5 mois après : l'allaitement, toujours d'actualité ?

Après vous avoir parlé des débuts difficiles de mon allaitement, puis du bilan mitigé après un mois, me revoilà pour vous parler de la suite de cette affaire.

Oui, je continue envers et contre tout à allaiter ma Miss Bébé !


J'ai lu cette citation il y a quelques temps sur le blog de To the sea
A l'époque, j'en étais à peine à 2 mois d'allaitement, et même si je trouvais que ça allait mieux par rapport au début, c'était bien loin d'être la panacée. J'avais assez hâte d'attaquer le moment où je me sentirais désolé pour les mamans "biberonnantes".
Bah je suis toujours pas tombée sur ce moment-là...

Miss Bébé, petite Draculette

Cet été, après une période plutôt cool où j'avais presque arrêtée de me tartiner de lanoline, j'ai eu droit à l'épisode du sein en sang
Je ne sais pas ce qui s'est passé ce jour-là, j'étais en train de donner le sein au parc, quand tout à coup, la miss s'est détachée de mon sein, et j'ai vu, horrifiée, qu'elle avait la bouche barbouillée de sang... et mon sein pissait le lait mêlé de sang...
J'ai vite donné l'autre sein et on a rampé en 4ème vitesse à la maison.
Depuis ce jour-là, je n'ai jamais complètement réussi à guérir de cette crevasse : il y avait des jours où mon sein "tenait", et d'autre où la cicatrice s'ouvrait et où mon sein saignait.
Du coup, j'ai tenté la bonne vieille méthode de tirer le lait pour lui donner au biberon. Que nenni ! La Miss a refusé tout bonnement le biberon. Désespoir.

En plus, pour ne rien arranger, c'était les vacances et on est parti à droite à gauche, puis il y a eu le déménagement : du stress de mon côté et du sien (les bébés sont des éponges à émotion)... Les 2 seins alternativement saignaient, j'avais même des ampoules sur les bouts des tétons. Affreux.

En Belgique, j'ai fini par faire venir une sage-femme conseillère en lactation, qui m'a rassurée sur le fait que je n'avais pas de muguet ou autre maladie sympathique, mais "uniquement" des crevasses. Crevasses car Miss Bébé n'ouvrait pas entièrement sa bouche pour manger, ce dont je me doutais.

La bonne nouvelle donc, c'est que je n'avais rien de grave. La mauvaise, c'est que va expliquer à un "grand" bébé de 4 mois et demi comment il faut ouvrir la bouche... 

Du coup, à part me tartiner de lanoline, ou de pommade accélérant la cicatrisation, pas vraiment de remède.

Mon expérience avec les bouts de sein

Quelques jours plus tard, je feuilletais le catalogue de chez Aub*ert quand soudain je tombe sur la page consacrée aux protège-mamelon anti-crevasse. Les fameux bouts de sein si récriés à la maternité où Miss Bébé est née ! 
Au point où j'en étais, j'étais prête à tout, même à transgresser "l'interdit", nouer un pacte avec le diable, et acheter ses bouts de sein !

A la vue (et la texture en bouche) desdits bouts de sein, la Miss a fait franchement la grimace, mais a fini par s'y résoudre (de toute façon, c'était soit ça, soit la diète, étant donné qu'elle refusait le biberon). 

Et ouf ! Ca marche ! Ca réduit la douleur, ça permet au mamelon de cicatriser complètement, et pour moi, de pouvoir arrêter de me crisper dès que la bouche de la miss s'approche de mon sein !
Ok, je comprends pourquoi la maternité ne les conseille pas à la naissance. En fait, avec la protection, on ne sent rien, y compris les moments où bébé "s'amuse" avec le mamelon. Donc on risque de donner l'habitude au bébé de faire un peu n'importe quoi avec le sein. Jusqu'au jour où on enlève le bout de sein et là, on douille sa race...

Reprise du boulot et logistique du tire-lait

J'ai donc repris le boulot.
Bébé, à 5 mois, prend 4 repas par jour, je serai en mesure de lui donner le sein le matin et le soir.
Dorénavant, il faut donc que je tire mon lait le matin avant de partir (le sein qu'elle n'aura pas pris), puis 1 fois le midi (les 2 seins ensemble). 
C'est une certaine logistique, on peut dire ça comme ça...
Entre allaiter ma miss le matin + tirer mon lait, je compte 50min-1h pour le tout, qui comprend aussi le stockage du lait, le nettoyage des téterelles du tire-lait, le rangement du tire-lait (surtout ne pas l'oublier, surtout ne pas l'oublier). Bref, pour un départ à 8h, je me lève à 6h.

Là non plus, je ne me sens pas vraiment désolée pour les mamans "biberonnantes", je les envierais plutôt. A mon avis, en 10-15min, le repas est plié, préparation et nettoyage du biberon compris...

