Ne pas se vexer, surtout ne pas se vexer...


... et ne pas se décourager.

Lundi matin, j'ai la tête encore dans mon oreiller, mais les yeux devant mon écran d'ordi au bureau. Presque contente d'y être par ailleurs, vu comment tous mes collègues sont finalement super sympa et que j'ai l'impression d'un coup de m'être intégrée (ou au moins, d'être en bonne voie).

Et puis tout d'un coup, passe en face de moi une collègue, qui lance négligemment à une autre : "alors, samedi soir, tu es bien rentrée du repas de chez Y (une autre collègue) ?"

Bin vous ne pouvez pas imaginer ce que ça m'a fait, limite j'en avais les larmes aux yeux. Et plus du tout envie de rester là toute la journée, puis toute la semaine, puis tout le mois...

Je sais, c'est ridicule. Non, tout le monde ne peut pas m'aimer tout de suite à la seconde où je déboule. Et oui, les collègues ont bien le droit de se voir en dehors du boulot sans m'inviter, même si ce sont les 3 seules collègues d'à peu près mon âge et même si elles savaient pertinemment que je passais seule mon WE sans rentrer à Bruxelles.
Oui, je sais, c'est ridicule et je suis pathétique, et je ne devrais pas me mettre dans des états pareils pour si peu de chose.
Après tout, c'est moi qui ai clamé haut et fort (à ma famille et à Chéri) que je m'en foutais d'être intégrée, que dans mon ancien boulot où j'étais tellement bien intégrée, les collègues n'hésitaient pas à me faire des petits dans le dos, mais avec le sourire, hein ?!

L'écran se brouille un peu, mais ça va aller. Ca va aller. Ca va toujours, de toute façon.



PS : je remets la même illustration que celle d'un précédent article sur le même sujet. Parce qu'au moins, la montagne m'évoque de bons souvenirs...

Commentaires

  1. Moi non plus, mes collègues ne m'invitent pas à leurs soirées. M'enfin franchement, quand je vois les photos et quand j'en entends parler, je me dis que ça vaut mieux. (T'façons j'aime pas 90% des mes collègues mal élevées, alors bon ...)
    Et ce n'est pas parce que tu aurais été invitée que tu aurais passé une bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais bien, ça se trouve je me serais ennuyée comme un rat mort, mais bon, ça aurait été la marque que je commençais à m'intégrer. Et finalement, c'est plus le symbole qui me blesse que la soirée en elle-même (et puis samedi, je suis sortie toute la journée, le soir j'étais crevée).

      Supprimer
  2. Courage...Je comprends. Sois patiente, Rome ne s'est pas faite en un jour...blablabla...Je dis ça mais je sais que ça m'aurait fait pareil :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, la patience et moi, ça fait 2 !
      Surtout que ça fait 3 mois que je suis en place, ça me semble déjà beaucoup, pour ne toujours pas se sentir à l'aise avec ses collègues...

      Supprimer
  3. Aïe, j'aimerais apaiser mais je ne peux faire que te rassurer sur le non ridicule de la chose: j'aurais eu le regard brouillé pareil!

    Ta sensibilité, ta réflexion profonde sur tes relations aux autres et ton rythme de vie actuel éprouvant émotionnellement en raison de ton choix professionnel, tout ça explique amplement les larmes. Mais il faut aussi te souvenir que le tout fait de toi une belle personne résolument portée sur l'avenir, la vie et les gens qui t'entourent :)
    Des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tous ces compliments, je vais rougir !! :-$
      Bizzz

      Supprimer
  4. Pareil en pire... j'ai démissionné et j'ai fait une grosse connerie ce jour là ! C'était pour le repas de fin d'année de la boite. La secrétaire à laquelle j'avais rendu un énorme service pour me faire bien voir d'elle qui annonce à celle qui passe dans l'open space pour tenter de faire un plan de table et s'écrie "n'importe où sauf à la table de l'autre !" L'autre c'était moi, je précise.... J'avais des rendez vous extérieurs, je suis partie, il faisait froid, j'ai pris ombrage et j'ai démissionné le soir même... Allez tiens bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, effectivement, tu es pire susceptible que moi ! Je n'irai pas jusqu'à démissionner aussi sec, mais si jamais je trouve mieux ailleurs...

      Supprimer
  5. Mauvais début de semaine...ça ! Courage, allez, c'est long de s'intégrer et d'être invitée aux soirées collègues....invite les à boire un pot !! (je te dis ça, mais moi je suis pire je crois...j'ose jamais tant que je connais pas....mais je me soigne !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouais... C'était pile le truc à pas dire un lundi matin. Boire un pot. T'as pas vu la taille de mon studio, toi ?!!

      Supprimer
  6. Arf, je comprends, les gens pour qui je bosse depuis dix ans m'invitent de moins en moins à leurs soirées/journées événementielles sous prétexte que j'habite en province... Et on est amis, mais si je ne les appelle pas, ils ne donnent pas de nouvelles et ne viennent jamais me voir (encore l'effet province ?)

    Bref, je compatis et pas qu'un peu. Si ça peut te consoler, j'aurais réagi pareil.

    Gros bisous copine !
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa effectivement !
      Nous, tous nos amis se sont rappelés à notre bon souvenir quand on a emménagé en Belgique ! Bruxelles mieux que le Limousin ?!!

      Supprimer
  7. Comme je te comprend,je crois que j'aurais réagit comme toi ma belle!
    Parce que c'est vrai que bah...on se demande pourquoi c'est normal, c'est humain :s
    Mais avec le temps vous apprendrez encore plus à vous connaitre et ça deviendra naturel, tu verras ;)

    RépondreSupprimer
  8. Ben Kimie, c'est parce que tu les impressionnes.... Elles n'ont pas osé t'inviter de peur que tu refuses..... Parce qu'une fille comme toi, qui fait de si beaux émaux, ça les fait se sentir toutes petites, petites, petites..... Je t'aurais invitée, moi ! Bizzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BANZAÏ !!!! Trop contente de te voir par ici !
      J'ai pas encore sorti mes émaux à mes collègues, cela dit ! Ni même leur en ai parlé !
      Merci de venir par chez moi !

      Supprimer
    2. C'est moi qui suit ravie, j'aime beaucoup te lire !

      Supprimer
  9. J'aurai ressenti la même chose, j'suis une hyper sensible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'où la fête du slip du lâchage alimentaire, avec des trucs comme ça !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]