19 nov. 2011

3615 MA VIE : les ateliers d'écriture



Je ne crois pas en avoir déjà parlé, même si j'en évoque l'outil principal dans cet article : je participe depuis septembre à un atelier d'écriture.
Le principe est simple : 2 heures, 5 participants, 1 animatrice, 1 cahier et 1 critérium, et beaucoup, beaucoup de mots !

Je me suis lancée dans cette aventure l'an dernier, quand j'étais encore en France, et avant même d'être arrivée en Belgique, je cherchais déjà où je pourrais continuer mes ateliers à la rentrée.

Mon tout premier atelier, je m'en souviens comme si c'était hier. Je suis arrivée en retard (comme d'habitude), mais pas trop, hein, juste cinq hum disons dix minutes.
Le sujet était : SOI ! Un sujet simple en apparence, mais juste en apparence, en fait ! Car même si on se connaît par coeur et qu'on ne risque donc pas de manquer d'imagination, écrire sur soi, c'est se livrer en pâture au reste du monde (OK, aux quelques autres participants).
D'abord, on a écrit une liste de mots qui nous correspondaient, qui parlaient de nous. Je me souviens avoir écrit par exemple nature, chat, bibliothèque. Et ensuite, nous avons choisi un des mots dans la liste, et nous avons écrit sur nous, à partir de ce thème.

Mais ce qui m'a le plus surpris dans ce premier atelier, c'est d'écrire. Oui oui, vous avez bien lu : écrire !
Ecrire, écrire sans m'arrêter pendant plus d'1/2h, sur commande en quelque sorte. Moi qui avais peur de ne pas avoir l'inspiration !
Depuis, j'écris toujours autant dans les ateliers, ça me vient comme ça. C'est fluide, c'est rapide, c'est presque magique...

Et aussi, j'écris à côté, j'ai un projet dont je ne sais ni ce qu'il vaut, ni ce dont il adviendra au cours du temps. Mais je me force à écrire jour après jour, semaine après semaine.

Finalement, je crois que c'est la clé de tout : il faut s'obliger à écrire, comme sur commande pendant un atelier...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire