Articles

Affichage des articles du avril, 2012

La fille qui récidive : make-up double eyeliner

Image
J'avoue : j'ai tellement aimé ce maquillage que je l'ai reproduit avec d'autres couleurs... Toujours sur le même principe, avec des fards apposés par un pinceau biseauté à eyeliner humidifié.
Les ingrédients - un fard bleu et un fard violet - Palette "All I've ever wanted" de Nyx
- du mascara - Sumptuous d'Estée Lauder - un pinceau à eyeliner - 266 de MAC
La recette - Humidifier le pinceau, prendre un peu de fard bleu avec, et faire un trait de liner en tapotant délicatement, et terminer par une virgule du coin externe en direction de la pointe de son sourcil. - Nettoyer le pinceau et prendre un peu de fard violet avec. Faire un nouveau trait au-dessus du premier, en faisant bien attention à ne pas mélanger avec le bleu, sinon, ça fait une couleur toute pas belle... - Deux couches de mascara (n'est-il pas somptueux, ce Sumptuous ?), et vous voilà prêtes à défier toutes les biches du jour !
Le résultat




Aujourd'hui, retrouvez moi sur le blog de Stéphanie !

Et c'est par ici que ça se passe, sur son blog De tout et de rien, surtout de tout !

En tant qu'invitée chez une pro de la manucure, je ne pouvais pas faire autrement que de faire un article sur le vernis & moi !

Bon long WE du 1er mai ! Pour ma part, je commence fort, je suis en tenue de footing, prête à faire feu ! Y'a plus qu'à lever mon c*l de la chaise et c'est parti !!

Celle qui est podophobe

Image
Bon, le terme est peut-être un peu fort. Je ne me mets pas non plus à hurler et sauter sur une chaise quand je vois un pied qui se faufile entre mes jambes !
Mais ce qui est sûr, c'est que je n'aime vraiment pas les pieds ! Ni les miens, ni ceux des autres ! Je trouve ça moche, pas du tout esthétique (comme une main peut l'être). En plus, ça pue. Même en les lavant, l'odeur reste, y'a rien à y faire. Et puis c'est toujours sale, quoi qu'on fasse. Le pire, c'est l'été. Les orteils chopent toujours la crasse, la terre et la poussière se fourrent toujours sous les ongles. Beurk.
Qui plus est, les miens sont tout le temps froids comme du marbre, brrrhh... comme si la mort arrivait directement par eux. Avec en bonus, un talon plein de corne, que je me force à râper quand les beaux jours reviennent, tellement j'en ai honte. Mais en vain. Je ne dois pas pas frotter assez fort ni avec assez d'entrain avec ma pierre ponce...
Du coup, je déteste touc…

Venir à bout de la spirale infernale de la compulsion alimentaire

Image
La compulsion alimentaire. A voir autour de moi, j'ai l'impression que c'est quelque chose qui peut arriver à n'importe laquelle d'entre nous. Peut-être sommes-nous programmées génétiquement, pour réagir à coup de bouffe, dès que l'on est en période de stress ou qu'un gros problème nous tombe sur le coin de la gueule...
Je vois bien comment j'ai foutu une dérouillée à tous les chocolats de Pâques en moins de deux alors que d'habitude, ces mêmes chocolats traînent dans nos placards et finissent à la poubelle, remplacés par les pères noël en chocolat et autres papillotes...
Il y a quelques temps, je vous parlais de ma méthode pour mincir sans s'en rendre compte (souvenez-vous). Mais en discutant avec ma meilleure amie, je me suis rendue compte que dans mon article, il manquait un élément capital, qui joue vraiment son rôle dans le schmilblick. Cet élément, c'est le sport.
Je vous vois déjà pousser des soupirs, et lever les bras en disant : &qu…

Ongles dédoublés, Kimie perturbée...

