Guide de survie à l'intention de la jeune maman

Parce que ta santé mentale est primordiale, jeune maman heureuse, amoureuse de son bébé mais quelque peu dépassée, ces quelques conseils sont pour toi !

Règle n°1 : ta douche tous les jours en te levant tu prendras
= LA règle d'or, la première des premières de toutes les règles de la jeune maman en péril. 
Numérobis nouveau-né hurle dès le lever du jour et ne se calme qu'à bras (et encore). OK. NumberWouane du coup est réveillée et pleurniche vaguement en causant avec son doudou dans son lit. Certes.



Tu pourrais le cheveu en vrac tenant d'un bras la sirène hurlante aller chercher la grande parce que ça fait déjà 30min qu'elle est réveillée et que parole de maman, "avant" (= lorsque tu avais le bonheur de t'ennuyer avec un seul enfant), ça ne t'était JAMAIS arrivé de laisser pleurer la chair de ta chair. 
Tu pourrais habiller tout ce beau monde, les faire petit-déjeuner (un pendu à ton sein pour la Xème fois depuis 5h du mat' et l'autre avec son bib et son quart de tranche de pain sans la croûte et sans le beurre qui dépasse), jouer avec ta miss en faisant gazougazou avec ton bonhomme et en évitant de lever tes bras parce que ça fouette un brin de l'aisselle.

Mais en fait non.

Parce que le SEUL moment où tu es peinard tranquille et qu'il n'y a juste aucun bruit parasite dans tes oreilles, c'est le moment où tu prends ta douche. Le hurleur et la babilleuse chacun dans son lit, portes fermées. 
Tu es propre, tu sens bon le sable chaud et le PetitMousse au citron saveur fraise des bois. L'eau coule et ruisselle sur ton corps de sirène (ou presque) et masque les bruits parasites. Tu es seule. Bonheur. Tranquillité.
De courte durée. Donc tu en profites. Parce que dès que tu passeras la porte de ta douche, tu entendras la sirène, le babillage et les voisins du dessus qui s'engueulent comme tous les matins...

Règle n°2 : le bordel chez toi tu t'en foutras
Des fois, il arrive dans ta journée que tu te retrouves seule. IN-CRO-YA-BEULEU... Si si. NumberWouane est à la sieste, la sangsue du sein s'est détachée de tes nibards et de tes bras et hurle sur son tapis d'éveil. Et là tu ouvres un oeil autour de toi. 
Le canapé, les dossiers de chaise, la table basse et tes épaules sont ensevelis sous les langes et les bavoirs puant le vieux lait tourné. 
Tu peux suivre le petit poucet (aka NumberWouane) qui a mangé du pain depuis la cuisine jusque dans sa chambre en passant par le salon, la salle de bain, et a laissé une grande mare de bave sur le parquet de l'entrée, à l'endroit même où tu as essayé de lui faire comprendre gentiment que le pain se mangeait plutôt à table et où elle s'est mise à hurler et à se rouler par terre en bavant du pain à qui mieux mieux. Un vrai lama, cette enfant.
La table du salon est prête à partir à la poubelle, elle est entièrement recouverte de jeux, de poupées, de livres, ça en déborde même par terre tout autour, et tu n'approches plus de cet endroit qu'avec précaution, de peur de te prendre un Lego sous le pied ou de glisser sur un Popy... Oui, ta fille a envahi le salon où tu passes le plus clair de ta journée, à tenter de remplir de lait l'outre Numérobis.
La table de la salle à manger n'est pas en meilleur état, on dirait qu'on a mangé pendant plusieurs jours sans jamais avoir débarrassé la table ni passé un coup d'éponge. Rectification. On a vraiment mangé plusieurs jours sans débarrasser la table ni passer un coup d'éponge.
Bref, partout où tu jettes un regard, c'est la désolation, le bordel, bref, tu t'apprêtes dans un soupir à te mettre à ranger.
Oui mais NON. Parce que :
1) ton gentil mari qui sait pas quoi faire le soir en rentrant sera très certainement désigné volontaire pour passer un petit coup de balai ou lancer le lave-vaisselle, sous peine de se voir refiler la sirène hurlante.
2) de plus, la règle 3 prédomine avant toute autre chose !

