Articles

Affichage des articles du août, 2012

Génération consommation

Image
Quand j'ai dit à mes collègues que je m'apprêtais à "camper" dans mon nouvel appart, je les ai tous vus faire des yeux ronds. On m'a proposé un canapé, on m'a proposé une TV, tous avaient l'air effarés que je puisse vivre dans le plus pur "dénuement" : "Mais comment tu vas t'en sortir ? Tu ne vas pas t'ennuyer ?" "Sans rire, tu n'as pas de frigo ni de micro-ondes ?"
...
Peut-être aurais-je dû rappeler qu'il n'y a pas si longtemps, les gens ne vivaient pas dans une telle profusion de bordel...
Quand elle était jeune, ma mère allait aux WC au fond du jardin (oui, comme Cabrel), leur maison avait une pièce commune et une chambre. Une chambre. Pas deux. Et non, pas de salle de bain non plus. Pour se laver, ils faisaient chauffer de l'eau et zou, les rideaux fermés, au milieu de la cuisine, dans une bassine. Ou dans les bains-douches communaux. Pas de TV, pas de canapé, une radio qu'ils écoutaient sur …

Elle paaaaart, jolie petite histouaaaaare !

Je tiens à préciser que cet article a été écrit sous l'emprise de l'alcool (une demi-bouteille de St Feuillien Grand Cru) et celui du sucre (300g de compote à la pêche mélangée à 1/4 de bac de glace à la framboise : il faut bien finir les restes... (Et puisque vous vous interrogez, oui, le mélange de glace framboise avec la compote, c'est fameusement bon. Et puis la bière aide à faire couler le tout, n'est-il pas ?) Je précise quand même que la St Feuillien Grand Cru est à 9,5% Vol, ceci explique cela. A la base, c'était pour faire un pot avec mes collègues. Mais finalement, c'est bien aussi de picoler une bière seule devant son écran en écrivant un article alors que ses beaux-parents sont en train de vous appeler sur Skype sauf que c'est juste pas la peine qu'ils insistent parce que : 1) je suis bourrée (enfin pas tout à fait quand même, n'exagérons rien) 2) je pue le vieux SDF à 2km à la ronde (c'est bien simple, je vois d'ici Minette en …

Ces amis dont on entend parler uniquement après un déménagement…

Image
Et j’ai bien dit « après », hein ? Pas avant ou pendant. Pas pour se proposer de nous aider éventuellement, pas uniquement pour nous féliciter de réussir à nous installer ensemble, pas pour prendre des nouvelles du pourquoi du comment. Non non, point du tout.
Il s’agit d’une toute sorte d’amis : les amis-pigeons-voyageurs !
Les amis-pigeons-voyageurs sont des gens merveilleux. Ils peuvent disparaître sous d’autres cieux pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Tu n'entends plus parler d'eux, sauf à travers 2-3 SMS de bonne année ou d'anniversaire, un ou deux mails et puis, comment l'oublier, FB, grand lien virtuel de l'amitié réelle !
Mais d’un battement d’aile soudain, on peut les voir réapparaître d’un coup d’un seul. Il suffit de dire le mot magique « déménagement » suivi d’une ville un peu sexy (bon, c’est sûr qu’avec Guéret, ça marche moins bien), et les amis-pigeons-voyageurs vous regardent de leur œil rond en roucoulant quelques mots doux : « oh, c’e…

Comme c'est dur de vivre à deux à l'heure actuelle...