Image
Non mais vous voyez ça, sans rire ? Mes ongles sont morts de chez morts depuis plus d'un mois maintenant.
Et dire qu'avant, j'avais de beaux ongles bien longs, durs et ovales...
Mais ça, c'était avant.
Maintenant, mes ongles sont toujours cassés, mous et tout dédoublés. La faute à la blogosphère. Parfaitement ! N'ayons pas peur des mots ! Si mes ongles sont dans cet état, c'est entièrement de votre faute, mesdemoiselles les blogueuses beauté !
Avant, mes ongles ne connaissaient jamais l'attaque surprise du vernis, celui qui te nique les ongles en moins de deux...
Bon, ok. C'est aussi peut-être un peu ma faute... Si je n'avais pas fait mon petit mouton suiveur et que je n'avais pas acheté autant de vernis, je n'aurais pas eu la tentation de faire manucure sur manucure, et j'aurais laissé respirer un peu mes ongles de temps en temps. N'empêche que c'est quand même bien les me*des chimiques qu'il y a dans les vernis qui sont res…

Je ne suis pas gros, d'abord !

Image
C'est ce que pense mon chat.  Très clairement.  Je le lis tous les jours à partir de 13h, quand, gamelle vide, elle me lance des oeillades éplorées.

Dans ce style.  Je sais, trop dur de résister. Mais il le faut. Il faut savoir rester ferme avec sa progéniture !
Le véto, l'an dernier, s'est moqué d'elle, à coup de "ouh, mais c'est du chamallow, là dedans" en palpant son (petit) bidou.
D'ailleurs, ça n'est pas du chamallow. Ni du gras. C'est du POIL ! Oui, mon chat a toujours eu de grands poils, surtout sous le ventre. Et pis c'est tout !
Bref.
Minette est au régime.
Et ce qui est assez incroyable, c'est que depuis que je contrôle sa ration, elle est devenue accro à la bouffe.
En gros, tous les soirs, elle se précipite sur sa nourriture comme si elle n'allait plus jamais manger de toute sa vie ou qu'elle n'avait jamais rien mangé depuis 1 semaine. Elle engloutit la moitié de sa gamelle (prévue pour 24h, hum) en quelques bouc…

Maquillage "Miroir de biche"

Image
J'aurais pu aussi l'appeler "make-up original pour femme flemmarde" mais ça sonnait moins bien !
Aujourd'hui donc, un maquillage supra-hyper simple. En trois coups de cuillères à pot, c'est fini ! Et j'aime le rendu, qui change de l'ordinaire sans trop en faire.
Les ingrédients - un jumbo couleur crème - Crayon 24/7 Sin d'Urban Decay - un eyeliner gel noir - Blacktrack fluidline de MAC - du mascara - Sumptuous d'Estée Lauder - un pinceau à eyeliner - 266 de MAC
La recette - Poser le crayon-jumbo sur la paupière mobile et estomper au doigt. - Faire un trait de liner sous le ras de cil inférieur et dans la muqueuse inférieure, il faut que tout soit bien noir. - Terminer par une virgule du coin externe en direction de la pointe de son sourcil (plus ou moins longue et effilée selon son humeur !) puis relier la virgule au ras-de-cil supérieur sur environ 1/3 de la paupière. - Deux couches de mascara (n'est-il pas somptueux, ce Sumptuous ?), et v…

(Encore) des achats...

Image
...dans le thème du noeud-noeud et de l'étoile, les stars des motifs depuis quelques temps déjà.

Comme d'hab', je ne résiste pas à vous montrer mes achats. Promis, j'essaie de me calmer... au moins jusqu'à mon prochain salaire (dans 3 jours, hihihi !).
Cela dit, j'ai passé l'an dernier à vivre sur mes réserves de fringues des années passées, du  coup, j'ai bien besoin de réactualiser un brin ma garde-robe.
En plus, j'ai résisté à un achat lourd... des sneakers Ash. Ca n'a pas été facile, merci à ma meilleure amie qui a su me convaincre que NON, ce n'était pas celles-là que je voulais ! Oui, parce qu'à défaut de dénicher les Bowie Corail, j'avais à mes pieds les Béa Silver. Argentées, donc. Et là, la nana qui n'hésiterait pas une seule seconde à porter de l'orange flashy à ses pieds, elle a eu peur que la couleur alu, ça fasse too much. Bref.  J'ai pas acheté.  Et maintenant, presque je pleure. Parce que finalement, le m…

