20 avr. 2012

Me, myself and I - Fumer tue


La dernière fois, je vous parlais de la peluche achetée par ma mère lors de la catastrophe perte de mon doudou d'alors. Dans un bureau de tabac.
Oui, mes parents fréquentaient assidument les bureaux de tabac, cause ils fumaient comme des pompiers.
J'en ai bouffé, de la fumée, quand j'étais gosse. Dans la voiture, après chaque repas,  le truc agréable, quoi !

Bon, là, vous vous demandez où je veux en venir, parce que dans l'histoire, je suis sensée lâcher quelque chose sur moi, et pas sur mes géniteurs.

Tout ça pour amener le fait que je n'ai jamais fumé. Jamais. Jamais je n'ai approché une cigarette de mon bec, ou quoi que ce soit qui se fume, hormis la cigarette en chocolat, parce que non mais oh, si on ne peut plus se taper une clope en chocolat de temps en temps, où va le monde ?

Jamais je n'ai connu la période "je-suis-trop-cool-à-fumer-à-la-récré", la période "c'est-trop-cher-mais-j'arrive-pas-à-arrêter-et-puis-c'est-quand-même-cool-de-fumer", la période "le-tabac-c'est-tabou-on-en-viendra-tous-à-bout", la période "je-suis-exceptionnelle-je-tiens-depuis-2-semaines-et-j'ai-pris-3-kg-mais-c'est-pas-grave-parce-que-je-tiens-depuis-2-semaines-et-file-moi-un-chewing-gum-j'en-peux-plus-je-vais-craquer"...

Par contre, mes parents m'ont fait l'affront d'arrêter de fumer dans la maison une fois que je l'ai quittée pour faire mes études. Une sombre histoire de papier peint qui jaunit, de peinture de plafond qui noircit, bref, rien qui concerne la santé publique de leur chère fille adorée...

Chéri aussi fumait quand je l'ai connu. Peu en journée, beaucoup en soirée, et surtout pour faire comme les copains. 
Je n'ai même pas eu besoin d'insister lourdement, il a arrêté de lui même les mois qui ont suivi. Pour une question de budget, et absolument pas pour le bien-être de sa chère et tendre.

M'enfin, qu'importe les moyens pourvu qu'on atteigne la fin, n'est-ce pas ?

Et vous, la cigarette, c'est en vous, ça l'a été ou jamais ?

14 commentaires:

  1. Ho je suis honteuse d'avouer que j'ai été super cool à la récré, quand je suis entrée au lycée... bécasse!! mais ca ne m'a pas pris très longtemps, enfin le temps du lycée, quoi,ce qui est dejà pas mal! par contre des parents archi fumeurs. Perso, je ne supporte absolument pas (plus) l'odeur de tabac et je suis tres chiante avec ca! ca ne m'a jamais retenté, donc je ne suis plus tres cool mais avec des poumons sains! :) (ca fait quand meme + de 10 ans tout ca :) )

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais fumé, mais dans ma classe on est 36 et y'en a bien plus de la moitié qui fument !! Quand je commence à 10h et que j'arrive pendant la récré y'a une trentaine de personnes, voir plus, devant le lycée en train de fumer, c'est horrible l'odeur que ça dégage quand autant de gens fument en même temps !! Et puis je trouve ça con... juste pour faire comme les autres, parce que sur le moment tu te sens bien et t'oublie tes problèmes... Je vais bien rigoler dans 20 ou 30 ans quand ils vont tous avoir un cancer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair ! Et puis en plus, avec tout l'argent que je ne dépense pas en fumée, je peux faire plein d'autres choses, genre... m'acheter des fringues, du maquillage... humhum, que de l'utile, quoi ! ;-)

      Supprimer
  3. Mes parents ne fumaient pas. Moi, j'ai fumé pour la frime mais en tout et pour tout, dans ma vie, j'ai du fumer 10 cigarettes. Le père de mes enfants fumait énormément et il s'est arrêté net à la naissance de mon aînée. Mes enfants (en principe) ne fument pas non plus. La cigarette est devenu un "fléau" mais c'est aussi un peu de la liberté individuelle qui s'en va en fumée... C'est un vaste débat que tu soulèves là Kimie ! Bonne soirée et bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vaste sujet, oui. Mais en même temps, la liberté individuelle des non-fumeurs n'étaient pas toujours respectée car la fumée (contrairement aux nuages atomiques) ne choisit pas la direction par où elle va... Et dans les bars, avant, quel calvaire c'était en soirée !

      Supprimer
  4. Bah en fais j'ai pas eu tant d'effort que ça à faire parce que quand je suis l'ordi j'ai la radio allumée donc j'écoute les émissions toute la journées, dont les politiques :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai répondu chez toi, j'ai vu que tu préférais ça ! Sinon, pour celles qui ne comprennent pas ce commentaire, allez voir le super article sur les candidats à l'élection présidentielle vus par Morgane... Plus intéressant que la plupart de ce que j'ai pu entendre, voir ou lire depuis 1 an.

      Supprimer
  5. Moi je n'aime pas la cigarette, l'odeur me dégoute, je ne supporte pas les personnes qui fument en soirée et font prendre l'odeur à mes cheveux, que je dois relaver de suite en rentrant, bref je n'ai jamais fumé et n'aime pas ça du tout du tout. Et je ne comprends pas qu'on ai besoin de ça, mais c'est un point de vue perso. C'est juste quelque chose que je ne comprend pas et ne comprendrai jamais.
    Bises Kimie, bon week end

    Clara

    RépondreSupprimer
  6. De mon côté je vois le favicon du logo Google. L'image que t'as chargé était bien en .jpg ?

    RépondreSupprimer
  7. Jamais, enfin si 1 ou 2 fois à 15 ans, mais j'ai pas avalé la fumée, hypocondriaque comme je suis j'avais peur de choper un cancer en 2 clopes, et puis j'avoue, j'ai trouvé ça dégueu, je préférais aussi celles en chocolat ^^ :)

    RépondreSupprimer
  8. honte sur moi, la clope est en moi ! depuis que j'ai 16 ans, j'ai commencé à fumer l'été ou je suis arrivée vivre à bruxelles
    j'ai arrêté un nombre incalculable de fois, j'ai toujours repris, même le jour de mon accouchement, après la naissance d'océane, je suis descendue au fumoir accrochée à son père d'un côté, à mon perroquet (perfusion) de l'autre coté
    je ne sais pas s'il y a une solution, parfois je me passe de cigarette facilement (ou presque) lorsque je vais chez mon homme 3 jours, mais je rentrer presque en courant depuis la gare du midi
    pas taper, aie, pas taper !!

    RépondreSupprimer
  9. Je m'adore en tant que fumeuse, je suis née pour être une fumeuse (me demande pas d'où ça vient, je ne sais même pas...)
    Mais j'arrête très facilement (trop ?) ce qui fait que je ne me sens pas dépendante, j'ai tellement une volonté de malade que ce n'est pas une épreuve d'arrêter de fumer.
    Tu vois là je ne fumais plus pendant 2 ans (économies certaines) et puis j'ai repris le mois dernier, mais là je me demande si ce n'est pas de nouveau le moment où je vais arrêter (parce que j'ai plus envie de fumer) et pourtant je viens de racheter 3 paquets...
    Ouais, j'suis bizarre, je sais !

    RépondreSupprimer
  10. J'ai fumé une fois, à 13 ans, par curiosité, et j'ai eu beaucoup de chance : j'ai détesté. Même si j'avais voulu la jouer cool (et j'en aurais bien eu besoin à l'époque), je n'aurais pas pu !

    RépondreSupprimer