Image
Non mais vous rendez vous compte de la difficulté d'un couple qui "se met en ménage" de nos jours (oui, l'expression est made-in-ma-grand-mère, et alors ?) ?
Et on s'étonne que les couples se séparent beaucoup plus qu'avant... moi pas !
Avant, les amoureux passaient bien souvent de la maison de papa-maman à la nouvelle maison à deux. Les chanceux ! Ils n'avaient pas l'occasion de vivre dans la solitude la plus profonde, comme la plupart d'entre nous, pas l'occasion de laisser court à leurs petites habitudes personnelles, leurs petites maniaqueries du quotidien, le bol qui traîne 3 jours dans l'évier mais le miroir de la salle de bain lavé 3 fois par jour (ou le contraire d'ailleurs !), le réveil en musique et en fanfare uniquement mais pas de bruit le reste de ma journée, sauf celui des pages du livre que je tourne ou celui de mon clavier qui crisse quand je tape un article. Ils apprenaient à vivre tous les deux sans devoir désapprend…

J'aime bien Private Practice mais...

... mais des fois, c'est quand même une série un peu moralisatrice sur les bords. Particulièrement Addison qui a toujours raison tout le temps. C'est un peu usant, ce rôle de bonne grande soeur qui est la meilleure et qui souffre toujours plus que les autres tout en étant toujours la plus futée.
... et puis c'est toujours un peu la même chose : je t'aime moi non plus, mais finalement, non attends, c'est plutôt lui que j'aime. Des disputes à longueur d'épisodes, et du blabla, du blabla à n'en plus finir. 
Finalement, elle souffre des mêmes travers que sa grande soeur Grey's Anatomy, on a juste remplacé Meredith par Addison et Derek par Sam, mais c'est le même topo : blabla et morale...
J'aime bien Alexander Harris qui jouait Alex dans Buffy, mais à l'heure où j'écris cet article, c'est clair que c'est lui qui a "volé" Charlotte. Un peu facile du coup. Rien à voir, mais qu'est-ce qu'il s'est empâté et a v…

Triste. Et désabusée.

Image
Tout à l'heure, je lisais un article de Ness-Thor, et au moment de commenter, je me suis rendue compte que j'étais triste, presque au bord des larmes. Pas à cause de ce qu'elle dit de sa famille (je sais, je suis sans coeur), mais à propos de ces petits papiers punaisés dans une rue de Bruxelles et qu'elle a pris en photo : "Que voulez-vous changer ?", "Vous sentez-vous libre ?".
A lire cette partie de son article, j'étais pourtant plutôt amusée, je trouvais l'idée originale, sympa comme tout ; je me suis d'ailleurs demandée si ce genre de message trouverait réponse en France. Pas sûr que j'écrirais quoi que ce soit si je tombais dessus dans ma rue !
Mais à la fin de son article, elle conclut par "Et vous, qu'auriez-vous répondu aux questions de la rue Victoire ?"
Et là, c'est le drame.
Vous sentez vous libre ? Rien que d'y penser, une larme s'écrase sur mon clavier. Parce que non, je ne me sens pas libre.  …

LOOK - Black & white dress

Image
Bon, bin puisque vous avez plébiscité (si si, j'insiste, plébiscité) la diversité sur mon blog, et en attendant toute éventuelle création d'un blog mode et make-up à part, voici un petit look tout simple, mais que j'ai largement apprécié pendant les jours de grosses chaleurs que l'on a eues à Lyon.
Et voici en image !
- Robe Mango 2012 - Ceinture d'une ancienne robe en laine DDP - Vernis L'Oréal - Chaussures achetées à Bruxelles et dont je ne connais pas la marque (très couillon, hein ?! Je commence mal ma "carrière" de blogueuse mode !!)
Qu'en dites-vous ?

Les greffés de l’oreillette

Je suis sure que vous en croisez tous au moins une dizaine tous les jours. Ca se trouve, vous en faites même partie : la caste des greffés de l’oreillette !