Les commentaires

"Ah oui, tu vas tirer ton lait au bureau ? Moi j'ai pas pu. Pas assez d'intimité" (une collègue).
"Il va falloir sevrer la miss, tu n'as pas un déplacement professionnel qui t'oblige à t'absenter 3 jours bientôt" (belle-maman) (déplacement dans 2 mois en fait).

Et c'est pas bientôt fini, ces commentaires ? Non, ça ne m'amuse pas du tout de tirer mon lait au bureau dans la salle de réunion qui a 2 portes dont aucune ne ferme à clé.

Mon déplacement est dans 2 mois donc on a le temps de voir venir. Et puis dans 2 mois, qui sait si la Miss voudra toujours du sein, combien de tétée elle prendra. Et j'aurai toujours mon tire-lait, même en déplacement... donc toujours moyen d'entretenir la lactation sans bébé. Et pour elle, je pourrai toujours faire des réserves de lait avant de partir.

Mais pourquoi s'acharner alors ?

 Parce que j'adore ça... et bébé aussi. J'adore ces moments de complicité que l'on a, où je la serre bien au chaud contre moi, où elle arrête de téter et tourne sa tête vers moi en souriant, les moustaches pleines de lait.
Alors oui, oui et re-oui, j'ai envie de continuer, aussi longtemps que j'aurai du lait et que ma Miss sera d'accord pour le téter...

Commentaires

  1. t'es une héroïne! c'est top, bravo! tu m'as rappelé de bons souvenirs (l'épisode de bébé dracula... hé oui les crevasses j'ai eu aussi!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bébé Dracula, j'avoue que la 1ère fois, ça fout les jetons...
      Je me trouve pas très héroïne, plutôt pas très maligne de ne pas avoir pris RDV avec une conseillère en lactation dès le début de mon allaitement...

      Supprimer
  2. Et tu as bien raison ! Si ça vous convient à toutes les deux, il ne faut écouter que ton ressenti ! J'ai mi Typhaine en nourrice quand elle avait six mois, je lui donnais le sein le matin et le soir et j'ai ainsi pu l'allaiter jusqu'à 13 mois, quand je me suis rendue compte qu'elle ne faisait plus que "jouer" avec, entre deux grands sourires :)
    J'espère que vous êtes bien installés en Belgique et que la reprise n'a pas été trop dure.
    Je t'embrasse,
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca a été, la reprise + la Belgique. Pas ravie ravie de revenir travailler mais d'un autre côté, ça fait du bien de ne pas rester en vase clos...

      Supprimer
  3. As-tu entendu parlé de ces deux remèdes anti crevasses ?
    http://myhappycountdown.com/2014/08/11/allaitement-remedes-anti-crevasses/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu ton article cet été. Mon problème finalement, ce n'est pas tant les crevasses que le fait que ma miss me les crée sans arrêt, quoi que je fasse pour les faire guérir...

      Supprimer
  4. Moi aussi j'ai connu les seins en sang pour le premier sauf que c'était juste 4 jours après la naissance et bien j'ai fait fit de la maternité et mon mari à couru acheter ses bouts de seins en silicone qui m'ont sauvé et ont permis à petit loustic d'avoir le sein pendant 2 mois et demi (il était petit poids et manquait de force pour téter) puis d'avoir un allaitement mixte pendant encore 2 mois et demi et donc je regrette pas du tout l'utilisation de ceux-ci!! Pour passer au bib', je te conseille d'attendre qu'elle crève de faim (genre vraiment vraiment faim), puis de confier le premier biberon au Papa (et toi tu sors de la pièce parce que ça pince un peu le coeur quand même!), et vous 2 vous vous gardez le matin et le soir la tétée câlin, moi ça a marché du tonnerre comme ça!!! J'ai pu le faire avant la reprise du boulot, ce qui fut salvateur parce que j'avoue j'aurais pas pu tirer mon lait au boulot alors chapeau!!Par contre, Mr a fait la tête avec les biberons de crèche, donc j'ai ramené un bib' de la maison (Avent, c'est celui-ci qui lui plaisait mais il faut peut-être que tu essayes différentes tétines aussi ;)!!)
    Des bises
    Gwenadeco

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pff, nous le bib', ça marche pas du tout, que je sois là ou pas. A la crèche, même elle n'en veut pas...
      J'ai essayé plusieurs marques de biberons mais c'est qu'elle n'en veut pas en fait. Je crois que le concept ne lui plaît pas...

      Supprimer
  5. Je t'admire! Tu veux allaiter ta petite et tu fait tout pour! Chapeau! le jour où j'aurais enfin un bébé, je voudrais l'allaiter et j'espère que j'aurais la même détermination que toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, c'est pas que du bonheur, l'allaitement, mais ça vaut le coup de persévérer !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]