Le bonheur en 2013, c'est dépassé ?


Quand le "rapport 2013 du bonheur" publié par l'ONU place la France bien loin derrière les pays nordiques, à la 25ème place, et qu'une étude nous dit qu'un français actif sur trois songe au suicide (rapport à son boulot de merde sans doute), faut-il en conclure que les français ont le moral en berne, dans les chaussettes, à zéro ou que sais-je ?

Pas très optimiste tout ça ? Peut-être que ça a quelque chose à voir avec notre caractère très franco-français de gros râleurs-jamais-contents, qui sait ?...

Quant à moi : suis-je heureuse ?
Ça fait un sacré paquet de temps que je ne me suis pas surprise à me dire : "Tiens, là-juste-maintenant, c'est un moment parfait, je me sens heureuse".
Bon, en même temps, quand je pense au bonheur, je n'ai plus envie de fondre en larme comme l'an dernier. C'est déjà ça !

Au jour le jour, c'est sûr que je ne me dis pas "youhou, quel bonheur ce matin !", en particulier les 5 jours de la semaine où je bosse (et pourtant, promis, je ne fais pas partie du français actif sur trois...). 

C'est sûr que je ne ressens pas ce bonheur que je connaissais enfant et insouciante. Comme quand je bouquinais, quand je m'amusais avec mon chien ou quand je chantais à tue-tête, un tube de colle Uhu en guise de micro et mon lit transformé en scène-trampoline géant !

Mais outre le fait que pour la première fois de ma vie, j'accède à un boulot stable (youhou, à 30 ans, welcome la crise pourrie !), je vais bientôt rentrer vivre en Belgique. Avec potentiellement maison, poules et chien... et ça, ça me met en joie direct !

Chéri et moi on a la santé, notre famille aussi. Minette va bien aussi ; certes elle est toujours trop grosse, rien de nouveau sous le soleil (enfin si, des croquettes miracle qui font maigrir. Je songe moi-même à faire une petite cure).

On économise gentiment rapport à la future maison, au chien et aux poules, on a de quoi voir venir les imprévus (mais surtout la petite maison si possible).

Et j'ai encore un petit quelque chose qui l'espère va contribuer à mon bonheur, mais ça n'est pas encore tout à fait prêt !

Bref, si je suis heureuse ? Pour une française râleuse, finalement je suis pas si malheureuse que ça !

Commentaires

  1. je retiens un mot dans ton article, quand tu parles de la belgique : tu dis que tu vas "rentrer"
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai remarqué aussi ! Et d'ailleurs, j'ai vraiment hâte de rentrer en Belgique !

      Supprimer
  2. ce doit etre rare, les gens qui se reveillent le matin en se disant, "bon sang, c'que je suis heureuse depuis plusieurs mois !"

    surement que le bonheur /etre heureux, c'est juste une situation globale "pas si mal que ca", comme tu le dis, meme si ca parait un peu triste,
    parcequ'on voudrait un bonheur romanesque, un bonheur qui eclaire chaque instant de notre journée ...

    mais, c'est juste peut etre impossible, ou bien si, mais sur une courte durée ?

    RépondreSupprimer
  3. Bijour !
    alors : bon courage pour ta cure de croquettes light (LOL).
    Et ce qui n'est pas encore tout à fait prêt...... des petits pieds ??! (ouh ! la vilaine curieuse !)
    Bizzzz

    RépondreSupprimer
  4. Un actif sur trois, c'est énorme! Mais je suis bien d'accord avec ta conclusion, peut être justement parce qu'on est parti?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'ai trouvé ce chiffre énorme... mais c'est vrai qu'autour de moi, rares sont les gens épanouis dans leur boulot, quand je compte le nombre de déprimes et de burn-out, ça m'impressionne (en négatif d'ailleurs)...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]