Ma 1ère fois... avec le diabète gestationnel

La 1ère fois que j'ai entendu parler du diabète gestationnel, c'était à l'écho de contrôle qu'on faisait car bébé était trop petit. 

A l'écho de contrôle suivante, c'était le liquide amniotique qu'il y avait en trop (mais bébé se rattrapait niveau taille, ouf !). Et un trop plein de liquide amniotique peut être un symptôme du diabète gestationnel. 

Bref, j'ai dû passer le fameux test qui dure 2h

... arriver un samedi à 7 du mat´ devant un labo fermé car panne de courant (pas de bol), 
... attendre une bonne 1/2h qu'ils trouvent le disjoncteur, 
... m'agacer de voir les petites vieilles devant moi venant à l'aurore cherche leur résultat juste pour le plaisir de se taper une discut´ avec les laborantines sur leur précieux cas 
... et, ENFIN j'ai pu passer vers 8h !

Bien sûr ma veine était introuvable, je me suis fait charcuter les deux bras avant de réussir à avoir la première prise de sang (sachant qu'il y en a encore deux après vous imaginez comment je flippais… heureusement, la laborantine a été plus inspirée la fois d'après, ouf). 

Bref. J'ai bu la fameuse potion, qui soit dit en passant n'est pas à affreuse que ça : un simple sirop très sucré. Personne n'en est mort je suppose, surtout si comme moi vous êtes plutôt bec sucré ! 

Et les résultats quelques jours plus tard

Ok pour la prise de sang à jeun, ok pour celle 1h après. Par contre, la dernière dépasse le seuil... 

J'ai cherché partout sur internet histoire de savoir si un seul résultat supérieur au plafond suffit pour dire que l'on a un diabète gestationnel. J'ai pas vraiment trouvé de réponse.
J'ai cherché partout sur internet ce qu'il fallait manger / ne pas manger en cas de diabète gestationnel (autant vous dire que j'ai trouvé autant de régimes que de témoignages !).
J'ai cherché partout sur internet ce qui allait m'attendre si j'étais considérée comme diabétique. J'ai lu des trucs horribles, alarmistes, des conseils pour faire baisser (artificiellement) son taux de glycémie quand on doit se piquer le doigt (manger du citron, si ça vous intéresse. Perso, j'ai pas testé... On ne se ment qu'à soi-même en faisant ça !).

Bref, je n'ai trouvé aucune vraie réponse en attendant de réussir à joindre la sage-femme qui me suit à l'hôpital. Ce fut long.

Et voilà comment je me suis retrouvée deux semaines plus tard chez une endocrinologue… mais ça, comme qui dirait, c'est déjà une autre histoire !

Image empruntée ici.

Commentaires

  1. Je ne suis pas du tout bec sucré et je t'assure que leur mixture, je m'en souviens!! J'ai eu 2 fois du diabète gestationnel, si ça te dit de lire un témoignage de plus: http://www.worldofcleophis.com/2013/01/ma-verite-sur-le-diabete-gestationnel.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être justement que c'est lié à une plus grande intolérance au glucose... et que finalement, je suis à la limite du diabète. Ce qui expliquerait pourquoi ça ne m'a vraiment rien fait ni en le buvant, ni après...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]