Ceux qui se baladent toute la journée avec leur téléphone-blackberry-MP3-appareil-photo relié à l’une de leurs oreilles par un lien qui semble de l’ordre du cordon ombilical !
A l’heure où je vous écris, je suis dans le train. Tout à l’heure, j’ai croisé un mec qui sortait des WC avec son écouteur. Nan mais quand même ?! Il écoutait de la musique aux chiottes !! Trop dur d’appuyer sur le bouton « stop » et de décoller son écouteur de ses oreilles ?!
J’imagine le même type se levant le matin avec la trace de son cordon sur la joue car il aura dormi avec, aller prendre sa douche avec (il aura acheté la version étanche, of course), puis son café dans un bar au coin de la rue où le serveur lui aura parlé en langage des signes, vu qu’avec ses écouteurs, il est complètement autiste du monde externe, puis toute la journée il aura travail…

Comment que c’est trop dur d’être une blogueuse

Image
Y’a pas à dire. Être une blogueuse, c’est dur. Ca demande de réels sacrifices de soi. Tous les jours.
Comme ça, on ne se rend pas compte, car de loin, la blogueuse ressemble à n’importe quelle nana, les cheveux au vent, le nez en l’air… Déjà, le nez en l’air. C’est plus qu’un simple nez en l’air, c’est carrément la truffe au vent.
Et oui, car la blogueuse a l’œil sur tout ce qui bouge autour d’elle, elle est attentive à la moindre information extérieure susceptible d’impliquer plus de 5 lignes de texte : un tram en retard pour la 2ème fois de la semaine ? La blogueuse remue ses antennes sensibles à l’article « humeur grognon du jour ». Une liaison internet qui foire, un installateur de box incapable, un vendeur de portables incompétent ? La blogueuse se réjouit d’avance du nombre de visites qu’elle aura le lendemain de la publication de son coup de gueule bien senti. Bref, tout, ce qui se passe autour de la blogueuse, absolument tout, peut faire office de prétexte pour écrire, écrire…

C'est moi ou il fait très très chaud ?

Image
De retour à Lyon. Youpi. Ceci n'est pas un cri de joie, ne nous méprenons pas.
Depuis 7h du matin que je suis levée, je suis liquide. Je me suis sentie fraiche et dispose de 7h10 à 7h15 sous la douche. Avant, une nuit difficile avec toutes les fenêtres ouvertes mais pas de courants d'air (cherchez l'erreur). Après, dès le petit-déjeuner, j'ai senti mon corps se liquifier doucement mais sûrement. Et après le petit-déj, le pompon, le vidage de la maison de location, remplissage de la voiture (qui était manifestement trop petite pour toutes nos affaires) et nettoyage des lieux avant départ. Même la serpillère était moins liquide que moi, c'est dire.
Bref, je suis molle et suante. Mes poignets collent à l'ordi, mes coudes à la table, et le chat est en mode paillasson. 
Il fait 29,1°C dans mon bocal, que j'ai grandement hâte de quitter (mais pas forcément pour aller bosser demain en revanche).
Mon frigo tourne non-stop, mais le bac de glace à la framboise que j…

A la recherche... du logement presque parfait !

Image
Et oui, ça y est ! Les vacances sont finies...

Et surtout, moi qui aime tant rêver devant les annonces immobilières vais devoir me confronter à la (dure) réalité.
La chasse.
La chasse au meilleur logement possible, un compromis entre le prix, l'emplacement, et les prestations.
J'ai ressorti le fichier Excel de recherche d'apparts sur Bruxelles pour recommencer de plus belle. Toutes les annonces sur lesquelles je mets la main sont disséquées : prix, nombre de chambres, surface, jardin/terrasse, exposition, cuisine séparée, etc.
Oui, parce que, autant je peux être chiante pour les fringues (remember), autant je suis clairement psychorigide sur les apparts.
Et comme nos apparts ont globalement monté en qualité depuis nos débuts, j'aime autant vous dire que celui qui se profile doit être une vraie perle rare. On en est même à la limité du basculement appart/maison, c'est vous dire.
Bref. En quelques jours, j'ai sélectionné une grosse dizaine d'élus potentiels,…

Autant en emporte les vacances...