Règle n°3 : quand il dormira, tu dormiras.
Pas un bruit dans la maison. Tu as enfin réussi à remplir l'outre Numérobis, qui dort en machôtant vaguement sa langue, vu que tu lui as enlevé le sein de la bouche au bout d'une demi-heure de tétée intense (pauvre enfant).
Tu es tranquille. Tu pourrais sûrement faire plein de choses, du genre la Nième lessive de la journée, un brin de ménage toussa toussa.
Mais en fait non, car tu es une jeune maman ! Une jeune maman fatiguée, épuisée même, dont la chair de la chair se réveille pour téter avec la régularité d'une horloge toutes les 2h en pleine nuit (et également en plein jour).
D'ailleurs, tu constates que la prochaine tétée va arriver dans exactement 1h43min. C'est donc le moment. Le moment délicat où tu bascules vers l'arrière bien gentiment, avec ton bébé qui dort comme un bienheureux dans tes bras, en essayant de ne surtout pas le réveiller. Au dodo tout le monde !!



Règle n°4 : sainement tu mangeras
Plus facile à dire qu'à faire, me diras-tu, avant de te poser dans le canap' entre une poupée et un bébé baveux, avec un paquet de chips et un de M&M's.
Oui mais non ! Parce que tu es aussi une jeune maman qui vient d'accoucher avec la peau du ventre qui n'est plus aussi ferme qu'avant, les seins qui sont durs comme des ballons de rugby au réveil et mous comme un vieil oreiller le soir, que tu es ras-pleine d'hormones prêtes à déborder par les yeux si ces derniers se posent sur les trop nombreux chiffres indiqués par la balance. Bref, tu sais que si tu t'empiffres, tu vas le regretter, d'autant plus que c'est pas demain la veille que tu vas partir légère et sautillante faire un petit footing dans la rosée matinale, descente d'organes toussa toussa...
Donc tu poses direct ton paquet de chips, tu en prends une poignée (on est pas des bourreaux de mamans quand même !) et tu ranges bien gentiment le reste. Et tu vas te faire frire une omette ou 2 oeufs sur le plat, tu te découpes une ou 2 tomates pour manger en vinaigrette et tu te prends un fruit frais et un yaourt. Et un ou 2 (ou 3 ou 4, on a une outre  un numérobis à remplir quand même) carrés de chocolat.
Et tu as même le droit de sourire devant ton joli petit ventre bedonnant qui a donné la vie, bonheur, joie et bébé qui sourit (bin quoi, ils pleurent pas toute leur vie, si ?)

Règle n°5 : dès que possible ton bébé à autrui tu refileras
Parce que les gens sont bien gentils d'offrir à bébé tout neuf et fripé des jolis petits cadeaux qui font tsouin-tsouin, pouèt-pouèt, dreling-dreling etc.
Mais finalement, ce qui te ferait plaisir, à TOI, c'est pas le super beau doudou-lapin presque aussi doux que ton numérobis en moins baveux, c'est pas la jolie tenue que c'est pas eux qui vont devoir contorsionner bébé hurleur pour réussir à la mettre tout en se demandant comment on va faire pour l'enlever dès qu'il aura régurgité son lait caillé dessus (soit dans un peu moins de 5min chrono).
Non, toi ce que tu veux, c'est... du calme. De la sérénité. Des oiseaux qui gazouillent dans le ciel bleu. Tes cheveux au vent et tes bras sans aucun bébé. Bref, ce que tu voudrais, c'est te débarrasser 5min de bébé, récupérer tes nibards et aller prendre l'air.

Certes, c'est pas le genre de choses à dire aux amis ou à la famille qui viennent admirer la chair de ta chair, aka la sirène hurlante et la baveuse de pain. Mais bon, avec un minimum d'ingéniosité (mettre le bébé direct dans les bras du visiteur sans qu'il ait le temps de dire ouf, par exemple), tu arriveras à t'en débarrasser confier la chair de ta chair, l'amour de ta vie, la prunelle de tes yeux l'air de rien vas-y-que-je-t'embrouille avant de quitter la pièce pour une excuse bidon mais valable : "faut que j'aille acheter du pain, je reviens dans une heure !" ou "Bougez pas, j'ai piscine là tout de suite, mais je serai ravie de discuter avec vous après" ou "Et si vous gardiez bébé et testiez avec lui son nouveau jouet pendant que je m'absente pour acheter des serviettes hygiéniques de mamie incontinente ?"

