La vie de femme enceinte est loin d'être drôle, parfois...

... et croyez-moi, je suis la première à m'en plaindre.

Parce que depuis que je suis enceinte, je vais de mauvaise surprise en mauvaise surprise...

En décembre, on me dit que Bébé est une crevette, dans la limite basse des courbes de croissance.

En janvier, on me dit que je fais du diabète gestationnel et que je vais devoir faire un régime (comme si les femmes enceintes avaient envie de faire un régime !) et me piquer les doigts 6 fois par jour (aïe !).

En février, je passe 4 jours à l'hôpital pour cause de contractions, heureusement pour l'instant sans conséquence sur mon col. On m'arrête derechef, un mois avant la date normale du congé maternité, avec la stricte consigne de rester allongée au maximum, et sur le côté de préférence.

Début mars, j'ai bien cru que je faisais une appendicite, j'avais une sorte de point de côté en bas à droite. Je suis pas franchement du genre hypocondriaque, mais avec tout le reste (+ les forums sur internet jamais très rassurants - note à moi-même : ARRETER de les consulter !), j'ai fini par appeler les urgences de la maternité, qui m'ont rassurée. Il s'agit d'une douleur "classique", mon utérus prend la place des différents organes, dont les intestins, qui du coup "ne sont pas très contents". 
Ouf. J'ai quand même passé mon WE sous Doliprane à ne pas savoir comment me tourner pour limiter la douleur, qui a disparu comme par enchantement une nuit...


Et depuis, je passe mes journée affalée sur mon coussin de maternité (oui, c'est moi sur l'image, la vie est vraiment dure), à ne rien faire et à béqueter 6 à 10 Spasfon par jour. 
Et même si j'aime bien procrastiner, j'avoue que voir chéri faire tout à la maison en plus de ses horaires (pas légers-légers) de travail, je culpabilise. 
Tout comme j'ai culpabilisé au niveau de mon boulot quand on m'a arrêtée brusquement, et que je ne laissais rien en ordre, les dossiers pas bouclés, mon bureau en vrac (alors que quelqu'un doit prendre ma place définitivement mi-mars).

Alors que j'étais gentiment en train de me plaindre d'expliquer mes déboires à une copine, cette dernière m'a brusquement remis en place : "bah moi, j'aurais préféré avoir toutes les maladies du monde quand j'étais enceinte plutôt que d'avoir un enfant malade" (son bébé a une maladie assez rare et lourde).

Bah vous savez quoi ? Je me suis sentie drôlement con. Parce que bien sûr, elle a tellement raison...

Alors même si j'ai la trouille d'accoucher trop tôt, ou d'avoir l'appendicite ou de garder mon diabète à vie, finalement, TANT QUE BÉBÉ VA, TOUT VA !

Commentaires

  1. Ne t'inquiète pas outre mesure mais ça, je suis sure que ta maman te l'a déjà dit.... Ma fille dans la dernière ligne droite de sa grossesse, l'an passé a fait de la toxémie gravidique et une jaunisse carabinée. Tout ça est du passé et depuis Bébé et sa maman se portent bien selon la formule consacrée. Repose-toi et ne culpabilise pas. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfffiou... Effectivement, pas drôle pour ta fille !

      Supprimer
  2. Elle a raison mais en même temps, une grossesse pourrave, c'est vraiment pourri! Et je sais de quoi, je parle. En ce qui me concerne, le jeu en a valu la chandelle, mon fils est, je touche du bois, a une très bonne santé mais à l'époque de ma grossesse, je pensais franchement que j'étais atteinte d'une maladie grave et pas enceinte, à tel point, c'était dur (je rappelle nausée et impression d'être sur un bateau, du début à la fin, insomnie et brulûres d'estomac ). Deux ans et des poussières après, je serais prête à repasser par tout ça ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu de la chance pour les nausées, je n'en ai pas eu du tout. Et je touche du bois pour les brûlures d'estomac, j'en ai peu, ouf !

      Supprimer
  3. Ouais mais on trouve toujours pire que soi. Alors ok, moralement ça remet les pendules à l'heure. N'empêche que physiquement quand c'est chaud ça reste chaud. Ma meilleure amie est enceinte aussi (ouiiii comme dans les films US^^) et elle a eu de sales nausées pendant quasi 5 mois. Je n'en ai eu aucune mais bordel qu'est ce que j'ai douillé entre 4 et 8 semaines! Des douleurs abdominales chroniques qui me faisait passer ma vie pliée en deux, et aucun soulagement avec le paracetamol. A ce moment là j'ai VRAIMENT pensé que j'aurais préféré les nausées. Je ne lui ai rien dit mais je le pensais^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des douleurs abdominales ? D'où ça venait ?

      Supprimer
  4. je trouve quand même que ta copine a été un peu vache sur ce coup-là. t'as bien le droit de te plaindre d'avoir une grossesse pas sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais bon. Entre avoir une grossesse pas sympa et un enfant handicapé à vie, finalement...

      Supprimer
  5. Chacune vit sa grossesse et c'est quand même délicat de juger. Les 3 premiers mois peuvent vraiment être affreux... en plus en général tu dois "souffrir" en silence vu qu'il n'y a pas grand monde au courant...
    Je pense qu'il faut dissocier la grossesse et de la santé du bébé. Même si la grossesse dure 9 mois et que le bébé... toute une vie.
    Certaines ont une grossesse idéale, pour d'autre c'est l'enfer. On préférerait toutes vivre sereinement ces 9 mois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair !
      Et bien surtout, plus que pour moi, c'est pour le bébé que je balise. Pas envie qu'elle sorte trop tôt, sa santé avant tout !

      Supprimer
  6. Pas cool ta copine, si on ne peut plus s'épancher... Se plaindre de ses maux ne veut pas dire qu'on oublie ceux des autres et que l'on doit se taire... L'amitié, c'est à double sens. Bref, courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Elle n'a pas pris de gants, mais en fait ce qu'elle traverse est très dur, je ne peux pas lui en vouloir, avec mes malheureuses contractions...

      Supprimer
  7. Oh je comprends tes pensées. Je suis comme toi actuellement, tu peux avoir un aperçu ici http://lilycroquelavie.fr/grossesse-et-cascade-ne-font-pas-bon-menage/
    Nous serons récompensées d'ici quelques semaines, bon courage à toi en attendant !
    Lily

    RépondreSupprimer
  8. Ta grossesse est stressante et pas marrante, tu as bien le droit de te plaindre ;-)
    Et dis-toi que plein de femmes enceintes se font arrêter pour 3 fois rien et sans culpabiliser le moins du monde(j'en connais à la pelle et ça me met hors de moi), alors surtout ne culpabilise pas, toi tu as été arrêtée parce que c'est ce qu'il fallait pour toi et ton bébé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On culpabilise toujours, surtout d'avoir tout laissé en plan au bureau alors que tout le monde est débordé...
      Cela dit, je suis consciente que j'en ai fait trop au boulot avec des horaires de dingues...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]