Vaste tour d'horizon des couches lavables : quelques conseils pour se lancer... et ne pas trébucher


Je vais vous faire une confidence (mais ne le répétez pas partout, hein ?) : j'ai lâchement abandonné les couches lavables pour ma miss, au bout d'environ 6 mois d'utilisation. 
Alors que j'étais hyper contente et fière de moi d'utiliser des couches lavables, alors que la crèche les acceptait sans sourciller, j'ai lâché l'affaire. Pourquoi ??
Mes couches fuyaient. Toutes. Tous les jours je me récupérais à la crèche en plus des couches à laver, tout un tas de bodies et de vêtements humides, avec en plus le regard désolé des nounous.
Au début j'ai pensé que les filles positionnaient mal les couches, d'autant plus que les WE, je n'avais pas (coups de chance ?) particulièrement de soucis...
Mais pour les vacances de Noël, j'ai vite vu que moi aussi j'avais d'énormes fuites. Même en changeant les couches hyper régulièrement, et en mettant plusieurs inserts, elles fuyaient fuyaient, lamentablement fuyaient. Toutes. 
J'étais fatiguée à cette période-là de ma vie (épuisée est le terme exact), je n'avais plus la foi. J'ai abandonné.

Et là, avec la naissance du bonhomme, je me suis quand même re-penchée sur la question, d'autant plus que j'ai eu de sacrées fuites avec les couches jetables, un vrai gros pissouilleur ! Une catastrophe. Si c'est pour changer ses habits à chaque change, autant utiliser des couches lavables, me suis-je dit avec une logique bien à moi !
Et c'est là que je suis tombée par hasard complet sur internet sur la réponse à la question que je n'avais pas eu le courage de me poser pour ma miss : pourquoi mes couches fuyaient-elles toutes ?
Parce qu'elles étaient encrassées. J'utilise un liniment oléo-calcaire (maison) qui graisse mes couches + notre eau est hyper super méga calcaire.
Voilà voilà voilà. 
En une après-midi, le problème était résolu : trempage des couches et inserts dans la baignoire de bébé rempli d'eau bien chaude et d'une grosse poignée de cristaux de soude. Passage en machine à 60°C, en cycle long. Mes couches ne fuient plus.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Pour que vous sachiez que les couches lavables, c'est aussi une question de motivation, de conviction. C'est tellement plus facile de tout mettre sur le dos de la pauvre couche lavable qui fuit, tellement plus facile d'acheter les couches jetables pleines de cochonneries qui absorbent le pipi à fond les ballons... qu'on est vite tenté d'abandonner.

Donc pour en arriver au coeur de mon article, quelques conseils pour bien commencer :

Avant de se lancer, se poser les bonnes questions
Etes-vous prête à mettre les mains dans le caca (au sens littéral du terme si si). Malgré tout ce qu'on peut lire à droite à gauche sur la facilité d'utilisation d'une couche lavable (et c'est vrai, c'est très simple à utiliser en soi), ne vous leurrez pas. Si vous ne voulez pas avoir les mains dans le caca de bébé, passez votre chemin. Malgré tout, même si vous utilisez un voile en cellulose de protection (ce que je ne fais pas, j'aime me rajouter du boulot !) entre la couche et les fesses de bébé pour récupérer le caca, il va forcément déborder sur la couche. Et une couche pleine de caca, il faut la rincer et la frotter un peu avec une brosse, le caca ne part pas tout seul au lavage (croyez moi, j'ai essayé !).

Etes-vous prête à passer un peu plus de temps pour préparer les couches ? Ce n'est pas un temps énorme, mais il faut quand même les ajouter à la machine, les étendre si l'on n'a pas de sèche-linge, puis les préparer, les ranger, toussa toussa, ça prend malgré tout bien 5-10min à chaque lessive. Cela dit, c'est le temps que vous gagnez à ne pas sortir la poubelle à couches jetables !

Les couches lavables, partir du bon pied

Quelles couches acheter ?
L'idéal est d'acheter quelques couches (2-3) de plusieurs marques différentes pour voir un peu ce qui nous convient le mieux et ce qui va le mieux à la morphologie du bébé, et aussi ce qui est nécessaire au niveau de l'absorption (petit ou gros pissouilleur).
En plus, on a beau chercher sur internet les avis des uns et des autres, au final, chaque bébé est unique et ce qui fonctionne avec l'un ne marche pas avec l'autre. Les couches lavables ne font pas exception ! J'ai adoré les G-Diapers pour ma miss, alors que pour mon pissouilleur, je ne les trouve pas assez absorbantes, je ne suis pas sereine à chaque fois que je lui en mets une... alors que j'en ai des tonnes !