Me, myself and I - Fumer tue

Image
La dernière fois, je vous parlais de la peluche achetée par ma mère lors de la catastrophe perte de mon doudou d'alors. Dans un bureau de tabac. Oui, mes parents fréquentaient assidument les bureaux de tabac, cause ils fumaient comme des pompiers.
J'en ai bouffé, de la fumée, quand j'étais gosse. Dans la voiture, après chaque repas,  le truc agréable, quoi !
Bon, là, vous vous demandez où je veux en venir, parce que dans l'histoire, je suis sensée lâcher quelque chose sur moi, et pas sur mes géniteurs.
Tout ça pour amener le fait que je n'ai jamais fumé. Jamais. Jamais je n'ai approché une cigarette de mon bec, ou quoi que ce soit qui se fume, hormis la cigarette en chocolat, parce que non mais oh, si on ne peut plus se taper une clope en chocolat de temps en temps, où va le monde ?
Jamais je n'ai connu la période "je-suis-trop-cool-à-fumer-à-la-récré", la période "c'est-trop-cher-mais-j'arrive-pas-à-arrêter-et-puis-c'est-quand-mê…

Celle qui a du mal à s'intégrer

Image
Un mois tout pile que je suis de nouveau dans la Vie Professionnelle, avec toutes les majuscules qu'il convient. Un mois tout pile et il faut bien l'admettre, j'ai toujours l'impression de ne pas faire partie de ma boîte.
Le travail est intéressant, je découvre et apprends plein de choses. Là n'est pas la question.
Par contre, niveau ambiance, c'est pas ça. On peut pas dire que l'ambiance soit mauvaise. Mais on peut pas dire que l'ambiance soit bonne non plus. En fait, y'a pas d'ambiance.
Et c'est bien là le problème.
Moi, je veux bien m'intégrer. Pas trop quand même, vu que ma dernière intégration a été tellement réussie que je me suis faite enfler par des collègues que je considérais presque comme des amis.  Pas trop d'intégration donc, mais un peu. Le minimum légal, celui qui te permet de savoir si le collègue est en couple/célibataire/divorcé, le nombre d'enfants et les prénoms de tout ce beau monde. Où il va passer les vacan…

Moi Homme, moi viril / Toi femme, petite chose délicate
Ou l'art de renverser les caricatures

Image
Je suis une femme, une vraie de vraie.  Du genre qui aime les fringues, la mode, le maquillage et les frivolités.
Sauf que. 
La délicatesse et moi, ça fait trois. Oui, trois. A ce point.
On peut le dire, je suis une grosse bourrine.
Du genre qui va forcer comme une tarée pour faire passer quelque chose dans un endroit, qui a l'évidence, est trop étroit. Du genre à porter 6 sacs de courses, 3 dans chaque bras, plutôt que de faire 3 allers-retours et éviter de se niquer le dos (et les mains, parce que ça coupe bien la circulation, les anses en plastique). Du genre à passer d'abord à l'action avant de réfléchir.
Ca ne se verrait pas trop si Chéri était pire que moi. Sauf que, là encore.

Mouais, j'enfonce grave les portes, là. Mais Chéri est du genre maniaque. On peut pas dire délicat, parce que ça fait "petite-chose-fragile" et c'est pas du tout ça. Ca y est, je viens de trouver le terme adéquat : minutieux. Chéri est minutieux, méticuleux même.

Là où je fonc…

Me, myself and I - la souris

Image
J'ai une souris. Pas une vraie, une en peluche. Bleue. Que mes parents m'ont acheté en catastrophe dans leur bureau de tabac-presse favori pour me consoler de la perte de mon pinpin. 
Depuis, elle s'est fait tailler les oreilles par mon chien et couper sa queue de cordelette par le même pervers...
Elle s'est fait défoncer le pif par mes doigts (je gratouille l'intérieur, ça me calme).
Elle est en partie aveugle. A force de tomber sur le sol directement sur ses yeux, ces derniers ont perdu leur éclat et des morceaux.
Elle maigrit à vue d'oeil, cause je sors l'intérieur au fur et à mesure pour le gratter, comme expliqué. Ca forme des amas, puis ils se cassent et tombent. Anorexique, c'te pauvre bête.
Elle était bleue. Maintenant, elle est sale. Cela dit, quand je me décide à la fourrer dans une chaussette au lave-linge, genre une fois tous les 36 de l'année, elle en ressort presque neuve. Presque.
Elle est un peu malade de la fourrure. Comme les daim…

Cratère au bord de la rage de dent...

