9 mois et demi de toi (bis non repetita*)

Mon petit bonhomme,

Ça y est, tu as franchi ce cap auquel seule une maman accorde de l'importance : tu as passé plus de temps dehors que dans mon ventre bien au chaud. 


Petit homme à moi,
Pour cette deuxième grossesse, je voulais si fort un petit garçon à sa maman. Après avoir eu une petite Miss toujours fourrée dans le pantalon de son papa, j'étais très jalouse, je voulais ma part de câlins et de bisous ! 

Quand le gynécologue m'a annoncé une deuxième fille, j'étais affreusement déçue. Puis je me suis faite à cette idée, j'étais en pleine réflexion sur son prénom, je repensais aux jolies robes de la Miss que j'aurais plaisir à revoir portées par un petit chou... 

Nouveau retournement de situation. Un petit zizi très net sur l'échographie toute pourrie du gynéco ! Deuil d'une nouvelle princesse, puis joie joie et joie ! Mon petit garçon à moi, j'allais l'avoir ! 

La nuit de la java,
Les jours et les nuits suivants, un nourrisson qui hurlait dès qu'il n'était plus à bras, au sein... mon petit garçon à moi, je te voulais, je t'ai eue ! 
Ma culpabilité : comment m'occuper de ma jolie Miss avec une sirène hurlante dans mes bras ? 
Des journées fatigantes, des nuits harassantes, un papa heureusement toujours là pour promener un bébé qui luttait contre le sommeil, qui semblait avoir mal au ventre. Et une Miss qui heureusement réussissait à dormir malgré les pleurs de bébé. 


Et puis le déclic... 
Je ne sais pas toujours pas complètement comment on a réussi, mais on l'a fait. 
Tu as fini par trouver toi-même ton sommeil
Sans artifice.
Sans maman pour te faire tototer le sein. 
Sans papa pour te promener à droite et à gauche. 
Sans musique de relaxation. 
Sans mobile. 
Sans chanson. 
Sans bercement de couffin. 
Juste toi. 



Depuis, tu es notre petit bébé parfait,
Tu fais tes nuits, tu grandis, tu grossis. 
Tu manges presque comme nous désormais. Depuis plus d'un mois, sur les conseils de la pédiatre, je ne te donne plus de compotes et de purées, mais directement des fruits crus écrasés ou coupés en petits morceaux. Pareil pour les légumes et la viande. Toi qui boudais les compotes, tu te jettes sur tes repas maintenant ! Et tu n'es pas content quand je te sers un repas de purée ou de soupe bien mixée !
Tu manges du pain avec plaisir, le chocolat bof, les frites une fois tu adores. 
Cette semaine, tu as appris à boire au gobelet, ça a l'air de beaucoup t'amuser. 
A 9 mois, nous sommes toujours à 4 tétées par jour, même si les tétées d'après déjeuner et d'après goûter sont plus pour le plaisir qu'autre chose. 

Ta première dent est sortie la semaine dernière ou peut être avant même, je ne m'en étais pas rendue compte ! 
Depuis 3 semaines, tu fais de la brasse pour avancer, c'est trop mignon !
Tu arrives presque à t'asseoir tout seul aussi, en tout cas tu t'entraines fort tous les jours ! 

Cette semaine, tu nous as inventé une nouvelle mimique, celle du "pichou" : tu souffles très fort par le nez en fronçant les sourcils et la bouche d'un air pas content ! Y'a pas à dire, tu sais bien te faire comprendre ! 

Depuis un mois, et ça c'est beaucoup moins drôle, on est en plein dans l'angoisse de la séparation. Tu ne supportes plus que je te pose, tu veux rester à bras ou à moins d'un mètre de moi, je ne peux plus rien faire !! Est-ce depuis que ta sœur a commencé l'école ? 

Petit gars, ne t'inquiète pas, on a encore presque 3 mois avant ma reprise du travail, je compte bien en profiter au maximum ! 

J'ai l'impression que c'est hier que tu es né, et te voilà déjà un gros bébé bien joufflu, avec son air décidé de bébé qui sait ce qu'il veut !

Faut pas aller si vite, Bonhomme, attends moi un peu que je profite de toi !

* Bis non repetita, mais presque ! J'aurais pu écrire le même article que celui sur les 9 mois et demi de ma Miss (qui est à retrouver ici) !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]