Où acheter les couches ?
Perso, je vous conseille d'acheter les couches d'occasion ou de vous les faire prêter (ou vendre) par des amis. L'occasion, c'est vraiment parfait pour les couches lavables car :
1) les couches sont à leur maximum d'absorption (qui est atteint après une dizaine de lessives pour les couches neuves)
2) les couches sont moins chères que neuves donc ça met moins la pression pour les utiliser, 
3) en termes d'écologie, c'est le must puisqu'on offre une deuxième vie plutôt que de jeter et racheter du neuf !
Si la/les couches que vous avez achetées vous conviennent, vous pourrez toujours en acheter des neuves par la suite si vraiment vous préférez le neuf.
Pour ma part, les seules couches neuves que j'ai sont des Hamac que j'ai achetées en vente privée, donc moins chères, et des inserts de marques diverses car c'est très dur de trouver des inserts seuls d'occasion.

Comment s'y prendre
Forcément, ça dépend des gens, moi je sais que je suis un peu tout ou rien. Mais je crois que le mieux, pour ne pas se prendre la tête, c'est de commencer en douceur, par une couche ou deux en journée, par exemple la couche qui suit celle d'un gros caca, comme ça on est à peu près sûr de n'avoir que du pipi dans celle-là !
Pour la miss, nous sommes restés très longtemps à utiliser des couches jetables la nuit, par sécurité ? Peur des fuites ? Et puis finalement après avoir discuté avec des amis qui eux, n'utilisaient les lavables que la nuit car leur crèche ne les acceptait pas, j'ai fini par réaliser que j'étais un peu bête... Je laissais en jetable ma miss pendant plus de 12h alors que j'embêtais la crèche avec les lavables ! On s'y est donc mis, et avec des couches plus épaisses et en rajoutant un insert supplémentaire, c'était nickel. 
Je dirais donc que la couche de nuit est pas mal en lavable en fin de compte, il y a rarement des cacas la nuit en plus !

Et en pratique ?
Le mieux c'est de préparer quelques couches à l'avance prêtes à l'emploi. 
Pour ma part, je stocke les inserts ou couches sales dans un petit sac, que j'accroche sur un cintre dans ma salle de bain. J'en avais acheté plusieurs pour amener les couches à la crèche le matin et les récupérer le soir. Les sacs que j'ai sont idéaux car il y a une grande poche pour les inserts et une petite où je mets à part les couches imperméables souillées.



Je garde les couches imperméables d'une fois sur l'autre, je les mets à s'aérer dans un coin et je tourne toute ma journée avec les 2-3 mêmes couches imperméables (sauf si caca ou fuite de pipi, bien sûr !).

Donc en gros je change mon bonhomme (je n'utilise plus que rarement du liniment pour éviter l'encrassement de mes couches, je le nettoie uniquement avec de l'eau et c'est parfait pour lui). 
Une fois qu'il est changé, je mets mon insert sale dans mon sac (à l'air libre je trouve que ça sent mauvais dans la pièce), je pose ma couche imperméable sur la baignoire pour la faire sécher, et puis c'est tout.
S'il y a caca, je nettoie au mieux le bonhomme avec du PQ avant de fignoler à la lingette (parce que j'utilise aussi des lingettes lavables), puis j'enlève le gros du caca de mon insert avec du PQ avant de le rincer sous l'eau avec une brosse qui ne sert qu'à ça.

Laver les couches
Finalement, c'est ça le plus délicat car en plus du liniment et de l'eau calcaire, certaines lessives peuvent encrasser les couches, notamment celles utilisant du savon de Marseille, à cause de la glycérine contenue dans ce savon. 
Je ne vous donnerai pas de conseil sur l'achat de lessive car j'utilise uniquement de la lessive maison que mon père me fait à base de cendre et d'eau.
Mais en tout cas, il ne faut pas hésiter à décrasser vos couches avec une poignée de cristaux de soude (pas du bicarbonate de soude, ni du percarbonate de soude) que l'on trouve en général au rayon lessive bien caché en bas du rayon ou sinon en magasin de bricolage. Désormais, je mets régulièrement mes couches dans la baignoire du bonhomme (j'ai trop de couches pour les mettre dans une cuvette ou un seau !) avec de l'eau et une poignée de cristaux de soude. Je laisse tremper une après-midi, je rince très rapidement et je les mets à laver à 60°C avec de nouveau une poignée de cristaux de soude dans ma machine, un peu de vinaigre blanc en guise d'adoucissant et un cycle long avec rinçage plus.


