26 janv. 2016

1ère et 2ème grossesse : le jeu des 7 erreurs


Jeune primipare, tu attaques ta 2ème grossesse sereine et détendue du slip. Tu as déjà derrière toi une grossesse, alors tu crois que tu vas passer celle-là les doigts in the nose, éviter les écueils des kilos en trop, de la nausée du 1er trimestre et de la fatigue du dernier... Mais méfie-toi ! Chaque grossesse est une nouvelle aventure...

Par exemple, on ne te dit pas...

1) que tous les petits maux que tu as eu en début de 1ère grossesse, tu vas te les retaper, mais en puissance 2
Nausées, fatigues, ventre qui tire, douleurs dans les seins...
Pour ma 1ère grossesse, j'étais obligée de m'asseoir de temps en temps sur les bancs publics au 1er trimestre, comme une petite mémé. 
Pour ma 2ème grossesse, en rentrant du boulot à 18h30, je m'allongeais sur le canapé et je m'endormais, sans être gênée le moins du monde par ma miss qui babillait autour de moi, puis qui mangeait avec son papa, allait se coucher... Heureusement que ça n'a duré que le 1er trimestre !

2) mais qu'a contrario, les gros ennuis de ta 1ère grossesse ne sont pas forcément inéluctables pour la 2ème 
Adieu le diabète et son régime vicieux ! 
Et pas besoin de rester couchée comme pour la miss, je vis ma vie normalement, contractions ou pas, sans une tonne de Spasfon à avaler tous les jours.

3) que les 9 mois vont passer en un battement de cil... 
Pour la 1ère grossesse, tu avais préparé avec amour la chambre du petit loup, les habits étaient prêts, la valise de maternité dans le coffre de la voiture depuis le début du 7ème mois... Là, comment dire ? J'ai même pas un seul body ou pyjama en taille naissance ou un mois (tout ce que j'avais pour la miss m'avait été prêté par ma meilleure amie, sauf qu'on a eu l'idée saugrenue de faire notre 2ème en même temps !!). Chéri stresse pour la valise de maternité, mais j'ai rien à mettre dedans alors à quoi bon essayer de la faire ! 
Le couffin est revenu de chez les beaux-parents mais pas les draps-housse et alèse. Et j'ai des tonnes de paquets de couches en taille 4 mais pas une seule en taille 1 !

4) que ton gros ventre sera bien pratique pour y "poser" ta miss qui réclame à être portée à peu près tout le temps. 
Et tu peux pas refuser, pauvre enfant qui a été négligée pendant tout le 1er trimestre à cause de ta quasi-narcolepsie...

5) que tu n'auras plus le temps de te regarder le nombril pousser. 
Pendant ta 1ère grossesse, tu as bichonné ton gros ventre, mis des crèmes anti-vergetures, tu t'es pomponnée et habillée avec amour, car tu étais une femme, une vraie ! 
Là, environ tous les 32 du mois (et encore), tu penses à te mettre un peu de crème, de toute façon ça sert à rien, si tu dois avoir des vergetures tu les auras. Tes habits uniformes : jean de grossesse - vieux pull informe qui bouloche - tennis.
Et le maquillage ? Depuis la naissance de ton 1er, il est passé tout au fond du meuble sous évier, derrière les suppos de Doliprane, les paquets de couche et le liniment.

6) que tu mangeras du foie gras, boiras les fonds de verre de vin et oublieras de laver ta pomme à grandes eaux et liquide vaisselle.
Pour ton 1er, tu as suivi TOUTES les recommandations de ton médecin, de ton gynéco, de ta sage-femme, des magazines, du forum Doctissichose, voire plus si affinité.
Pour le 2ème, si en plus de 30 ans tu n'as toujours pas chopé cette saleté de toxo, c'est pas le carré d'agneau du restau qui est vaguement un peu rosé qui va changer quelque chose !

7) que contrairement à ta 1ère grossesse, tu oublieras même que tu es enceinte (tant que ton gros bide ne se rappelle pas à toi !).
Pour la miss, en grosse frustrée de l'haptonomie, je passais mes soirées à tapoter sur mon ventre pour entrer en communication avec elle, j'étais sur un nuage quand mon ventre bougeait et qu'elle me donnait des coups. Je mangeais grossesse, dormais grossesse, vivais grossesse.
Pour bébé 2, j'ai bien passé les 6 premiers mois de grossesse à ne pas penser que j'étais enceinte. Encore maintenant à 34 SA, c'est bébé qui se rappelle à moi en me donnant de bons coups de pieds tous les soirs pour m'empêcher de dormir, grhhh... 
La semaine dernière, je disais même à chéri : "trop cool, le salon Batibouw (pour les maisons et constructions), c'est bientôt, entre fin février et début mars, on va pouvoir y aller !"
Silence. "Euh, tu es sûre qu'on ira vraiment ? T'as pas un accouchement de prévu dans ces eaux-là ??"  


Et vous, comment vivez-vous / avez-vous vu vos différentes grossesses ?


6 commentaires:

  1. Merci pour cet article !

    Perso, j'essaie de survivre à ma première grossesse option Paris :)

    Je finis le 6ème mois avec plein de questions sur des douleurs musculaires a priori mais très handicapantes, et des états d'âme paragrossesse (accepter l'arrêt maladie ou ne pas le poser, telle est la question) parce qu'il semble que tout va supra bien coté bébé (l'essentiel n'est ce pas ?).

    Alors je m'abreuve des articles comme le tien...

    Belle fin de 2nde grossesse à toi !

    Au plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas fait l'option Paris, ouf !
      Moi j'aurais pas d'état d'âme, crois moi ! Pour cette grossesse, j'ai eu tout un moment où j'étais vraiment pas bien, hyper fatiguée et du coup je chopais toutes les maladies qui passaient, et le gynéco n'a JAMAIS voulu m'arrêter (bon, j'ai pas pleuré non plus dans son cabinet - mais en rentrant chez moi, oui...), il me conseillait de prendre des jours de congé... Pfff...
      Bonne grossesse à toi aussi !

      Supprimer
  2. Je termine tout juste le premier trimestre ... mais grosso-modo, c'est pareil : plus de maux, plus de fatigue et en même temps l'oublie d'être enceinte ... entre le premier et une maison a rénover, disons que je m'en rappelle le soir au moment de mettre au lit ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gynéco m'a dit "ah mais c'est normal d'être plus fatiguée, et d'avoir plus de nausées etc. Et pour la 3ème grossesse, ça sera pire !"
      Il m'a fait rêver, là...

      Supprimer
  3. Quelle chance d'avoir échappé au diabète ! Profites en pour manger tout ce qui te fait envie !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en parle pas, j'y croyais pas quand le gynéco m'a dit que je ne l'avais pas ! Je peux te dire que je profite de tout le sucré qui me passe sous le nez (raisonnablement humhum).

      Supprimer