Comme c'est dur de vivre à deux à l'heure actuelle...


Non mais vous rendez vous compte de la difficulté d'un couple qui "se met en ménage" de nos jours (oui, l'expression est made-in-ma-grand-mère, et alors ?) ?

Et on s'étonne que les couples se séparent beaucoup plus qu'avant... moi pas !

Avant, les amoureux passaient bien souvent de la maison de papa-maman à la nouvelle maison à deux. Les chanceux ! Ils n'avaient pas l'occasion de vivre dans la solitude la plus profonde, comme la plupart d'entre nous, pas l'occasion de laisser court à leurs petites habitudes personnelles, leurs petites maniaqueries du quotidien, le bol qui traîne 3 jours dans l'évier mais le miroir de la salle de bain lavé 3 fois par jour (ou le contraire d'ailleurs !), le réveil en musique et en fanfare uniquement mais pas de bruit le reste de ma journée, sauf celui des pages du livre que je tourne ou celui de mon clavier qui crisse quand je tape un article. Ils apprenaient à vivre tous les deux sans devoir désapprendre la vie solitaire, la vie de célibataire légère et libre, celle du petit-déj' à 15h parce que bon, j'avais la flemme, du dîner "pot de Nut' à la petite cuillère" ou du glandage en pyj' toute la journée. Ils passaient d'une vie réglée comme une horloge à une autre vie à régler tout pareil.

Les bienheureux vous dis-je !

Quand ils s'installaient pour la 1ère fois, ils commençaient de zéro. Ils achetaient ensemble un seul canapé à leur goût à eux deux, une seule cuisinière, une seule table, un seul lit conjugal. Le tout allant parfaitement dans leur intérieur, ni trop de meubles, ni trop peu. Ils n'avaient pas à jongler entre 2 tables de salon, 2 lits, 2 TV, 2 canapés (dont un canapé-lit, d'où l'intérêt de le garder), le tout ne s'accordant bien sûr absolument pas et étant issu de vieux restes de vie étudiante (dont une tache de whisky sur un accoudoir et quelques brûlures de clopes sur 2-3 coussins).

Heureux-heureux-heureux, j'insiste lourdement !

Non parce que là, ça fait plusieurs jours que je me gratte la tête en me demandant comment tous nos meubles, avec Chéri, vont réussir à loger dans un seul et unique appart.
Meubles qui par ailleurs, me sortent par les trous de nez, plus jamais un meuble neuf en contreplaqué imitation pin ne franchira les portes de ma baraque. Je hais mon bureau d'étudiante tout cloqué et dont l'imitation pin est tellement défraichie qu'on dirait une "imitation papier", je hais mon meuble TV qui branle, je hais nos bibliothèques Billy !
Cela dit, plus jamais un seul nouveau meuble "wengé" ne passera par chez moi non plus, quelle lubie j'ai eue de décorer mon appart de toute nouvelle embauchée de meubles noirs qui prennent affreusement la poussière ?
Et je ne mentionne bien sûr pas le fait que nous n'ayons que des meubles ouverts, pas une seule armoire, un seul bahut, un seul placard (à part de cuisine), ce qui nous oblige en permanence à étaler notre bordel ou le planquer dans des boîtes à chaussures savamment déguisées de papier wengé (bien sûr, le wengé... pour se fondre avec la couleur des meubles, pardi !)...
Bref, je rêve de tout virer (sauf mon canapé rouge et ma machine à laver) et de tout refaire à zéro... Mais bon, n'ayant point épousée Rothschild ni étant fille du susmentionné, je continue de rêver en silence !