Image
Ca fait 3 semaines que je me suis cassée une dent (en mangeant un gressin, la honte) et une semaine que le plombage du reste de cette même dent s'est fait la malle. Plus gros que mes plombs de pêche, m'a lancé chéri. Hum.
Bref, une semaine que j'ai un cratère à la place de ma molaire.
Je ne vous ferai pas la liste des réserves de nourriture que ce garde-manger peut contenir (jusqu'à une rondelle d'olive pour pizza... so sexy !) (m'enfin, je me suis quand même bien demandé ce que ce truc mou et noir était quand je l'en ai délogé à coup de brosse à dents, ce midi)...
Bref, disais-je.
Heureusement, depuis que je travaille en France, j'ai une nouvelle mutuelle santé (et vu son prix, j'espère qu'elle est efficace) obligatoire par mon boulot.
Bon, ça c'est dans la théorie. Parce que dans la pratique, depuis 1 mois que je travaille, à part le débit sur mon salaire et ma signature en bas d'une page avec son logo en gros en en-tête, je n'en …

Samedi sous la pluie...

Image
... shopping à la Partdieu, bien sûr !
Et pour tout vous dire, je n'étais pas la seule, hier après-midi, à vouloir faire les magasins sans la pluie qui va avec. Le centre commercial était bondé bondé bondé !
Cela dit, ça ne m'a pas empêché de craquer sur quelques pièces, jugez-en par vous même :
Alors, dans l'ordre de l'utile au futile. - Un pantalon noir huilé straight (pour une fois que j'en trouve, j'ai sauté dessus) du Temps des Cerises, mon jean noir précédent m'ayant honteusement lâché d'usure à l'entrejambe la semaine dernière (et pas de commentaire, hein ?! J'ai la jambe grasse à l'intérieur de la cuisse, que voulez-vous ?) Ce pantalon, je pense que je le porterai jusqu'à ce que mort par entrejambe s'ensuive, il est super confortable, il ira avec tout...
- et il ira aussi... avec cette improbable veste Zara dont je me demande encore quelle sera son utilité dans ma penderie, à part l'éclairer la nuit ! Exactement le genre…

Mon pire cauchemar...

Image
C'est un cauchemar que je faisais souvent dans ma vie d'avant. Je me rends compte que depuis un an, je ne l'ai plus jamais rêvé.
Je ne sais pas si ça vous le fait, mais le mien est tellement réel et fait tellement partie de ma vie que j'ai l'impression qu'il m'est déjà arrivé. De temps en temps, quand je dois traverser une route et qu'une voiture arrive d'assez loin, même si j'ai amplement le temps, j'hésite avant de m'élancer. Une fraction de seconde. Une fraction de doute qui m'assaille : vais-je réussir à traverser ? ou vais-je me retrouver bloquée en plein milieu de la rue, avec les voitures autour de moi ?
Mon cauchemar commence toujours pareil : je dois aller à un endroit (à mon travail par exemple) et je suis en retard (rien d'inhabituel jusque là, humhum). Je marche d'un pas rapide, comme je fais très souvent, et un et deux, et un et deux. Je me retiens de courir pour ne pas non plus arriver transpirante et moite. Né…

Concours, FB et anonymat : je dis NON !

J'ai envie d'être une grosse râleuse, ce soir, et je sens bien que je vais me faire taper sur les doigts de tout la blogosphère beauté, mais tant pis ! J'assume !
En ce moment, je vois passer plein de concours tous plus alléchants les uns que les autres sur des blogs que je lis et commente régulièrement.
Mais je ne participe pas.
Je ne participe pas car il y a un truc qui me gêne vraiment dans certains concours : c'est le fait de devoir absolument s'abonner à la page FB de la blogueuse ET de laisser en commentaire son nom et prénom pour vérification.
Et là, je dis STOP !
Non, je n'ai pas envie de laisser mon identité liée à mon blog à droite à gauche sur Internet.
Je n'ai parlé de ce blog à quasiment personne de mon entourage, même si je suis consciente du fait que ça peut me priver d'un lectorat, tout disposé à mon égard qui plus est. Je retravaille toutes les photos que je publie pour qu'on ne me reconnaisse pas. Je ne cite jamais mon nom ou celui d…

Oui, je fais mon pain. Et alors ?

