4 nov. 2016

La peur, ma Miss et moi... [mère angoissée inside]

La peur. 



C'était un mot qui n'existait pas jusqu'à présent dans le vocabulaire de ma Miss de 2 ans et demi.

Puis nous avons abordé le thème d'Halloween le mois dernier avec plusieurs activités (que j'ai beaucoup plus montré sur Instagram que sur mon blog, honte à moi) (je suis consciente que c'est comme ça qu'un blog se meurt, snif).

Bouh la méchante citrouille d'Halloween !

Ma Miss me réclame souvent la comptine "Promenons nous dans les bois", et elle fait "hou hou" à chaque passage où le loup parle !

Vous ne savez peut-être pas, mais ma Miss va rentrer à l'école en novembre. En Belgique, les enfants peuvent y rentrer dès qu'ils ont 2 ans et demi, et ils sont dans une classe appelée "pré-accueil", qui correspond aux TPS françaises.

Il y a 2 semaines, nous avons visité sa classe, un peu à l'improviste (en même temps, j'avais appelé le directeur, il m'avait dit de passer n'importe quand) (mais la maîtresse n'avait vraiment pas l'air ravie que je débarque comme une fleur, ambiance). 

J'avoue que j'en suis ressortie assez mitigée. La maîtresse est seule avec 20 enfants : 10 TPS et 10 PS (je parle le français, désolé pour les éventuelles belges qui me liraient...). 

La pièce où les enfants restent toute la journée est vraiment minuscule, les enfants mangent en classe (pas de cantine la plupart du temps en Belgique, oui je sais, c'est un crime de lèse-bouffe ! Et encore, on a choisi l'école en grande partie car elle propose des repas chauds, car je ne voyais pas ma fille manger des sandwiches tous les jours...). Ils dorment dans une mezzanine au-dessus de la classe.

A l'heure de notre visite, ils auraient dû être en récré, mais comme il pleuvait, la maîtresse a eu la flemme de les habiller préféré les garder au chaud. Je rappelle à celles et ceux qui n'ont pas suivi que nous sommes donc en Belgique, le pays où il ne pleut JAMAIS... A moins d'un miracle climatique dans les prochains jours, les enfants n'iront donc jamais prendre l'air du 15 septembre au 15 juin (je suis mauvaise langue, il fait un automne particulièrement beau. Mais quand même...).

Du coup qui dit pas de récré, dit enfants en cage, dit enfants énervés, dit enfants qui crient

Ma Miss n'a pas ouvert la bouche du début à la fin. J'avoue que moi aussi, j'étais un peu sans voix. Beaucoup de bruits autour de nous, des enfants qui se disputent, d'autres qui jouent dans un coin sans piper mot, un enfant qui pleurait désespérément en suivant la maîtresse, et qu'elle repoussait en disant qu'elle ne comprenait pas ce qu'il voulait...
La maîtresse qui me dit qu'elle désire favoriser l'autonomie. Ah ah, elle est bien bonne ! C'est sûr que ça fait meilleur genre de parler d'autonomie que de dire que de toute façon, étant seule avec 20 gosses dont certains ne sont pas continents ou parlent à peine, elle n'a pas vraiment le choix, elle ne peut pas être à la fois au four et au moulin !

Moi qui venais visiter à la fois pour me rassurer sur ses futures conditions de détention d'apprentissage et pour la préparer gentiment à l'école, j'ai un peu pris la douche froide. Et elle aussi apparemment !

Hier, quand j'ai demandé à ma miss si elle était contente d'aller à l'école, elle m'a répondu un "non" catégorique. Génial. 
Et quand je lui ai demandé pourquoi, elle a commencé par faire "hou hou, le loup"... J'ai pensé qu'elle avait changé de sujet, mais en posant de nouveau la question, elle me répond :
- "Ai peur." 
"Peur de quoi ?"
"Aut' enfants"
...

Et pourtant, ma miss a été à la crèche non stop depuis ses 5 mois jusqu'à ses 2 ans. Depuis que je suis en congé parental, elle y va uniquement une journée par semaine, journée qu'elle aime tellement qu'elle ne veut plus faire la sieste pour mieux en profiter !

Cette nuit, elle s'est réveillée à 4 reprises en pleurs, inconsolable, ne semblant ni voir son père, ni moi, hoquetant "maman maman" sans s'arrêter...

J'aurais préféré faire mentir le proverbe "les chiens ne font pas des chats"... 
J'ai toujours été une enfant timide, je suis devenue une adulte avec peu de confiance en moi, très mal à l'aise lorsqu'il s'agit de mener une réunion ou parler devant un auditoire. 
D'ailleurs, hier encore, lorsque j'ai reçu le mail d'invitation pour la journée connectée des efluent mums, j'ai failli le supprimer, en me disant que je n'allais pas aller courir à Paris alors que je ne connaissais personne. 

