Petit interlude belge

Il n'y a pas que les émaux dans la vie ! Il y a aussi les mots (sinon, je ne l'aurais pas mis dans le titre du blog, logique, hein ?!)

Bref, sans vous raconter ma vie, sachez que je suis française et que je vis grosso modo depuis 6 mois en Belgique.
Et que mine de rien, on a beau avoir l'impression d'être en terre connue – même langue, même habitudes culinaires, et profusion de français à chaque coin de rue – on est à l'étranger !
Rien qu'aujourd'hui, j'en ai eu un exemple, qui m'a un peu surprise sur le coup – je ne m'y attendais pas, il faut bien le dire ! – Et le tout, pour un simple cahier !
En fait, j'allais à la base acheter des timbres, mais pas à la poste – oui parce qu'ici, ils ont des magasins qui vendent les produits de la poste, pas comme en France où c'est la Poste qui essaie de vendre autre chose que ses produits –, dans une petite papeterie. Et tant qu'à faire, j'ai demandé innocemment "je voudrais un cahier petit format grands carreaux" un peu nostalgique de mon enfance, quand on faisait les courses avec une liste de 3 pages remplies de "petit format grands carreaux", "grand format, petits carreaux", et, piège ultime du professeur d'histoire-géo, le 24x32 petits carreaux, celui qu'il faut quasiment le commander pour l'avoir, et encore, tu n'imagines même pas réussir à débusquer le protège-cahier qui va avec...
La vendeuse s'avance dans le rayon : "grands carreaux, vous êtes sûre ?" [...] "c'est pas du NCIS que vous voulez ? – en vrai, elle a utilisé le terme "seyes", inconnu de mon vocabulaire. Devant mon air franchement interrogatif – pour
ne pas dire c*n –, elle m'a expliqué : "non, parce que chez vous, c'est des carreaux seyes ou des petits carreaux, alors qu'ici, les grands carreaux, il font 1cm, et on a aussi les 2 lignes, les 3 lignes, les lignés...et les seyes, pour vous, que nous, on n'utilise pas..." ?????
Elle a tenté le dessin d'un 3 lignes avec la lettre "f", ça m'a semblé vaguement hasardeux – pauvres enfants qui apprennent à écrire avec ce système – mais quand je me suis écoutée me lancer dans de grandes explications sur le "t" qui va sur 2 lignes, le "l" sur 3, et en dessous 2 lignes pour le "p", j'ai compris... On est pas mieux en France !
Et le pire, c'et que je ne suis même pas sûre de savoir jusqu'où on descend pour le "p" et jusqu'où on monte pour le "
t", car mon écriture, à moi, elle ne descend jamais en dessous de la 1ère ligne et monte indifféremment jusqu'à la 3è pour toutes les lettres qui dépassent en hauteur !!
Si quelqu'un sait...

La prochaine fois, promis, il y aura des émaux. Mais pour l'instant, laissez moi profiter de mon beau cahier "ncis" !


Commentaires

  1. Tout ce qui descend, descend jusqu'à la deuxième ligne. Le "t" monte jusqu'à la deuxième ligne comme le "d", Les "l","h","f","k""b" montent jusqu'à la 3è ligne... voili, voulou :=)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là là, heureusement que tu es là pour me rappeler les règles d'écriture de base ! Cela dit, je crois que désormais, mon écriture est irrattrapable...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]