Image
Ca ne fait pas de moi une ayatollah du tout maison, une extrémiste qui fait elle-même ses produits de beauté + fait pousser ses légumes (bio, cela va sans dire) sur son balcon + scrute pendant 10min ses produits de beauté pour voir s'il n'y a pas LE produit qui va tuer sa peau et ses cheveux en moins de temps qu'il ne faut pour les appliquer.
Je fais mon pain, disais-je.
Et aussi mes croissants. Mes yaourts. Mon boeuf bourguignon. Mes sorbets.
Déjà, j'ai le temps. Enfin, je l'avais, jusqu'à peu...  Quand on a toute sa journée de libre, entre se faire ch** à postuler pour des emplois qui ne vous plaisent qu'à moitié, ou traîner sur les blogs cuisine, regarder des vidéos de Julia Child sur Youtube et jouer à la tambouille, on a vite fait son choix !
Entre payer sa baguette 1,50 euros et s'apercevoir qu'elle est toute molle (welcome in Belgium !), et sentir la bonne odeur du pain chaud dans tout son appart, on a vite choisi ! Radine et gourmande, donc…

Maquillage Sunset (mais pas beach/bitch !)

Image
Depuis quelques jours, j'ai dans la tête des images de couchers de soleil, et j'ai envie de jaune, orange et rouge sur mes yeux !
Voici chose faite aujourd'hui !

Les ingrédients Base à paupière - Urban Decay Fards jaune doré, orange et chair - Palette All I've ever wanted Nyx Fard rouge - Red Brick (matte) MAC Mascara - Somptuous de Esthée Lauder Eyeliner noir - Blacktrack fluidlineMAC
Un crayon noir - Perversion Urban Decay Un pinceau plat, un pinceau estompeur, et un pinceau à eyeliner - MAC n°239, 217 et 266
Le détail des opérations J'ai appliqué la base sur toute ma paupière mobile.J'ai ensuite posé,avec le pinceau plat, le fard jaune sur le premiers tiers interne, puis au centre le fard orange et enfin dans le dernier tiers le fard rouge.J'ai posé le fard couleur chair au dessous de mon sourcil en touche lumière.J'ai ensuite pris un peu de rouge avec le pinceau estompeur et l'ai remonté dans le creux de ma paupière en utilisant le fard chair pour…

Le réveil qui ne réveillait pas

J'ai repris le travail depuis un mois. Et donc depuis un mois, j'ai retrouvé mon compagnon des matins qui chantent, des levers difficiles et aux aurores (oui, 7h, c'est les aurores pour moi !), alias mon réveil-matin.
J'ai une relation assez conflictuelle avec lui. D'un côté, j'aime bien quand il me chante des chansons, et heureusement que je l'ai ici, car sans TV pour meubler le silence, je m'ennuierais un peu.
Le seul souci, c'est quand il se met en branle à 7h tout pile. Cinq jours par semaine, il me fait le coup. C'est beaucoup, quand même, non ?
Pour l'instant, ça va. Je me réveille dès qu'il s'allume, voire même un peu avant. Bref, je suis encore fraîche et dispose, avec une sacrée réserve d'heures de sommeil. Réserve qui va malheureusement se consumer au fil des jours de travail. 
Ne soyons pas dupe. Dans quelques semaines, j'aurai de plus en plus de mal à émerger. Petit à petit, je gagnerai 5min de sommeil sans enten…

De la difficulté du nom de famille...

Image
Mouais, encore uneinégalité flagranteentre la gent masculine et nous, les damoiselles.
Changer de nom de famille. Oublier qui l'on a été pendant 20, 25, 30 ans. Changer d'identité, changer son enveloppe, celle qui fait qui l'on est.
Bref, en un mot, prendre le nom de son époux.
Quand je me suis mariée, il y a de ça un peu plus d'un an, j'étais fin prête. Que je croyais...
J'avais répété inlassablement mon prénom et mon nom de famille, faisant semblant de décrocher un futur combiné de téléphone pro "KimIMAGINE bonjour ?" Non, on comprend rien.
Kimie-eu IMAGINE-eu bonjour ?" Bof, trop cul cul.
"Kimie <silence> IMAGINE ?" Mouais, un silence dans le feu de l'action du décrochage, ça fait un peu bizarre...
"IMAGINE Kimie bonjour ?" La nana qui se la pète trop et qui commence par son nom de famille, on va éviter !
Et oui, parce que, en plus de changer de nom, j'en prends un qui ne fonctionne pas avec mon prénom. Je sai…

My evening with Marilyn...