Image
Autant en emporte le vent... S'il y a un film qui me rappelle les vacances, c'est bien celui-là !
Vous loupez un moment exceptionnel de photo, car je n'ai pas dans mon bocal à Lyon mes albums, mais sachez que quand j'étais petite, j'avais une passion en particulier : me déguiser et "jouer" à la dame en belle robe.
Immuablement, je passais le mois de juillet chez ma grand-mère, où je retrouvais une copine de quartier. On alternait les balades à vélo, les confidences dans "notre" parc secret, et les jours de déguisements ! 
Et croyez-moi bien qu'on s'en donnait à coeur joie à se déguiser avec les "robes" que j'avais cousues avec ma grand-mère, à mettre des jupons avec des cerceaux (oui, c'était un système très élaboré, j'avais créé un jupon dans lequel je glissais un cerceau), des gants et des vieilles fringues de ma mère qui traînaient là... On se faisait même des mouches à la Montespan !
Que de bons moments on a pas…

De comment il est bon de s’adapter à la gastronomie locale pendant les vacances

Image
Des fois, il faut savoir se forcer. Oublier d’où l’on vient et qui l’on est pour se fondre parmi les autochtones.
Renier son boudin noir aux châtaignes et sa viande de bœuf du meilleur cru (limousin, s’il vous plaît). Donner de soi pour recevoir le meilleur du territoire qui nous reçoit. Adopter pour se sentir adopté...
J’entends par là : boufailler local
Je sais. 
La vie est dure.
Me forcer à manger une raclette bien grasse avec de la charcuterie non moins grasse et des pommes de terre bien lourdes en plein été alors que je viens de marcher 5 ou 6h, exige de moi un effort surhumain.  Toute cette transpiration, cette dépense calorique improbable (1'500 kcal me dit ma montre quand ça lui prend), cette marche forcée pour grimper sur la montagne à cheval à pied et pour en redescendre de go, tout ça pour aller se goinfrer, à 2'500 kcal le morceau de frometon... moi, ça me débecte !
Tremper mes doigts délicats dans une sauce marinière pour décortiquer ces infâmes petites bêtes no…

Des vacances … malgré moi !

Image
Aujourd'hui, une invitée très spéciale : elle est capable de parler de tout (cf. ses articles sur les 7 péchés capitaux, notamment celui où elle a réussi l'exploit de caser une tripotée de mots aussi improbables les uns que les autres, issus des cerveaux tordus d'une bande de vicieuses blogueuses (et j'en fais partie !)... En direct et en exclusivité sur mon blog, place à Caramel Mou !

Quelqu’un m’a dit un jour : Caramel Mou, j’ai l’impression que tu as des fleurs dans la tête. Si tout le monde pensait comme toi, il n’y aurait plus de guerres dans le monde. Pourquoi ? Parce qu’on dit de moi que je suis cool. On dit de moi que je suis peace. On dit de moi que je suis free. On dit de moi que je suis facile à vivre. On dit de moi que je suis de bonne composition. On dit de moi queje suis toujours motivée.Bref, on dit de moi que je suis deux de tension.Enfin, ça c’est dans  la vie de tous les jours car voyez-vous, quand je suis en vacances, ma tension tombe à zéro et en par…

Les indispensables superflus de ma trousse beauté des vacances

Image
C’est bien connu ! On part en vacances avec 3 culottes pour 15 jours, que l’on compte laver à la main, motivées comme on est par le soleil et les espoirs de farniente (et l’on finira désabusée par acheter des lots de sous-vêtements au premier supermarché du coin après avoir fait 2 lavages manuels !)

Tout ça pour dire qu’on part toujours avec le strict minimum : tout est compté, recompté, calibré, soupesé… tout ?
Non bien sûr ! A l’instar de ce paisible petit village gaulois, un seul endroit dans la valise échappe encore au régime totalitaire du tri-pas-lourd-pas-encombrant : la trousse de toilettes !
Dans cette trousse, bien sûr on retrouve les indispensables mini-dentifrice, mini-gel-douche, mini-shampoing, maxi-protection-solaire, et tous les vieux échantillons de crèmes hydratantes mains-corps-cheveux-orteils… Et avec ce gain de place considérable obtenu au péril de notre vie (et si l’échantillon de crème Doudouba allait me filer des pustules purulents sur mon pif déjà proéminent…

Finalement, on parle de vacances depuis une semaine...

