28 oct. 2014

Nostalgie d'automne


Ce matin, en allant travailler, j'ai ressenti un brin de nostalgie. 

Je filais à pleine vitesse sur ma trottinette au milieu des feuilles mortes. Il était 9h mais j'avais l'impression qu'il était beaucoup plus tard (changement d'heures oblige). 

On aurait dit qu'on était en pleine matinée, que je ne travaillais pas, que j'étais partie faire une balade dans la ville comme à l'époque où j'étais au chômage à Bruxelles. 
Je me sentais comme une touriste dans la ville, faisant l'école buissonnière, regardant les gens vivre, aller au boulot, à leurs RDV professionnelles tandis que moi, je n'avais rien à faire qu'à divaguer et faire craquer les feuilles mortes sous mes pieds. 
J'étais légère, il y avait du soleil chaud tombant sur mes épaules et le vent faisait voler doucement mes habits. 

Ce soir par contre, en regardant le soleil se coucher depuis ma fenêtre de bureau, constatant que soudain j'étais dans le noir, j'ai eu l'impression d'être à la période de Noël. 
J'ai eu envie de chocolat chaud, de gaufres et de rêvasser devant les catalogues de jouets pour trouver les cadeaux de mes neveux. 
En rentrant, j'ai cherché sur internet les dates des marchés de Noël en Allemagne et à Bruxelles tellement j'avais hâte d'y aller !
Le changement d'heure, mine de rien, ça ne change pas qu'une aiguille sur une pendule...

4 commentaires:

  1. C'est dingue ! cette année, pour la première fois depuis longtemps, je ne râle pas de voir les premières déco de noël dans les magasins... j'ai envie d'y être...

    RépondreSupprimer
  2. C'est sûr que ça ne change pas qu'une aiguille sur une pendule. C'est dûr, j'aime pas. Je veux être en mars

    RépondreSupprimer