27 févr. 2014

Mon bilan après 2 mois de vie commune avec un smartphone [presque coup de gueule inside]


Je crois qu'à la base je ne suis pas une geekette. 

La preuve : j'ai vécu 8 ans avec le même téléphone portable, un simple Nokia sans connexion internet, qui ne savait pas envoyer de MMS, qui de toute façon prenait des photos (certes couleur) floues, et qui n'appréciait que moyennement les SMS de plus de 160 caractères.

Mouais, je sais, je suis (presque) irrécupérable.

Mais à sa décharge, mon vieux Nokia faisait son boulot de téléphone...

En appuyant sur une touche-une-seule (je défie tous les propriétaires de smartphone ne pouvoir en faire autant), je pouvais appeler mes numéros favoris, envoyer un SMS, lire mes SMS, accéder à la calculette, accéder au réveil... Ah-aaah, qui dit mieux ?

Je le chargeais à peu près tous les 32 du mois en usage normal (5min de conversation par jour, 1-2 SMS, et encore).

Il étais increvable. Sans aucune coque quelconque de protection, il est tombé un nombre incalculable de fois sans un seul gnon. A part quelques rayures d'usure, il était comme neuf, la bête !

Et j'avais même des super jeux de la mort qui tue (mais non, pas le Snake/serpent malheureusement, c'était mon téléphone d'avant encore) : le bowling (mieux que celui de la Wii ou presque), un jeu de backgammon (dont j'ai toujours joué en ignorant les règles ce qui explique pourquoi j'ai toujours perdu), et une sorte de tétris horizontal. Bref, des jeux grande classe mais qui avaient quand même le mérite de m'occuper quand je devais attendre longtemps quelque part (médecin, DIV, etc.).

Alors, pourquoi avoir succombé à la tentation du mal smartphone ?

Déjà parce que j'en avais marre de devoir toujours imprimer moult plans à chaque fois que je partais en déplacements pour savoir où était le lieu de la réunion, de noter sur des papiers (que je n'avais jamais sur moi quand j'en avais besoin) les noms des restaurants et leur adresse, d'écrire sur un post-it des idées d'articles quand elles me venaient au boulot (et de perdre le post-it dans la foulée), etc. Y'a pas à dire, Google Maps et Evernote sont mes nouveaux amis !

Je voulais pouvoir prendre des photos souvenir sans forcément avoir toujours sur moi mon appareil et sans avoir besoin que les photos soient parfaites, qu'elles puissent être utilisables a minima. Souvent je me faisais la réflexion que "mince, ça vaudrait bien une petite photo !" mais pas de bol, je n'avais pas mon appareil...

J'avais aussi envie de recevoir les MMS qu'on m'envoyait et de pouvoir en envoyer. Des fois une photo est mille fois plus parlante que des mots (surtout en 160 caractères hum).

Et puis surtout, et ça rejoint le premier point, des fois, on a quand même besoin d'internet quand on n'est pas chez soi ! Et même si c'est du confort, même si on peut toujours se débrouiller sans, c'est quand même un confort qui n'est pas négligeable et qui peut faire gagner du temps. Parce que je peux lire mes blogs favoris dans une salle d'attente, dans la voiture ou dans les transports en commun (et donc une fois rentrée chez moi je n'ai plus besoin de me ruer sur l'ordi), je peux vite fait checker les ingrédients pour une recette pendant que je fais mes courses (ce qui m'évite d'oublier bêtement un truc et de devoir revenir faire les courses), etc.

En plus, il faut bien avouer (à mon corps défendant presque), que le clavier tactile et la reconnaissance des mots permet d'envoyer des SMS beaucoup plus rapidement qu'avec mon vieux clavier où je comptais (par cœur) le nombre de fois à appuyer pour chaque lettre : 1-2-3-4 S, 1 A, 1-2-3 L, 1-2 U, attente, 1 T...

J'aime aussi pouvoir écouter la musique avec, même si je ne suis pas une grande obsédée de musique et que je suis loin d'avoir l'oreillette greffée à mon oreille comme certains !

Enfin, les jeux sont quand même d'un autre niveau que ceux de mon Nokia. Je suis pas une super addict de jeux mais quand vraiment on s'ennuie, ils permettent de faire passer le temps plus vite (et y'a même des jeux de culture générale plutôt pas mal fichus...)

Là où j'ai commencé à me bénir (oui je me bénis si je veux, d'abord), c'est quand j'ai passé mon WE à l'hôpital (remember). Franchement, je me serais complètement desséchée d'ennui si je n'avais pas eu internet. Pour lire les blogs, écrire des articles, et même regarder un peu la TV en direct histoire de passer du temps, c'était vraiment génial ! Et pourtant, dieu sait si je peux passer des heures et des heures à lire des bouquins. Là, j'étais en train de lire Sur la Route de Jack Kérouan, et même si je l'ai avalé (sans grand plaisir par ailleurs), j'avais bien besoin de quelques pauses sur internet de temps en temps...

Alors, les smartphones, est-ce vraiment le mal à bannir ?

Bah... non, je ne vois pas pourquoi...

J'ai un peu l'impression que certaines personnes le voient comme un ennemi, un suceur de temps, tout simplement parce qu'elles ne savent pas gérer l'utilisation qu'elles en font.

