13 avr. 2012

Mon pire cauchemar...


C'est un cauchemar que je faisais souvent dans ma vie d'avant. Je me rends compte que depuis un an, je ne l'ai plus jamais rêvé.

Je ne sais pas si ça vous le fait, mais le mien est tellement réel et fait tellement partie de ma vie que j'ai l'impression qu'il m'est déjà arrivé.
De temps en temps, quand je dois traverser une route et qu'une voiture arrive d'assez loin, même si j'ai amplement le temps, j'hésite avant de m'élancer. Une fraction de seconde. Une fraction de doute qui m'assaille : vais-je réussir à traverser ? ou vais-je me retrouver bloquée en plein milieu de la rue, avec les voitures autour de moi ?

Mon cauchemar commence toujours pareil : je dois aller à un endroit (à mon travail par exemple) et je suis en retard (rien d'inhabituel jusque là, humhum).
Je marche d'un pas rapide, comme je fais très souvent, et un et deux, et un et deux. Je me retiens de courir pour ne pas non plus arriver transpirante et moite. Néanmoins, j'accélère.
Et puis tout d'un coup, STOP. Arrêt. Je ne peux plus bouger. Mes pieds ne peuvent plus avancer. J'ai perdu la connexion neurale ou quoi, mais je ne SAIS plus marcher. Je suis comme engluée dans le sol, mes tentatives sont vouées à l'échec.
J'essaie un pas. Mon pied droit se déplace lamentablement pour retomber quelques centimètres plus loin. Je tente le pied gauche. Ce n'est pas mieux.
Et je suis en retard. Je dois avancer. Je dois arriver à mon boulot. Je dois franchir le passage piéton (dans le cas où je suis en train de traverser).
Impossible. Rien à faire.
Je me retourne, et au prix de mille efforts, j'arrive à avancer à reculons. Mes pieds réussissent un peu mieux cet exercice. Je fais quelques mètres au ralenti, mais ce n'est pas suffisant.
Je suis stressée, je suis paumée, je suis frustrée, je me sens ridicule à me déplacer ainsi.

Je me réveille.

Je sais. 
Ce cauchemar n'est pas très très bon niveau symbolique et tout et tout.
Le bon point étant que même si j'y pense de temps en temps quand je marche en vrai, je ne le rêve plus du tout dans mon sommeil !

Et vous, des rêves qui reviennent ?

16 commentaires:

  1. Ton billet me rappelle un rêve auquel je ne pensais plus que je faisais autrefois et qui faisait écho au tien en symbole... un peu différent mais dans le même esprit. Je tentais d'appeler au téléphone des gens, des proches souvent et jamais je n'arrivais à faire leur numéro sur le clavier. C'était infernal... Je ne le fais plus depuis environ une dizaine d'années. A analyser peut être... Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est un peu la même chose... à analyser surement, mais en même temps, si tu ne le fais plus depuis si longtemps, tu n'as plus besoin de l'analyse !

      Supprimer
  2. ah bah au contraire je trouve qu'il a un très bon niveau symbolique, surtout par cette façon de rester bloquer, de stagner en fait, mais bon je veux pas faire ma psy à deux balles mdrrr.
    Les cauchemars qui reviennent j'en ai 2 pour ma part, selon les période c'est ou l'un ou l'autre, dans l'un je monte des escalier souvent très haut et très bizarrement fichu je n'arrive jamais en haut et je saute et je me vois m'écraser sympa (sympa hein...), et l'autre je me vois tout simplement en double, et un de mes doubles se fait tué, au choix, par un train, une arme a feu, un couteau...en tout cas ce qui est sure c'est que j'y suis tellement habitué que je ne me réveille même plus en sursaut...J'éspère que tu trouveras la signification du tien en tout cas ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est très symbolique, je sais bien. Mais dans un sens négatif (je me suis mal exprimée dans mon article).
      Je me doute bien de la signification du mien, à l'époque où je le faisais, j'avais un peu cherché sur Internet et sur les livres d'interprétation des rêves...

      Supprimer
  3. pas cool ton rêve
    j'en ai un aussi, je tombe dans un trou noir, un grand trou noir sans fond ... rien que le fait d'en parler j'ai la sensation d'effroi qui commence à se manifester
    bisous !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brouh, ça me fait froid dans le dos, le coup du trou noir ! A tout bien réfléchir, je préfère le mien, au moins je suis les 2 pieds sur terre (même s'ils sont un peu trop collés sur terre !!)

      Supprimer
  4. C'est marrant parce que ton rêve ressemble un peu à ceux que je fais souvent. En fait, je fais beaucoup des rêves qui font peurs (peut être sont-ils dus à l'époque où on se gavait de films d'horreur). Bref, et très souvent je suis poursuivie par des méchants. Et c'est là que ça ressemble au tien. Je cours...mais j'avance pas. Je suis complètement naze, et le méchant se rapproche. Et plus j'essaie d'accélérer et plus je ralentis...grrr!! et puis je finis par me réveiller car j'ai trop peur! Peut être que cette sensation de vouloir avancer sans y arriver a une réelle signification mais laquelle..je n'en sais rien!
    Sinon je rêve aussi très souvent des mes ancêtres qui me transmettent des messages. Bon je ne vais pas m'étaler là-dessus car dans la famille, on est un peu superstitieux de ce côté là!
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ton premier rêve, c'est quasiment le même que le mien.
      En revanche, je ne rêve jamais de mes ancêtres. Des fois, à force de faire des recherches généalogiques, je me dis qu'ils vont finir par me tomber dessus pendant la nuit, mais ouf, non, jamais !

      Supprimer
  5. Oh oui les cauchemars autour de l'abandon sont redondants et ça me fatiiiigue...
    Je crois que je vais penser à toi pendant ma marche demain matin ;P

    RépondreSupprimer
  6. Un petit tag juste pour toi (enfin presque ;) )

    http://penseedunbatonnetdepoisson.over-blog.fr/article-my-first-tag-103427232.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep, je le fais dès que j'ai fini les autres, humhum !

      Supprimer
  7. Je crois bien que c'est un classique ce genre de cauchemar, soit t'arrives pas à avancer, soit t'avances au ralenti...moi j'ai un cauchemar marrant (au reveil il est marrant, pendant c'est bof!). Je rêve parfois que je suis enfermée et que des espèces de lutins me tournent autour et me piquent, me tirent les cheveux, pas moyen de leur échapper! Dr Freud?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop bizarre ton rêve, j'ai jamais entendu quelqu'un parler d'un rêve comme le tien ! Tu es fan de Tolkien ?

      Supprimer
  8. Rha, ça doit être super horrible. Je rêve aussi que parfois je dois faire de gros efforts pour avancer, souvent lorsqu'il s'agit de prendre un train (dans mon rêve hein)...
    Je ne supporte vraiment pas les contraintes on dirait :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quasiment le même rêve, mais pas la même interprétation du coup !

      Supprimer