Un minimum de respect, c'est trop demander ?



Je commence sérieusement à en avoir ma claque des gens pour qui le mot "respect" n'est qu'une vue de l'esprit des gens trop sérieux ou pas fun.

Oui, je suis pas fun. Oui, je suis chiante, pénible. Mais au moins, je respecte autrui. Ou au moins, je fais tout pour.

Il y a quelques jours, on était invité avec Chéri à une soirée dans un gîte, grosse fiesta pour un anniversaire. Alcool autorisé et même pas avec parcimonie, vu qu'on dormait sur place.

Bien sûr, avec chéri, vu qu'on a toujours pas pondu de gosse brailleur et gigoteur, on a dans ces cas-là jamais le privilège d'avoir une vraie chambre avec un vrai lit 2 places et une vraie porte qui nous ferme de l'extérieur. Certes.

L'après-midi, on arrive, on visite le dortoir, agréablement surpris. Il s'agit en fait d'un long couloir qui dessert de chaque côté des sortes de box tous en longueurs (avec des lits 1 place bien sûr, faut pas charrier !). Avec chéri, on a un box avec 2 lits l'un derrière l'autre. Malgré l'absence flagrante de porte, paravent ou tout système de protection de la lumière ou des bruits entre le couloir et le box, on a presque un semblant d'intimité. Qu'il nous semble...

La soirée passe : on picole bien, on mange bien, on danse bien, on rigole bien, bref, une bonne soirée. A 3h30, j'ai un coup de pompe, et comme je sais qu'on doit se lever avant 8h le lendemain pour reprendre le train, zou, je file au lit.

Dans le dortoir, mauvaise surprise… la lumière est grande allumée dans le couloir, et ça cause. Fort de préférence. Avec moult rires gras de l'assistance.
En fait, c'est un mec d'une quarantaine d'année, un coup dans le nez, qui trouve drôle d'asséner les vérités de la vie à la bande de djeun's de 15 à 18 ans, qui l'écoute religieusement en rigolant à ses "bons" mots (le public n'est pas difficile).

Bon, que je me dis. Il voit que je me couche, il sait qu'il y a aussi des enfants qui dorment déjà, il est juste en train de dire bonne nuit et il va se coucher ou repartir ou ce-qu'il-veut-je-m'en-fous-tant-que-ça-n'inclut-pas-du-bruit-dans-mes-oreilles.

Je me couche. Et ça discute. Toujours aussi fort. Et ça rigole. Toujours aussi fort.
Je me dis que je vais bien réussir à m'endormir, vu l'heure et ma fatigue.
En fait non.
Je me dis que les gosses vont se réveiller et se lever et que ça va le faire partir.
Pas de bol, les enfants ont vraiment le sommeil lourd, ces chanceux !
Je finis par prier pour que quelqu'un vienne se coucher et lui dise de se taire, bordel de bordel.

Finalement, c'est chéri, particulièrement grognon toute la journée (c'est les dents qui poussent je pense ! Ou qui tombent…) qui finira par arriver, une heure plus tard, et lui dire de se la fermer.

Le mec a eu le culot de soupirer du genre "me fait chier celui-là !". Bref, le genre de mec égocentrique qui ne vit que par lui et pour lui. Le genre qui m'insupporte particulièrement !

Du coup, toute la jeunesse est partie avec lui dans la cuisine, et enfin, on a été tranquille ! Bon, certes, il a empêché de dormir une autre partie du gite, et c'est belle-maman qui a été le remettre en place (décidément, quelle famille, qu'il a dû se dire !).

Et plus tard dans la nuit, vous ne devinerez pas qui était en train de ronfler DANS les toilettes, m'obligeant à traverser tout le gîte à la recherche d'autres WC ? Bah oui, c'est évident, c'était toujours le même !

Le matin de bonne heure, je vous explique même pas comment j'ai fait claquer mes talons et les portes en me levant ! Malheureusement, les cons, c'est comme les gosses, ça a le sommeil lourd des gens bienheureux et innocents !

Au final, on dit toujours que c'est les jeunes qui sont mal éduqués, que la génération d'aujourd'hui ne connaît plus les valeurs traditionnelles, la politesse, la solidarité, le respect et tutti quanti.


Mais franchement, y'a aussi des vieux cons des fois. Et ceux-là, ils donnent vraiment pas envie de vieillir !

Commentaires

  1. Je suis bien d'accord avec toi l'impolitesse et le non respect n'est pas l'apanage des jeunes!

    RépondreSupprimer
  2. Ah ah, la vengeance m'a bien fait rire ! ça m'est déjà arrivé de claquer toutes les portes et de faire un maximum de bruit possible car on m'avait fait un coup similaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final, c'était une petite vengeance, même pas sûr que le principal intéressé s'en soit rendu compte...

      Supprimer
  3. entièrement d'accord avec toi !!! c'est comme quand on entre dans une salle d'attente blindée, tao et moi, fiston qui dit bonjour à la cantonnade et personne (que des gens passés 50 ans je précise) qui répond, tu parles que j'ai ouvert ma grande g***** pour leur dire ma façon de penser !! mais j'admire, tu as pu rester silencieuse tout ce temps ? perso j'aurais tenu 3 minutes je pense, du genre "va causer ailleurs je voudrais dormir" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine bien ta réaction ! J'aimerai avoir ton caractère quand même, dans certains cas, ça doit faire du bien de se lâcher pour dire le fond de sa pensée !

      Supprimer
  4. Et oui le respect n'est pas une question de génération... Mais ma pauvre c'est vraiment pas cool ca :s bisous!

    RépondreSupprimer
  5. On veut du respect ! Et pas à l'écrit, pas en théorie ! :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]