J'ai testé le no-poo avec mes 2 bébés (et on a tous survécu) !

J'avais prévu de vous faire un no-poo pas à pas, avec des articles toutes les 1/2 journées pour vous montrer en gros plan l'état de ma tignasse sans shampoing depuis 1/2 journée, 1 journée, 1 WE etc... 
Et puis en fait, la réalité s'est rappelée à moi.

BAM.

J'ai 2 enfants. 

Mouais je sais, j'abuse. J'ai "que" 2 enfants et je bosse même pas. Non mais sans rire. Elle bosse pas et elle vient se plaindre de pas réussir à pondre 3 lignes avec une photo de ses cheveux sales... Allo, quoi ?!

Soit. Du coup, au lieu d'un récap mois par mois, je vous fais un récap de la mort qui tue qui j'espère ne sera pas mortel (mouarf mouarf le mauvais jeu de mot !).

Le pourquoi du comment ?

J'ai commencé mon no-poo juste après avoir été chez le coiffeur (et acheté un shampoing super cher, oui je sais, on n'est pas à une contradiction près !) début septembre.

En revenant du coiffeur...

Depuis ma 2ème grossesse, mes cheveux sont dans un tel état de délabrement que je ne sais plus quoi en faire. 
Avant (comprendre : quand j'étais jeune, belle, svelte et sans enfants), je faisais un shampoing par semaine. Point. Oui oui, un vrai point. Jamais de soin ni quoi que ce soit impliquant de rester des plombes à poireauter sous la douche que le truc prenne ou que le machin régénère ma tignasse. Pas besoin de frotter, malaxer, brosser, huiler... Besoin de rien, je vous dis !
Et puis avec cette grossesse, et encore plus depuis l'après-grossesse, j'ai été obligée d'acheter des soins tellement mes cheveux étaient secs, abîmés, ternes... en un mot : MOCHES !
Et puis les mois passant, je me suis rendue compte que mes cheveux commençaient à être un véritable bouillon chimique, entre le shampoing, l'après-shampoing, le masque, le sur-masque, l'huile, le patin et le couffin.

Par un complet hasard, je suis tombée sur cet article du blog d'Antigone XXI, dans lequel Ophélie explique qu'elle ne se lave plus les cheveux depuis... des plombes.

Et là, ça a fait tilt dans ma petite tête, sous ma tignasse de paille desséchée... Et si c'était ça la solution ? Si au lieu d'en rajouter toujours plus, j'en enlevais ?

Le concept m'a tenté, alors je me suis lancée...

Et concrètement, ça donne quoi ?

Concrètement, ça va faire 3 mois que je ne me suis plus lavée les cheveux avec un shampoing. Je vous rassure, je les lave quand même (je suis pas une grosse sagouine, voyons !), mais différemment.

Une fois par semaine au début, et maintenant 1 fois toutes les 2 semaines, je les lave avec du bicarbonate de soude mélangé à un peu d'eau, que j'applique consciencieusement sur toutes mes mèches en massant bien le cuir chevelu. Je rince puis je mets du vinaigre de cidre dilué avec un peu d'eau pour nettoyer les restes de bicarbonate et faire briller. Je rince de nouveau et c'est fini. Finito ! Vade retro shampouino !
Et pour la vie de tous les jours, la seule contrainte est de laver sa brosse à cheveux tous les jours pour éviter de mettre du sébum ou des poussières dans ses cheveux.
Les jours où mes cheveux sont raplapla car j'ai dormi dessus, je les mouille, et c'est reparti mon kiki !

Franchement, mes cheveux n'ont plus rien à voir avec ce qu'ils étaient avant, ils sont plus forts, plus volumineux, à la fois bien moins secs au pointe et moins gras aux racines. 
En 3 mois, c'est vraiment le jour et la nuit !

Par contre, honnêtement, faut supporter les 2-3 premières semaines où l'on a cette sensation affreuse de cheveux gras, quand ça gratouille partout sur la tête, qu'on a l'impression d'avoir une masse poisseuse sur soi. 
Je suis en congé parental donc mis à part mon chéri et mes gosses, je ne vois pas grand-monde dont l'opinion m'importe vraiment. Mais si j'avais dû aller bosser, pas sûre que j'aurais tenu ce petit laps de temps indispensable pour la régulation du sébum mais pas vraiment agréable.