Image
... mais je n'ai même pas parlé de la base de la base : c'est quoi, pour moi, les vacances ?
Pas besoin de grand discours aujourd'hui, juste 2 photos (et un brin de commentaire, quand même !) :


Les vacances, c'est pas la plage, la montagne, la mer ou les rando. Finalement, j'ai juste besoin d'une terrasse (ou d'un parc public, à défaut), d'une chaise longue, d'un bon bouquin ou d'un magazine, d'un parasol (symbolisant le soleil donc : pas de vacances sans soleil et un peu de chaleur), et éventuellement d'un chéri à côté de moi !  Et c'est tout !
Peut-être est-ce dû au fait que pendant des années quand j'étais petite, je ne suis pas partie en vacances (remember) ? Du coup, je n'ai pas besoin d'être forcément ailleurs que chez moi, pas forcément dans un environnement inconnu, tropical ou atypique pour me reposer et profiter de mon temps libre !
Cela dit, je ne vous cache pas que mes petites vacances dans les Alpes me font …

Le meilleur repas d'entre tous les repas en vacances...

Image
A l'heure où vous me lisez, avec un peu de chance (et beaucoup de soleil), je serai en train de crapahuter dans la montagne.
Depuis une paire d'années, avec Chéri, quand on va en vacances à la montagne, on a bien pris le coup : une journée de beau temps de prévue, et hop, on dégaine 4 ingrédients, et on se concocte LE repas, l'unique et seul repas qui va illuminer (en plus du soleil), nos longues heures de marche, j'ai nommé tadaaaaam : le sandwich jambon-aux-herbes et beaufort et beurre aux cristaux de sel de Noirmoutier !
Je vous entends rigoler, au fond. Mouais, et bien vous ne savez pas ce que vous perdez !
Parce que, sauf le beurre, dont Chéri a absolument besoin pour se rappeler sa-mère-patrie-la-Vendée, tous les ingrédients sont locaux : - une belle baguette que le premier levé d'entre nous aura eu le privilège d'aller chercher (si si, je vous jure, on se bat... presque !), - du jambon aux herbes de la petite charcuterie du coin, 2 belles tranches bien …

Alors on chante cet été !

Image
Les musiques qui me rappellent l'été, tout un programme. Je pourrais vous citer la Macarena ou la Lambada, mais ça serait trop facile !  Je pourrais aussi vous renvoyer directement sur la BO de Terre Indigo... comment ça vous ne vous souvenez pas de Terre Indigo ? Et ne me dites pas que vous êtes trop jeune, sinon je fais un caca nerveux estival ! Comment oublier ces fameuses séries estivales dont nous régalaient TF1 et France 2 à l'époque (ok, c'était il y a 15 ans...), qui nous tenaient en haleine pendant un à deux mois, à savoir si Cristiana Reali et Francis Huster allaient arrêter de se déchirer au milieu des champs cubains, et finir par nous pondre un gosse bordel (la suite des événements laissa malheureusement préfigurer leur vie réelle, soupir).
Bref.
Pour mon top 3 de chansons spécial été, la 1ère ne me quitte pas depuis plusieurs semaines (ok, je n'avais qu'à arrêter d'écouter NRJ aussi !), c'est "Back in time" de Pitbull. Je sais pas po…