Bien entendu, pour tenir sur la durée, il faut être complètement convaincu par l'intérêt des couches lavables, sinon ça ne fonctionnera pas. Et comme en général on est deux pour faire un enfant, le mieux est que votre conjoint soit également convaincu et qu'il participe (ok, mon chéri a du mal avec les cacas mais il me nettoie quand même une couche de temps en temps). 

Cette fois-ci, je crois que j'ai fait le tour de la question, à moins que justement, vous en ayez, des questions ! N'hésitez pas à me laisser un commentaire pour me dire votre avis sur les couches lavables (en utilisez-vous, seriez-vous prêt à vous y mettre ou complètement réfractaire à l'idée du lavable ?) ou vos conseils, je prends tout ! :-)



Commentaires

  1. Pas pour moi!! Déjà que je galère pour trouver le temps de faire des petits pots... et puis j'ai trouvé une super marque de couches écologiques made in France qui ne fuit presque jamais (genre dans les cas où aucune couche ne fuierait pas de toute façon)... Je trouve ça courageux d'utiliser les couches lavables mais j'ai des doutes sur le fait que ce soit écolo: quid de la quantité d'eau nécessaire pour laver bebe, les machines...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, je ne pense pas que "courageuse" soit le terme qui convienne, c'est plus une question de conviction que de courage en fait, parce qu'en soi, très honnêtement utiliser des couches lavables n'est pas chronophage, 5 min à chaque lessive, ça va !
      Pour ce qui est de la quantité d'eau, je ne suis pas une spécialiste, mais je sais que la production d'une couche jetable utilise énormément d'eau (en plus du pétrole et des substances chimiques). J'ai lu sur plusieurs articles qu'une couche jetable utilisait 120m3 d'eau contre 80-90 pour une lavable. Et à part une lessive uniquement de couches de temps en temps pour les décrasser (1 fois par mois disons), je mets mes couches à laver avec mes lessives normales donc je ne fais pas plus de lessives que si j'utilisais des couches jetables.

      Supprimer
    2. Au final, c'est beaucoup plus long de faire ses petits pots que d'utiliser les couches lavables ! Le temps de laver les légumes, éplucher, mettre à cuire, mixer... Je sais pas comment tu fais pour faire tous les petits pots de la semaine. Déjà pour ma miss faire des petits pots pour le soir et les WE, ça me suffisait amplement, j'étais bien contente que la crèche s'occupe des repas du midi !

      Supprimer
    3. Loool le thermom*** ça aide bien! Et je te rassure je ne fais pas ça toute les semaine! Ouais je suis pas convaincue pour les couches lavable. Déjà que j'ai l'impression de faire que ça des lessives...

      Supprimer
  2. Bonjour, je suis aux lavables le we car la crèche refuse. Je n'ai pratiquement tout aucun problème de fuite et pourtant, je ne suis pas une changeuse compulsive ;). Ma quetion concerne l'eau pour le change. Je déteste cette sensation que ma lingette lavable "accroche"aux fesses. Avec le liniment ça glisse et pas avec l'eau. Je n'ai pas encore d'encrassage. ESt il possible que le fait que mon liniment soit maison et bien essuyé cumulé au voile de cellulose protège la couche de l'encrassage ? Merci pour ce super article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire !
      Mon liniment était maison aussi, après peut-être que ça dépend de la recette, je ne sais pas. Ou alors de la quantité de liniment qu'on met sur les fesses du bébé. Je ne sais pas trop quelle quantité les puéricultrices de la crèche utilisaient. Ca pourrait être aussi l'utilisation de Bepanthol/Bepanthen, je sais qu'à la crèche, elles en tartinaient généreusement les fesses de la Miss.
      Par contre, c'est sûr que le voile de cellulose protège la couche. J'évite d'en mettre, parce que je me demande un peu ce qu'il y a exactement dedans...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]