Et si elle m'oubliait ?


Et si jamais elle et moi n'étions plus aussi proches que jusqu'à présent ? Et si jamais elle s'amusait mieux à la crèche avec les assistantes qu'avec moi toute seule ?

Mon seuil d'angoisse et de culpabilité est au plus haut aujourd'hui, alors que je me prépare à reprendre le travail.

J'ai compté, comme maman Breizhou il y a quelques jours, les heures que ma minette va passer à la crèche, par rapport à celles passées en famille. Ca m'a définitivement déprimée. Elle va y rester plus longtemps que nous au travail, 9 à 10h par jour. C'est énorme.
Et le reste du temps, comme la crèche l'aura crevée, elle dormira (ce qu'elle fait en ce moment d'ailleurs, après "juste" une demi-journée là-bas ce matin).

La directrice de la crèche m'a annoncé que la crèche fermerait désormais à 17h30 au lieu de 18h, car elle s'est rendue compte que le soir, il n'y avait souvent qu'un ou 2 enfants (sur une grosse vingtaine) qui restai(en)t entre 17h30 et 18h...
Tous les voisins autour de nous rentrent chez eux hyper tôt : j'en ai vu un qui ramenait ses gosses hier, il n'était même pas 16h...
Je n'arrive pas à comprendre comment les autres font, pour amener leurs enfants à 9h et les récupérer à 16-17h. Y'a sûrement une astuce, mais à part s'ils ont un temps partiel ou travaillent chez eux, je vois pas.
Avec Chéri, on va essayer de travailler en horaires "décalés", lui embauchant plus tôt le matin pour la récupérer plus tôt le soir et moi je l'amènerai plus tard le matin, mais même comme ça, on ne va pas non plus lui réduire ses horaires de crèche du simple au double.

Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi je n'ai pas demandé un 80%. Mon chef m'a vaguement tendu la perche un jour (enfin, disons qu'il m'a posé la question ; donc s'il me l'a posé, c'est qu'il s'y était préparé plus ou moins).

Je voudrais tellement rester avec ma chérie tout le temps, avoir pour moi tous ses rires, tous ses gazouillis de bébé, voir tous ses progrès, lui faire goûter moi-même toutes les nouvelles saveurs des légumes et des fruits que la crèche lui donne (parce qu'elle n'est pas toujours bien d'accord pour prendre le biberon), la voir grandir encore et encore.

Même si des fois elle m'agace au plus haut point, même si des fois je regrette de n'avoir pas de temps pour moi, même si je dois reconnaître qu'elle n'a pas l'air malheureuse à la crèche.

Je me dis que c'est sûr, pour le prochain je prendrai un congé parental (que j'aurais pris si nous n'avions pas déménagé en Belgique en perdant tous nos droits français), mais ça ne change rien pour elle, c'est même injuste, elle qui aura été en crèche au lieu de rester dans mes bras.

Ma toute petite chérie, je suis vraiment désolée de reprendre le travail et de ne pas être là pour toi. Je verse des larmes inutiles, de grosses larmes qui tombent sur mon clavier d'ordinateur. Ces larmes ne servent à rien. 
Car demain je reprendrai mon travail.
Demain tu iras à la crèche pour ta première journée en entier. J'espère que tu ne m'oublieras pas là-bas.

Commentaires

  1. Non elle ne t'oubliera pas :) Et tu verras les grand sourire quand tu arriveras pour la récupérer ! Tu reste sa maman et je crois bien que ce lien est indestructible (du moins quand ils sont enfants ^^). Même si elle s'amuse à la crèche, elle a besoin de toi. Poupette chez sa nounou elle s'éclate, elle fait même mieux la sieste. Et si elle dormait mieux là bas que le week-end à la maison parce que justement elle s'en fiche d'être chez la nounou alors que nous elle veut nous voir le plus possible ? :) Elle a toujours l'air contente de me retrouver le soir en tout cas. Et le week-end on en profite à fond.
    Moi aussi j'ai eu mal au cœur en la laissant la première fois et ça m'arrive encore.

    Pour la crèche, je ne comprends pas que parce qu'il n'y a que 2 enfants qui restent après 17h30 ils décident que ces 2 enfants doivent partir comme les autres. C'est inadmissible. Et les parents qui ne peuvent pas aménager leurs horaires font comment ??? C'est vraiment du grand n'importe quoi tout ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça va aller demain. Mais j'ai déjà hâte d'être à vendredi soir !
      La crèche est privée alors bon, j'imagine que si ça ne nous va pas, on va voir ailleurs ! J'avoue qu'en fait, je suis presque contente de cet horaire qui va nous obliger à sortir plus tôt !

      Supprimer
  2. Ne t'angoisse pas - facile à dire - elle ne va pas t'oublier mais elle va tisser son propre "réseau". Lorsque vous serez toutes les deux, vous vivrez à fond ces moments. Reprend sereinement ton travail et sache d'une maman épanouie à l'extérieur, un bébé ou un enfant le ressent et en tire tous les bénéfices. Plein de bisous et courage.

    RépondreSupprimer
  3. Coucou ! Elle ne va pas t'oublier ta poulette ! tu es SA maman, sa référence, son point d'ancrage... Perso, je n'ai pas pu prendre de congé parental quand elle était bébé (et elle avait une nounou formidable), alors je le fais maintenant (2 fois 10 moins à 4/5... un vrai plaisir ^^). Par contre, pour le changement d'horaire de la crèche, je trouve ça très spécial... Je suis toujours arrivée plus tard que les autres parents et chez la nounou, et à la garderie de l'école... le gros des enfants était parti mais personne n'a jamais modifié les règles de base... ce n'est pas très cool pour les parents qui ne savent pas s'arranger :/ Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas très cool, c'est vrai. Mais au moins, notre miss sera avec nous au plus tard à 17h30, c'est le côté "bien" du truc !

      Supprimer
  4. Ohh non Kimie elle ne va pas t'oublier! Peut etre te bouder un peu mais ça ne durera pas! Courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle n'a même pas l'air de bouder en fait. Elle, elle est bien là bas (sauf quand elle chope une otite hum).

      Supprimer
  5. Oooh cet article me touche, je suis dans le même cas en ce moment.
    Ma petite libellule est chez ma sœur depuis lundi et en janvier elle ira à la crèche.
    Je pensais que ce serait trop dur pour elle mais en fait, c'était plus dur pour moi au final.
    Je me sens coupable de ne pas pouvoir la garder près de moi, je regrette de ne pas être la pour ses premiers instants...
    Quand j'ai été la chercher lundi elle m'a juste fait un petit sourire et elle à continué à jouer tranquillement. Pas perturbée pour un sous :)

    Ethamtam

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]