Comment randonner "utile" en vacances

Image
Parce que des fois, on aime bien marcher en ayant un but à atteindre, autre que grimper dans la montagne à cheval. Parce que l'idée d'un bon repas en perspective nous motive grandement. Parce que quand il ne fait pas un temps exceptionnel, on préfère rester sur des sentiers pas trop hauts pour pouvoir dégringoler redescendre rapidement en cas de pluie subite. Parce que je n'ai pas qu'un don pour trouver les trèfles à 4 feuilles (remember). Parce que ceux que l'on trouve sont 100 fois meilleurs que ceux qu'on achète (aussi bien en goût que psychologiquement parlant). Et parce que ça nous occupe, tout simplement...
Bref, tout ça pour dire que ce qui nous plaît, nous, dans les vacances à la montagne, c'est pas les paysages, c'est pas le plaisir de marcher toute la journée en suant sang et eau... non non, nous, dès qu'on peut (comprendre qu'il ne fait pas trop beau, mais pas trop moche non plus), c'est d'aller ramasser les champignons ! Tou…

Un pti’ bâton en vacances !?!

Image
Enfin arrive le moment où je fais ma grosse feignasse (gniark gniark) et laisse les clés de la porte du blog à une autre blogueuse ! Aujourd'hui, c'est Bâtonnet de Poisson qui s'y colle, un grand merci à elle ! Je referme vite la porte pour lui laisser parler de la route de ses vacances...
Chez nous elle est particulièrement longue, oui pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…On doit aller à Martigues dans le sud, on a donc un ami qui part de Cholet, tant qu’à faire on fera la route ensemble ! Alors oui, on habite en région Centre, ça fait un léger détour…mais bon…on est motivé ! Pas de plan de route, pas de plan tout court en fait… Notre ami (appelons le S)part de Cholet, récupère une co-voitureuse (qu’on appellera V)(T’façon j’sais plus son nom…désolé V) qui vient de Nantes, et arrive pour venir nous chercher ! (Déjà là on sent qu’on aime le simple…)
S arrive, le hareng revenait tout juste du travail ! Moi j’étais en train de papoter avec la voisine dans son j…

Ma tenue de combattante en vacances

Image
Ayé, c'est les vacances bien méritées, mes premières depuis que j'ai repris le boulot en mars. Pour fêter ça, je vous propose 15 jours sur le thème des vacances ! Il y aura des articles de moi bien sûr, mais aussi des billets d'invitées spéciales ! 
Ca vous tente ? Allez, c'est parti !
Premier jour de vacances, j'attaque les valises : les pantalons à plis, on oublie ! Les vestes de tailleur, ailleurs ! Les chemisiers bien cintrés, aux oubliettes ! (oui, j'ai pas trouvé de rime pour la dernière, vous m'excuserez, mais c'est les vacances, alors j'ai pas trop envie de faire tourner l'unique neurone qui ne s'est pas fait la malle au soleil !)
Dans mon sac à dos, les deux indispensables de l'été : le short et le débardeur
Et d'une, parce que ça ne prend pas de place. Et de deux c'est une tenue passe-partout, qui marche à la montagne comme à la mer. Et de trois, parce que, à part le maillot de bain, c'est LA tenue pour bronzer san…

Où suis-je ? [ou l'art de la déco adaptée au lieu de villégiature]

Image
La déco dans les appartements de location... tout un poème. 
Je ne sais pas trop quoi en pensez au final : - option 1 : elle reflète le goût plus que douteux l'univers des propriétaires ; - option 2 : elle reflète l'univers d'Ikéa ; - option 3 : elle se compose de toutes les merdes babioles des propriétaires, ramenées de voyages par ci par là, et dont ils ne savaient pas quoi faire avant d'avoir l'idée de génie : "et si on fourrait tout ce fatras dans notre appart de location, ça nous débarrasserait bien le grenier quand même !" ; - option 4 : elle se compose de toutes les merdes tous les souvenirs que beau-papa, belle-maman ou best friend ont ramené de leurs nombreux périples pour les remercier de leur avoir gardé leur chat / perruche / bicoque / orchidée...
Bref, comme la déco de notre appart est particulièrement riche cette année, j'ai quand même grandement envie de vous en faire profiter (et le fait que j'ai internet en hotspot m'aide bie…