Oui, moi aussi j'ai peur. Tous les jours j'ai peur. J'ai peur de prendre le téléphone pour appeler quelqu'un que je ne connais pas bien, j'ai peur de ne pas savoir quoi dire quand chéri invite ses collègues à déjeuner, j'ai peur de ne pas être assez si, ou alors trop ça. J'ai peur que les gens ne m'aiment pas...

Je comprends tout à fait que ma miss ait cette terrible appréhension de se retrouver avec toutes ces nouvelles têtes, dans un environnement étriqué et tristounet, face à une maîtresse qui ne prendra peut-être pas le temps de comprendre ce qu'elle dit.

Et en même temps, c'est à moi de lui montrer le côté positif de la chose, moi qui ne rêve que d'une chose : démissionner pour m'occuper à plein temps de mes enfants...

C'est pas gagné cette affaire !

Et vous, comme réagissez-vous lorsque vos enfants ont peur ?

10 commentaires:

  1. Boudiou comme c'est triste!
    Parfois j'entends dire que que tel ou tel enfant de connaissances est allé passer une matinée à l'école "pour du beurre" et qu'il a réclamé d'y rester la journée entière. J'amerais tellement que ça se passe comme ça pour la mienne. Tu me fais justement penser qu'il faut qu'on programme ce moment de découverte avant sa rentrée en janvier en espérant que.
    Je trouve le directeur un peu bêbête de vous avoir dit de passer quand vous vouliez sans demander son avis à l'instit'. Mais du coup tu as assisté à un moment ordinaire sans édulcoration.
    Ont-ils un "préau" dans leur cour? Je sais qu'à l'école de snobinards de mes nièces il n'y en a pas donc ils les gardent d'office en classe dès que trois gouttes tombent (soit tous les jours on va pas se mentir^^) je trouve ça terriblement con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que je suis contente que le directeur n'ait rien dit, j'aime autant voir ce qu'il en est plutôt qu'un endroit tiré à 4 épingles ! En même temps, il n'y avait rien de terrible à voir (ou alors j'ai pas fait gaffe !).
      Il y a un préau mais il fait 1,5m de large devant les classes, juste bon pour passer d'une classe à une autre sans se mouiller... sauf s'il y a du vent, mais il n'y a jamais de vent en Belgique ! ;-)

      Supprimer
  2. Oh mince! Je suis triste pour ta miss de lire ça! J'espère qu'elle va s'y faire! Et toi aussi!
    Sinon, je suis comme toi, j'ai pas trop confiance en moi. J'aime pas appeler les gens quand je ne les connais pas et j'ai toujours peur que les gens ne m'aiment pas, de ne pas les intéresser. J'ose pas!
    Courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      J'espère que ça va bien se passer, en ce moment les nuits sont un peu difficiles, la miss se réveille en disant qu'elle a peur du chien. On va bien voir, c'est demain le grand jour !

      Supprimer
  3. Ah ah! Pas facile de prendre sur soi! C'est marrant de te lire parce que même si ça se voit pas, j'ai peur de tout aussi. Mais moi ça se manifeste par de l'insomnie et la grosse boule au ventre et besoin d'avoir des toilettes tout proche :-D
    Bref, essaie de te dire que tu es peut-être tombée sur un mauvais moment. Je ne sais pas comment est l'école en Belgique c'est vrai mais dans tous les cas il faut que tu essaies d'être super enthousiaste et de montrer que tu es trop contente qu'elle aille à l'école, que c'est super... Déjà si elle voit que tu n'es pas stressée, elle stressera moins. C'est un grand pas pour eux et ils sont tous différents. J'ai eu la version qui ne pleure pas mais certaines de ses copines pleuraient à fond et dès que les parents étaient partis elles s'arrêtaient. Et puis au pire tu la changes d'école si vraiment elle ne s'y plait pas.. Mais bon elle va s'y faire et en plus tu l'as met doucement donc c'est pas trop violent pour elle. La mienne aussi est super timide quand elle connait pas. C'est limite si elle fou pas un gros vent si on lui parle. Bon allez tu me raconteras!
    Bon courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ça se voit pas chez toi, moins que chez moi en tout cas ! ;-)
      J'ai fait genre que je n'étais pas inquiète et que tout allait bien dans le meilleur des mondes, mais j'étais bien contente de la récupérer ce midi !

      Supprimer
    2. Tu m'étonnes! C'est les mamans qui ont besoin d'y aller en douceur ;-)

      Supprimer
    3. Carrément ! Comme l'adaptation en crèche !

      Supprimer
  4. Eh eh je me revois l'année dernière avec en plus une bonne dose de culpabilité parce que j'étais bien enceinte et que je ne pouvais pus trop la porter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon, on se sent toujours coupable, quoi qu'on fasse ! :'(

      Supprimer