Et quant aux manies et autres joyeusetés de la vie de célibataire, je sens que ça va être une partie de plaisir d'écouter France Inchiant au réveil (ce qui ne me réveille pas d'ailleurs), de voir les miettes de pain rester une semaine sur la table, ainsi que le bol dans l'évier. Je sais aussi qu'il faudra que je me botte le derrière pour ne pas laisser traîner tous mes magazines un peu partout dans mon sillage, et ma boule à thé non vidée dans un verre sur l'évier.
Je sais que l'appart' sera de nouveau "le palais des lumières" et que la radio sera toujours allumée. Ou la TV. Je sais que je ne pourrai pas faire semblant de regarder un film ou un documentaire tout en bouquinant ou traînant sur la blogosphère sans me prendre une réflexion "pourquoi tu ne regardes pas la TV avec moi ?". Je sais qu'il ne pourra pas imaginer rester une aprèm sans rien faire avachi sur le canap' sans que je le tanne de "on-va-en-ville, allez, on-va-en-ville ? On sort, on fait quelque chose ? Je m'ennuie, qu'est-ce qu'on fait ?"

De nos jours, vivre à deux, c'est vraiment pas une partie de plaisir, je vous assure...*


* Rassurez-moi, vous vous êtes rendus compte que je blaguais, hein ?

Commentaires

  1. oh je me reconnais trop dans le "pourquoi tu regardes pas la télé avec moi?' ou la variante mais étains la télé tu ne la regardes pas....
    Jer via sbientôt passer le cap d'une vie à deux aussi, et savoir que mon jardin secret, perso et intime va être dévoilé au grand jour... ggrr!! la chair de poule!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe ! Je compatis pour toi alors ! Pas facile, mais en même temps, on l'a voulu, n'est-ce pas ?!

      Supprimer
  2. Oui oui, t'inquiète...mais en même temps, c'est tellement vrai, je m'y reconnais bien :p

    RépondreSupprimer
  3. euh, pas tellement en fait mais c'est pas grave, hihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que j'imite bien la fille qui veut pas habiter avec son chéri !! C'est de l'auto-persuasion en fait pour supporter nos (encore) 2 mois chacun de son côté !

      Supprimer
  4. Rhaaaaa, je suis en plein dedans (même si l'installation n'est pas du tout à l'ordre du jour...) En ce moment même je partage le canapé de Chéri-Chéri avec son mini-lui et ça fait tout bizarre de composer avec un gamin en prime !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh le gamin... la jolie surprise du kinder ! ;-)

      Supprimer
  5. Quand nous nous sommes installés ensemble, nous ne vivions déjà plus chez nos parents.... et pourtant nous n'avions AUCUN meuble, même pas une chaise (vive les studios meublés d'étudiants!!).
    Je compatis pour la radio (RTL ici), la télé en fond sonore et les lumières allumées dans toutes les pièces où on ne se trouve pas.
    Bon courage pour cette nouvelle réinstallation (!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais aussi un meublé mais mes parents m'avaient quand même acheté certains meubles, genre le bureau en faux pin, le meuble TV en faux-pin...

      Supprimer
  6. Ah Ah le coup de la télé je connais trop! je peux même pas lire les blogs que je suit en regardant la TV tranquille!

    Mais sinon à part ça j'ai pas eu tout ses "problèmes", avant je vivais avec ma maman parce que je gagnais pas assez de sous pour avoir mon chez moi, puis ma maman elle est cool (enfin elle est chiante aussi mais bon quand tu as vécu toute ta vie avec tu as l'habitude!) et puis elle fait le ménage pour le même prix!
    Du coup en venant habiter avec chéri j'avais pas de meubles à emmener à part mon bureau et un chiffonnier! J'ai offert mon lit à maman (en même temps qu'une plus grande chambre) depuis elle dort super bien!

    Et du coup vu que j'ai jamais vécu toute seule, bah c'est pas trop dur de composer avec quelqu'un d'autre! C'est plutôt mon chéri qui devrait se plaindre!

    Ceci dit vivre dans ses meubles c'est sympa mais c'est vrai que j'ai envie qu'on vire tout et qu'on achète "les nôtres"!

    Bon je sais je raconte ma life et tout le monde s'en fout!

    En tout cas très chouette article!

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant quand même bien connu que les femmes sont multitâches ! TV + blog, c'est largement faisable !
      Je comprends ton envie de tout virer... pareil pour moi !

      Et tu es la bienvenue pour raconter ta life ici, ça change de toujours lire la mienne !

