Celle qui attire les employeurs pénibles...



Y'a des nanas qui ne sortent qu'avec des mecs qui les rendent malheureuses, des mecs qu'elles ne peuvent pas s'empêcher de se coltiner même quand elles savent que ce n'est juste pas celui qui leur faut.

Bah moi c'est pareil, sauf que c'est pas dans ma vie amoureuse que j'ai ce genre de problème (chéri a eu un instant peur), mais dans ma vie professionnelle.

J'ai pas de bol sans doute. Deux employeurs à mon actif, tous les deux "pénibles" (restons politiquement correct, je vous prie...).

Je sais pas, ça doit être dû à ma tronche de nana sympatoche, qui voit toujours le bon dans l'autre ("trop bonne, trop conne", me dirait ma grand-mère qui sans doute a connu elle aussi de nombreux employeurs à son époque...).

J'ai beau être sur mes gardes lors des entretiens et les premiers jours de période d'essai, mais je me fais systématiquement entuber. Pas tout de suite. Mais à la longue, au bout de quelques mois ou année...

Je n'ergoterai pas plus sur mon chef précédent, qui m'a valu une sérieuse dépression. Dépression qui aurait pu durer un bon moment si je n'avais pas eu la chance de me tirer de cette boîte de fous très rapidement grâce au boulot belge de Chéri et d'une mutation pour suivi de conjoint arrivée judicieusement au milieu de ce foutoir...

Quand à mon chef actuel, je pense que vous n'avez pas besoin de plus de détails si je vous explique que j'ai embauché à Lyon en espérant repartir en Belgique, mais que mon chef n'a jamais voulu jusqu'au jour où Chéri a réussi à obtenir son détachement dans sa boîte belge à Lyon. 
Depuis ce temps-là (un an environ), le chef n'a eu de cesse de vouloir me renvoyer en Belgique, insinuant (en vrac) :
- que j'étais nulle ("plus aussi sûr de mes compétences" pour être complètement exacte), 
- que c'était la crise, 
- et donc que mon CDD ne serait pas transformé en CDI, 
- mais que celui de mon voisin va être transformé en CDI, lui, parce que... il allait partir sinon... (merci pour moi, ça fait plaisir...),
- que d'autres étaient plus courageux que moi, notamment un doux rêveur qui a lâché son CDI pour un CDD de 6 mois dans notre boîte... (bah c'est vrai que je n'ai fait QUE 700 km pour prendre mon poste, et que je n'ai été séparée de mon mari QUE 9 mois à vivre dans un bocal ou camper dans un appart' vide, remember ici ou ).
- qu'il ne m'avait jamais rien promis ("on trouvera une solution, t'inquiète" disait-il en juin 2012. Disait-il. Mais ne l'écrivait pas dans un puta*n de contrat en CDI donc), 
- puis enfin (arme ultime) que c'était soit le CDI en Belgique, soit Pôle Emploi...

Cela dit, après tout ça, je ne suis pas fâchée de repartir en Belgique et ne plus le voir qu'une ou deux fois par an le temps des sorties et autres réjouissances professionnelles...

Comme qui dirait (Henri Queuille en fait) : "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent"... 

 Morale du soir, bonsoir.



Commentaires

  1. Je trouve ton billet, finalement, assez positif. Je trouve qu'ironisant ainsi tu es peut être en train de voir les choses du côté du verre à moitié plein. Tu sais, je crois surtout que de nos jours, le monde du travail est difficile, très difficile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca, c'est sûr, le monde du travail est vraiment pas évident. Et effectivement, je préfère regarder du côté "youhou j'ai un CDI au bout du compte", sinon ça serait la déprime !!

      Supprimer
  2. franchement, c'est abusé, ce genre de reflexion.
    " - mais que celui de mon voisin va être transformé en CDI, lui, parce que... il allait partir sinon... (merci pour moi, ça fait plaisir...) "
    Ca tue, ça.

    ambiance toute pourrie quoi ...
    J'espere que tu trouveras mieux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca m'a clairement pas fait plaisir du tout. Mais le fait est que... c'était vrai ! C'est un jeune diplômé super motivé et tout. Même moi si je devais choisir c'est lui que je choisirais...

      Supprimer
  3. Comme je te comprends ! Je termine mon ultime CDD Lundi prochain, suite à une absence de CDI ! Et j'ai du le deviner. Il ne s'agit que de mon 1e employeur, alors j'espère que je ne vais pas avoir tant de poisse que toi ! :/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]