Règle n°6 : sortir de chez toi avec bébé tu n'hésiteras pas
Entre la tétée de 5h, celle de 7h, celle de 9h, de 11h (correspondant également au repas de ta grande baveuse, te permettant ainsi de gagner du temps, bébé au sein, tu peux donner la becquée à NumberWouane pendant ce temps), de 13h, de 13h30 (pendant ta sieste), etc... et ce jusqu'à 23h pour les jours les plus remplis, les repas de la grande, les préparations des repas, les bains et douches, les activités de poupée (poupée change de couche environ toute les 2min, cette poupée est VRAIMENT incontinente), tu as l'impression que tu n'as absolument pas le temps de sortir de chez toi et de faire autre chose que remplir l'outre percée, occuper la baveuse de pain et changer sa poupée.
Non seulement tu n'as pas le temps, mais en plus, c'est sûr, tu cours à la catastrophe : si tu sors, la sirène hurlante aura forcément faim en plein milieu de la ballade, la baveuse aura oublié sa poupée à la maison une fois arrivée au parc, tu auras un caca non pas de la poupée mais de Numérobis à un endroit totalement dépourvu de table à langer...
Que nenni !
Parce que quand tu sors de chez toi, en vrai, rien ne se passe. Bébé reste tranquille tout le temps (rassure-toi, il est juste en train de faire une réserve lacrymale et se vengera une fois rentré à la maison), NumberWouane n'oubliera rien, personne ne fera caca ou pipi nulle part, pas même Poupée. Bref, tu seras tranquille.
Personne ne mouftera à l'extérieur. Promis juré. Et tu auras une dose de tranquillité presque aussi importante que quand tu prends ta douche...  

Règle n°7 :  hurler dehors tu pourras
Parce que des fois, t'as juste envie d'attraper la sirène et de la secouer jusqu'à ce qu'elle arrête de brailler, de mettre au coin la baveuse toute la journée, et de prendre tes clés, tes cliques et tes claques direction la planète Mars.
Alors là, tu changes de pièce (ou mieux, tu sors dehors), tu fermes la porte, tu t'excuses mentalement auprès de tes voisins, tu prends ta respiration, et tu hurles aussi fort et aussi longtemps que ton souffle te le permet. Tu peux également prendre un coussin avec toi et le frapper de toutes tes forces. Ou casser quelques assiettes cadeaux de belle-maman en les fracassant par terre. Mais après faudra nettoyer, c'est un peu contre-productif quand même.
Et après, je t'assure que ça va beaucoup mieux. Tu te sens même un peu couillonne de t'être énervée comme ça, tu prends ton bébé dans les bras et tu pleures avec lui d'être une aussi mauvaise mère qui comprend rien de rien à pourquoi il braille, tu fais plein de bisous baveux à ta miss qui en bave de joie en retour, bonheur, oiseaux-qui-gazouille-et-happy-end...

Et toi, c'est quoi tes règles pour survivre aux premiers mois de cohabitation avec bébé ?


Commentaires

  1. Bonjour et merci pour cet article qui me rappele de frais souvenir(et me rappele pourquoi mon DIU est mon meilleur ami)!
    Ma règle de survie à moi est issue de mon apprentissage avec Grand Bébé et fut mise en application pour Petit Bébé .
    De n'avoir rien foutu pardon d'avoir procrastiné toute la journée tu te moqueras. Quand la sangsue dévoreuse de nibars ne veux pas te lâcher de la journée. Tu poses ton royal postérieur, tu allumes ton ordi et tu rattrapes ton retard de séries. Et surtout ne t'en veux pas, nourrir ton mouflet 100% lait maternel est un boulot que toi seule peut faire! Alors que le linge, la bouffe et cie, ton co-parent en est capable...(gare au linge quand même)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]