Çà me rappelle un peu quand je faisais de la compulsion alimentaire. J'allais enfermer ma bouffe dans ma boîte aux lettres pour ne plus être tentée de la dévorer en une fois... Sachant que j'étais au RDC juste à côté des boîtes aux lettres, vous imaginez l'efficacité de la mesure !

Sous prétexte qu'on ne sait pas arrêter quelque chose (que ça soit la bouffe, ou l'achat de fringues, ou FB ou l'utilisation d'un smartphone), alors on préfèrerait complètement se priver, voire s'en débarrasser ??

Youhou, c'est pas ça, la vie...

La vie, c'est de savoir par soi-même quand il est temps d'éteindre son téléphone, ne pas acheter notre 30ème mascara parce que mon blog préféré a dit que celui-là il était trop-méga-génial-et-en-édition-limitée, et savoir s'arrêter de manger avant d'être écœurée à vie de Nutel*a...

Parce qu'il ne faut quand même pas oublier : le téléphone reste (bêtement) un objet. Et c'est toi qui en fais ce que tu en veux. Pas l'inverse !

Et vous, vous vivez bien avec / sans votre smartphone ?

Cet article m'a été inspiré par cet article- du blog "les chroniques de Marie Kléber".

8 commentaires:

  1. C'est parce que je ME connais, que je n’achète pas de smartphone.
    Parceque je sais que je me ferais happer par le truc, que je serais sur internet, les blogs, les réseaux sociaux tout le temps, au détriment de :
    ma vie de couple
    mes révisions
    la lecture
    l’écriture
    ma vie.

    Mais comme tu le dis, le smartphone n'est qu'un objet, avec un potentiel chronophage quant même énorme, mais tout dépend de la façon dont on l'utilise. Il faut connaitre ses limites. Je connais les miennes, et je n'ai pas envie d'avoir le téléphone/internet greffé a la main ds le bus, au lit, au resto, ds la salle d'attente, anywhere.

    RépondreSupprimer
  2. je vis bien avec mais parce que j'ai été claire avec lui: c'est moi qui commande! j'ai donc désactivé les x alarmes des x applications... et pour etre sure de ne pas succomber j'ai pris un petit forfait internet et donc va bien!!

    RépondreSupprimer
  3. Perso j'adore mon smartphone à la pomme. Je m'en sert tout le temps. Mais je sais aussi le poser quand le moment ne s'y prête pas!
    Il me sert a plein de chose et comme je dis, c'est mon "couteau suisse" à moi!

    RépondreSupprimer
  4. mon iphone est mon compagnon de tous les jours. candy crush en attendant le train (mais je lis un vrai livre dans le train le matin), facebook quelques fois sur la journée, jeux durant le trajet de retour (parce que je n'arrive plus à me concentrer pour lire). je l'utilise essentiellement quand je suis seule. pour m'occuper. un peu comme un animal de compagnie :-)
    et il me donne les horaires du train et il fait GPS aussi :-)

    RépondreSupprimer
  5. Ah, j'aurais pu écrire cet article en fait ! J'ai mis des années à passer à l'iPh*ne. Je l'ai depuis deux mois et demi, et même si j'étais dubitative au début, c'est quand même bien bien pratique. Je ne suis pas sûre que je pourrais revenir en arrière !
    Le gros gros bémol par contre (et c’en est vraiment un je trouve), c'est l'autonomie de la batterie... Sinon pour tout le reste, y a pas à dire, c'est top ;)

    RépondreSupprimer
  6. non, en fait j'ai longtemps eu aussi un tel (plusieurs en fait) du genre nokia increvable, ou autre marque, un jour j'ai craqué j'ai acheté un super smartphone nokia lumia ... je m'en suis servie très exactement 5 putain de semaines avant qu'il ne se plante mega mega très fort
    j'ai du tout réinitialiser, ça m'a pris une demi journée, j'ai perdu TOUTES mes putain de données et le lendemain je l'ai revendu sur ebay, complètement dégoutée
    j'ai racheté un tel basique, qui téléphone, envoie des sms, avec un réveil et une calculette, et basta !!
    quant à la batterie, haha celui ci est génial je le recharge 1x semaine au lieu d'une fois par jour pour l'autre, que même quand tu l'utilises pas il se décharge, sale bête !!
    pas convaincue moi par le smartphone, ma fille ainée non plus, par contre morgane elle adore
    bref, question de génération peut être
    bisous !!
    ps, t'as un mail

    RépondreSupprimer
  7. Très bel article criant de vérités ! Les smartphones sont une belle invention, mais il faut savoir gérer leur utilisation. Si t'es a côté de tes amis et que au lieu de leur parler tu geek sur ton téléphone y a vraiment un problème ! J'ai un petit Smartphone, pas le plus cher, pas le plus performant, loin de là même ! Je vais rarement sur internet dessus parce que je n'en ai pas le besoin, je parle surtout à mes amis par SMS et en nous appelant ! Bref j'ai une utilisation plus que raisonnable de cet outil !

    Tendresse et baisers sucrés
    http://berengereinwonderland.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  8. Oui vive le smart phone et surtout le gps!!!

    RépondreSupprimer