Il faut également supporter que les cheveux ne sont plus comme avant. Avec les shampoings, le sébum est supprimé, d'où cette sensation de cheveux légers qui volent au vent (avant l'effet retour de bâton du cheveux gras à pointe sèche dès le lendemain du shampoing). 
Là, mes cheveux ne sont pas légers et ne volent pas au vent. Ils ne sont pas tout raides non plus, mais  différents.

Et mes enfants dans tout ça ?

Il y a 2 ans et demi, j'étais très étonnée quand la maternité nous a expliqué qu'on donnait le bain tous les jours aux bébés, et qu'on leur lavait les cheveux à chaque fois... Qu'on m'explique comment un bébé se salit aussi vite, surtout les 3 pauvres cheveux sur le caillou que ma miss avait !
J'ai quand même suivi le conseil (ou presque, un bain tous les 2 jours suffisait amplement pour moi), et je me suis vite rendue compte que les 3 pauvres cheveux de ma miss devenaient de plus en plus gras au fil du temps...

Et puis je me suis dit "mais pourquoi pas un no-poo pour mes enfants également ?". 

Du coup, pour mon Titom de 8 mois, c'est simple, je lui mouille ses cheveux lors des bains mais sans les laver au shampoing. Ses cheveux sont nickel, ils sentent bons le bébé chaud et ne sont pas du tout gras.
Pour ma miss, on a également arrêté le shampoing. De temps en temps je lui fais un petit coup de bicarbonate de soude / vinaigre de cidre, mais elle ne semble pas tellement en avoir besoin. Rien que de les rincer à l'eau et ses cheveux redeviennent brillants et bouclés...

Aucun cheveu n'a été maltraité sur cette photo depuis 3 mois...
Et vous, le no-poo, ça vous tente, ça vous rebute, ça vous file des gratouillis dans les cheveux et des boutons sur les fesses ??

Commentaires

  1. Ah c'est marrant j'avais les mêmes réflexions en début de semaine. Pour le moment je vais essayer d'espacer les shampoings et on verra. Je me émane si l'eau n'y est pas pour quelque chose aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, l'eau change tout. Ici en Belgique, elle est très très calcaire, ça agresse les cheveux je trouve)

      Supprimer
  2. Je galère avec mes cheveux en ce moment! J'étais au shampoing bio liquide et j'avais réussi à espacer mes shampoings à 3 fois par semaines. En les coupant en mai, je me suis vite rendu compte qu'ils avaient l'air dégeu plus vite et vu la longueur je ne pouvais pas les attacher.

    Je suis passée au shampoing solide (Lamazuna puis Pachamamaï) Au début c'était top mais très vite j'ai vu qu'ils regraissaient vite et étaient poisseux.
    Une amie m'a envoyé du rhassoul pour que je teste, j'ai lu partout que c'était top donc je tente. Sauf qu'en fait, ça ne va pas non plus! Il rengraissent dès le lendemain et sont poisseux.

    Je suis repassé à mon shampoing bio liquide. Ils rengraissent toujours dès le lendemain mais au moins ne sont plus poisseux!

    J'ose pas tester le bicarbonate de soute car c'est assez irritant, je sais que j'y suis sensible (si j'en mets trop dans mon duo mes aisselles sont rouge) et comme mon cuir chevelu est sensible je n'ose pas!

    J'aimerais tellement faire parti des gens qui, comme pour toi, cela marche mais hélas non! Je suis désespéré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rhassoul a tendance à graisser les cheveux, donc effectivement, ça ne devait pas être terrible. Tu pourrais essayer d'espacer tes shampoings dans un premier temps, en profitant de quand tu seras en vacances.

      Supprimer
  3. J'ai les cheveux à tendance grasse donc ça me ferait un peu "peur" ... Depuis 3 mois, je les perds énormément et tente un soin pour limiter les dégâts de la chute car ça me démoralise ;-( Bon à savoir pour le bicarbonate : faudrait que je tente ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours essayer une fois, ça ne mange pas de pain !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]