Image
... ou, pour être plus exacte : my evening with Colin Clark !
A ma grande surprise, le personnage central du film n'est pas Marilyn, mais bien ce jeune homme, Colin, qui fait ses débuts dans le monde du cinéma en tant que larbin du réalisateur. Comme quoi, Marilyn par ci, Michelle Williams par là...
L'histoire tourne bien évidemment autour de Marilyn, je vous rassure de suite, mais elle n'a rien d'une biographiecomme Cloclo peut l'être (cf. mon article sur ce film). Elle se concentre sur les quelques mois de sa vie où, au sommet de sa carrière aux Etats-Unis, elle se rend en Angleterre tourner un filmavec ces pincés d'anglais qui veulent juste son nom et son cul pour faire du chiffre d'affaire (je vous la fais simple !).
C'est là qu'intervient Colin, joué par le très beau Eddie Redmayne, inconnu au bataillon pour ma part. Mais j'ai beaucoup aimé, cela dit. Beaux yeux bleus, lèvres à croquer... Bref, je me perds là, restons concentrée.
Colin, di…

C'est quoi, cette histoire avec Titanic ?

Image
J'ai du mal à comprendre, là. Ca fait un bordel monstre à la radio depuis une semaine, et aujourd'hui, c'est le pompon... Titanic. Qui ressort au cinéma.
Genre le film que toutes les minettes de 10 à 70 ans ont vu au minimum 10 fois au cinéma en 97, ont chanté à en perdre la voix du Céline en faisant l'oiseau (en vrai, en faisant le king of the world, mais la différence est dans l'épaisseur du trait en matière de mime, n'est-il pas ?), ont reregardé à chaque diffusion à la TV, et ont même acheté la K7 vidéo (remember, à l'époque, le DVD n'existait pas. Oh mon dieu, je suis vieille !). Bref, le film vu et revu, le classique de la vieille.
Alors va falloir m'expliquer où est l'extase dans cette nouvelle sortie d'un ancien film, sous prétexte que l'on aura la chance extrême de ressembler à un extraterrestre aux yeux vairons, supporter pendant 3h14 une gêne entre le crâne et l'oreille (c'est lourd, ces merdiers de lunettes) et de se…

De la théorie de l'heure sup'... jusqu'à sa pratique !

Image
La nuit dernière, j'étais en train de me masturber l'esprit réfléchir au nombre d'heures que j'étais sensé faire au boulot.
Déformation ex-professionnelle sans doute : quand on a connu pendant 4 ans les affres de la pointeuse, on raisonne toujours en heureuses conjonctures, du style "Et si j'embauche à 8h, que je prends une pause de 3/4 d'heure le midi, à quelle heure pourrais-je sortir ce soir, sachant que j'ai fait 2h30 d'heure sup' avant-hier, mais qu'hier, j'ai fait 45min de moins ?" Et à l'heure dite, croyez-moi, j'étais le nez devant la pointeuse, à badger pour être PILE à l'heure et pas faire cadeau d'une demi-minute à mes chefs !
Bref. Je digresse.
Donc cette nuit, je calculais mon bordel, je pose 1 et je retiens 3, et j'en suis arrivée à une conclusion tout à fait étonnante. Si étonnante que je ne résiste pas au plaisir de vous en faire profiter !
A la base, je suis sensée faire 8h45 par jour (ma boîte…

Là où OPI me déçoit (encore)

Image
Deuxième test de vernis de mon mini kit Holland Collection by OPI. Deuxième déception.
Je ne sais pas si c'est lié à cette collection Holland, ou seulement aux 4 vernis de ce mini kit, mais la tenue est vraiment mauvaise.
Le lendemain de l'application de ce bleu gris pailleté "I have a herring problem", le vernis s'écaillait déjà. Et pas seulement sur mes ongles qui se dédoublent...
Bref, je ne sais qu'en penser. J'ai encore 2 vernis à essayer, mais ça ne me donne pas vraiment envie. Passer une heure les doigts en éventail et s'embêter à poser 4 couches (base, vernis, top-coat) pour que le lendemain, le résultat soit tout juste bon à être trempé dans un bain de dissolvant, je m'en passerais bien volontiers !
A part ça, comme d'hab', vernis assez liquide, temps de séchage correct, et couleur très sympa.
Je vous laisse avec quelques photos.  Pour celles qui ont testé les vernis de la collection Holland, n'hésitez pas à me laisser en comm…