      Supprimer
  7. Haha... la vie à 2, c'est vrai que ce n'est pas toujours simple... Bon, nous on a eu la chance de vivre ensemble après avoir été dans un meublé (mon Mr) et dans un 12m² (moi): du coup, on n'avait vraiment pas grand chose et on a du choisir à 2.
    Et on a fait la même connerie que toi: nos meubles salon sont en imitation wengé, le grand bonheur de la poussière!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Naan ? Tu quoque ? Le wengé, c'est e diable ! Pourquoi ne m'en suis-je pas rendue-compte plus tôt, pourqouuuaaaa ?!

      Supprimer
  8. pour moi ça tombait bien je préférais ses meubles aux miens :-). alors j'ai tout viré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que nous, c'est le dilemme... chacun a des meubles bien et à virer... mais nos meubles "bien" ne s'accorde pas forcément très bien ensemble.

      Supprimer
  9. Je te rejoins à 100 % (et tu restes assez soft je trouve!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'enfonce pas la vie à deux non plus, y'a quelques avantages quand même !

      Supprimer
  10. C'est un billet qui m'amuse beaucoup car un beau matin pour des impératifs professionnels et à 42 piges je suis passée d'une gentilhommière de 150m² avec jardin de 1500m² à une studette de 12m²... mais à Boulogne Billancourt... ca change tout. Je suis passée d'un lit moelleux à un sommaire matelas d'Ikéa... Les meubles qu'on garde toute une vie, c'est démodé à mon sens hormis le guéridon de ma grand mère, bien entendu... Bref, la vie de couple. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, rude changement ! Moi ça a été moins compliqué, je ne suis passée "que" de 60m2 avec terrasse à 19m2 avec vue sur tram (et bruit surtout)... Tiens, j'ai pas le guéridon, moi ! Mais j'ai le lit, plus utile !!

      Supprimer
  11. C'est dur le début mais tellement excitant....
    Tu vas y arriver
    Bisous et bonne installation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, je n'en doute pas une seule seconde !

      Supprimer
  12. ahahahahaha, nos grand-mères ont le même genre d'expressions!
    la mienne m'a même parlé de trousseau en me donnant une affreuse nappe à thé brodée par ses soins
    si ça peut te rassurer, ma table ce sont des tréteaux et une planche de récup, mon lit est un clic-clac ikéa à la retraite et je range mes pompes dans une cheminée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô, la mienne n'a pas osé pour le trousseau ! Cela dit, la nappe sur la table-tréteaux, ça doit être assez sympa ! ;-)
      Nous, c'est nos bouquins qu'on range dans la cheminée !! (décidément, les cheminées belges sont très utiles pour tout autre chose que faire du feu !)

      Supprimer
  13. hahaaaaaaaa c'est bien pour ça que j'ADORE vivre dans mon appart et math à 60 bornes dans sa grande maison !!!! sérieux, chacun chez soi, on est en couple, on passe du temps ensemble, mais par moments misère, j'ai besoin d'etre seule !! d'ailleurs dès lundi on reprend le rythme une semaine alternée avec fiston, j'ai hâte !! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que dit comme ça, c'est bien aussi de vivre chacun chez soi... mais quelle logistique quand même ! Surtout vous qui habitez relativement loin l'un de l'autre.

      Supprimer
  14. Rhaa les compromis de la vie à deux ! Et ces petites manies qui m'horripilaient quand ça n'allait pas bien entre nous, ce sont celles-là qui me font sourire maintenant. (Ce qui est absolument dingue, mais totalement vrai, je le jure.) Je n'aime pas ramasser ses sous-vêtements dans la chambre pour les mettre dans le panier à linge... mais, en contrepartie, il nettoie les boules à thé que je sème au hasard de la maison et de ma journée de boulot. Nous sommes chacun un saint à notre manière, je crois. Et je suis sûre que c'est pareil pour toi et ton chéri !

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on est chacun maniaque sur certains détails complémentaires, du coup, ça marche plutôt bien ! Et pareil pour mes boules à thé : il râle, mais il les vide !! ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]