Ces invités qui s'incrustent...

http://lefandefriends.canalblog.com/archives/p100-10.html

Petit coup de gueule aujourd'hui... et pour une fois, qui n'a rien à voir avec Bébé, d'ailleurs, je ne mentionnerai pas Bébé de l'article (ou presque !).
Oui car il n'y a pas que mon bébé dans la vie (ou presque hum) !

Ce WE, on a eu la visite d'amis qu'on aime certes bien, mais qui, une fois posés dans notre canap', ne savent juste absolument pas en sortir.

La première fois, tu te dis : "bon, ils ne savent pas comment prendre congés, ils sont gentils blablabla et blablabli...

La deuxième fois, tu soupires mais tu continues à les occuper, les nourrir, leur faire la discussion.

La troisième fois, tu préviens en début d'aprèm' (pour être sûre qu'ils aient le temps de digérer l'info) : "bon, à 18h pétantes, il faut que j'aille en ville absolument, c'est pas que je veuille vous mettre dehors, hein ?! (en fait si mais bon, restons poli) (et puis tu as vraiment un achat urgent à faire).
A 19h, ils sont toujours là <soupir>, tu te décides quand même à partir en catastrophe (parce que tu dois vraiment faire ce put* d’achat que si tu avais su, tu y serais allé la veille) en les laissant avec Chéri. A 20h30 quand tu rentres, ils sont toujours là...
Et Chéri leur sert un repas de bric et de broc devant le match de foot... <re-soupir>

La quatrième fois, tu n'en peux plus. Pendant les phases où tu allaites, Chéri et toi vous vous consultez : "surtout, tu ne leur sors rien à manger. Rien. Ni à boire. RIEN. Je compte sur toi !"
Avec 30°C dans l'appart, tu espères les faire crever de chaud décaniller au plus vite.
En fait non : les invités qui s'incrustent sont beaucoup plus résistants que tu ne le croyais...

Pendant que j'allaitais pour la x-ème fois, avec une durée record d'environ 1h (croissance ? chaleur ? ressenti de mon stress ?), Chéri finira par leur dire "non mais si vous voulez rentrer chez vous, allez-y, parce que Kimie et Bébé ne sont pas prêtes de revenir".
Amis de la délicatesse bonjour ! Cela dit, j'en aurais presque pleuré de soulagement quand j'ai entendu la clé qui tournait dans la porte et les salutations échangées...

Mais le pire dans tout ça, c'est que c'est des amis que j'aime beaucoup, on ne voit pas le temps passer en leur compagnie, on rigole bien et ils ont le coeur sur la main. C'est juste que des fois, on aimerait bien aller se coucher... quand on sait que le réveil-Bébé sonnera entre 5h et 6h le lendemain matin...

Et vous, ça vous arrive, d'avoir des invités qui s'incrustent ? Vous gérez ça comment ?

Commentaires

  1. perso, ça ne m'est arrivé que tard le soir... dans ce cas, je baille à m'en décrocher la mâchoire... voire je pique carrément du nez... quant à l'homme, il a une façon particulièrement claire de faire comprendre aux gens qu'ils ne sont plus désirables ou qu'ils le saoule : il s'installe à son ordi et ne fait plus cas des invités... un jour, je l'ai vu tourner le dos à un type qui lui parlait... c'est assez impressionnant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ton mari !
      Moi, je baille à n'en plus finir... et ensuite, si le message n'est pas assez clair, je m'enfonce dans le canapé et... je dors ! (ou du moins je fais semblant !)
      J'ai aussi écrit un billet expliquant tout ce qui me gave chez les autres... et l'incrustation en fait partie. Le billet a été lu par son destinataire principal vue le comportement mieux adapté par la suite !!! ^

      J'aime mes copains et mes amis, mais j'ai aussi un grand besoin d'être seule. Ou juste avec Namoureux.
      Et dans ce cas, je ne propose JAMAIS à manger ! ^

      Supprimer
    2. La bouffe, c'est la clé de voute ! Quand ils sont affamés, ils finissent par partir...
      Tourner le dos à son invité, je crois que je ne pourrais pas quand même, je serais trop mal à l'aise de me voir faire ça !

      Supprimer
  2. Ouhla ils sont quand même sans gêne vos amis!!
    Ca ne m'est jamais trop arrivé, je me rappelle juste d'une fois où mes beaux-parents étaient venus après mon retour de la maternité. Je pensais qu'ils allaient rester 1 heure, ils ne partaient pas, je me suis endormie dans le fauteuil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, effectivement ! Le message a été clair, cela dit !

      Supprimer
  3. Pas depuis que j'ai des enfants, sincèrement je te plains O_o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as du bol... Faudrait que je "dresse" Bébé à hurler à la mort pour les faire partir plus vite ! ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]