Les dangers de la forêt : les tiques

Les tiques. J'ai toujours cru que c'était une légende urbaine rurale, pratiquée par les parents pour empêcher les enfants de se rouler dans l'herbe ou dans les feuilles mortes (ô bonheur d'automne !). D'ailleurs, je n'en avais vu que sur mon chien, ces grosses boules avec leurs petites pattes atrophiées que mon père écrasait sous son pied après les avoir enlevées de sa peau à l'aide d'un gros tire-tique vert. 



Mais cette année, je ne sais pas si c'est l'air de la Belgique ou l'air tout court (une collègue originaire du nord de la France me dit que chez ses parents, elle en chopait absolument tous les ans, stupeur, horreur !), mais sur les 2 fois où nous nous sommes promenés en forêt, les 2 fois notre miss a chopé des tiques. Pas des grosses tiques, certes mais de toutes petites bêtes qui passent facilement inaperçues, de moins de 1mm de long. 

La première fois en WE avec des amis au coeur de la campagne namuroise, nous avions fait plusieurs promenades en forêt. Et en fin de WE, notre amie remarque une tique dans le cou de la miss... Ni une ni deux, on file chez le médecin, qui nous l'enlève avec la pince à épiler d'un kit de points de suture. Il nous dit qu'il faut bien l'enlever en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (comme si on dévissait une vis) et bien désinfecter. Dans la mesure où elle est enlevée moins de 24h après s'être accrochée, il n'y a que peu de danger de transmission de maladie de Lyme. Donc pas d'antibio de base. À surveiller néanmoins si jamais la zone rougit quelques semaines après avoir enlevée la tique. 

Dimanche soir, rebelote, après une balade en forêt pour ramasser des châtaignes. Notre miss avait deux minuscules tiques sur les cuisses. Et moi aussi ! Chéri nous les a enlevées avec une pince à épiler désinfectée (il est trop fort mon chéri pour les travaux de précision !), mais j'espère quand même ne pas en avoir loupé une sur ma miss ou sur moi (dans les cheveux notamment)...

Je crois que je vais désormais devenir le grand méchant loup parent qui interdit à ses gosses le bonheur de se rouler par terre ! 
Bon ok, dans le cas de la miss, elle le fait pas exprès, elle est encore vacillante sur ses petites gambettes de bébé et se prend tous les bouts de bois qui traînent au sol cachés sous les feuilles !

Commentaires

  1. Les tiques sont une de mes hantises. A tel point qu'on se promène rarement en forêt. Et à chaque fois j'épluche chaque cm² de mes filles (en plus avec la tignasse qu'elles ont je mets un temps fou). Mais la maladie de Lyme n'est pas rare, ni d'autres saloperies refilées par les tiques. Dans mon entourage il y a bien 3 ou 4 personnes qui ont eu des problèmes de santé dus à des tiques :-(

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]