24 déc. 2012

Welcome to Lyon !


Je pourrais me sentir violée.
Je pourrais vivre la peur au ventre.
Je pourrais ne plus me sentir chez moi.

17h31. Vendredi dernier, il y a une semaine, je sortais tranquillement du tram. Encore une semaine de passée, ouf ! Une lettre recommandée récupérée à la Poste, une baguette pour le dîner du soir, et me voilà trottinant vers l'appart', sous la pluie automnale.
Comme d'hab', j'enlève mon manteau et mon écharpe déjà dans l'ascenseur, je prépare mes clés. Je sors à l'étage.

La serrure est étrangement enfoncée dans la porte. Tellement enfoncée que je vois vaguement l'intérieur de l'appart. Il y a de la lumière.
Je tilte soudain.

Quelqu'un est entrée chez nous. Je pense au chat. Je l'entends miauler derrière la porte. Je ne peux plus entrer, la serrure est cassée. Je pense à l'ordi. L'ordi que l'on a négligemment posé sur le bureau ce matin, allumé. Je ne sais pas le numéro qu'il faut faire sur son portable pour appeler la Police. Le 17 ne marche que sur un fixe, n'est-ce pas ? Je téléphone à Chéri. Je sonne chez le voisin. Dont le fils réussira à ouvrir la porte de chez moi.
Je file dans la chambre. Plus d'ordi (quel surprise). Tout est en dessus dessous. Ils ont vidé notre commode, jeté mon chevet sur le lit, déballé tout par terre.
Dans la salle de bain, mes flacons de vernis sont sortis du meuble, mais rien d'autre n'a bougé.
Je repasse dans la chambre. Ma boîte à bijoux a disparu. Dans la salle de bain, mes bijoux en vrac dans notre petit meuble n'ont pas bougé. "Des bijoux fantaisie" dira un policier.
Dans le couloir, le tiroir du meuble à chaussures est ouvert, je n'y prête pas attention.
Dans la salle à manger, une partie de nos boîtes sont ouvertes (on a la manie des boîtes à m. qui, comme leur nom l'indique, ne contiennent que des m.). J'ai presque pitié d'ailleurs, vu le nombre de boîtes que l'on a et l'absolu non-intérêt (cambrioleusement parlant) de ce qu'il y a dedans.
Ils n'ont pas tout fait, se sont arrêtés en plein milieu des boîtes.
L'appareil photo, qui "trônait" par terre dans sa housse. Encore là. Ouf.
Mon vieux compact, dans le couloir juste à côté de la porte d'entrée. Toujours là.

Chéri de retour appellera l'assurance, qui enverra un serrurier. Le serrurier passera vers 22h changer la serrure provisoirement, avant de mettre quelque chose de plus résistant. Nous ne paierons que la franchise, une centaine d'euros. 
Les policiers passeront vers 22h30, soit près de 5h après mon arrivée. 
La Police Judiciaire viendra le lendemain matin chercher des traces de doigts qu'elle ne trouvera pas, et des traces d'oreilles sur la porte. Et ça, il y en avait. Une grande trace jaunâtre, franchement dégueulasse.

Les cambrioleurs, conclura la Police, bien au courant de qui pouvait bien avoir commis ce genre d'effraction, cherchaient l'or en priorité, éventuellement les affaires de marque (mes lunettes de soleil ont également disparu, dans le couloir de l'entrée), et ils ont pris l'ordi portable "par principe"...

L'ordi par principe, bah ça fait chier. Parce que l'ordi par principe contenait genre à peu près notre vie entière entre 2009 et aujourd'hui. Genre par principe toutes nos photos, tout ce que j'écrivais (oui j'ai eu écrit hors du blog, fut un temps...), le scan de nos diplômes et cartes d'identité, mes mails, tous les mots de passe...
 
Une petite aventure dont on se serait bien passé, juste avant les fêtes. Joyeux Noël, comme qui dirait...

Après-demain, comme je vous sens trop intéressée par cet article à l'ambiance festive (si si, festive, pensez à toutes les idées de cadeaux pour notre famille !), je vous poste quelques petits conseils qui sauveront peut-être (ou pas) vos meubles et bijoux de famille...

31 commentaires:

  1. Super. :-/

    Je suis bien désolé pour toi. :-( J'espère que ça va vous, je sais qu'une fois mon touriste passé j'ai mal dormis quelques jours, toujours inquiet.

    :-(((

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, la 1ère nuit, ça a été somnifère. Et maintenant, on n'est pas trop rassuré quand on est dans l'ascenseur avant d'arriver à l'étage...

      Supprimer
  2. Ah mince :/ Je lis de plus en plus d'histoires comme la tienne sur la blogo, ça me révulse à chaque fois - je sais que j'ai une conscience souvent plus chiante que la moyenne, mais franchement, ça me débecte.
    Bon courage, et j'espère qu'au moins quelques petites choses pourront être retrouvées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y crois pas trop mais bon, on ne sait jamais...

      Supprimer
  3. Je suis vraiment navrée de ce qu'il vous arrive. C'est vraiment dégueulasse et injuste. Et ça doit être tellement destabilisant de vivre ça, j'espère que ça ne vous déroute pas trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu, si, mais bon, on fait aller. Le plus pénible au jour le jour, c'est le fait de ne plus avoir d'ordi...

      Supprimer
  4. oula, je compatis tout à fait, on a vécu la même chose il y a trois ans... Le plus dur, ce n'est pas tant la perte matérielle mais bien le fait de savoir que quelqu'un pourrait à nouveau s'introduire chez soi un jour... Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair. On essaie de tout planquer mais bon, si jamais les cambrioleurs sont moins "délicats" que ceux que l'on a eus, en faisant tout valser, ils trouveront forcément nos cachettes de misère.

      Supprimer
  5. Je te comprends et je ressens ce que tu ressens comme un viol ! Je ne me suis pas encore vraiment remise du vol de toutes mes affaires en juillet dernier et encore ai-je vu mes agresseuses ! Pourtant, il ne se passe pas un jour sans que quelque chose me ramène à ce vol ! Fais bien changer ta serrure et tente de passer malgré tout un aussi bon Noël que possible. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se faire agresser dans la rue en plus, pffff... ça ne doit pas être rassurant après quand tu sors de chez toi.

      Supprimer
  6. Quelle poisse... Tout ça pour des "bricoles" probablement pour eux, mais beaucoup de soucis, de stress, de déception et de frais pour vous... En plus au moment des fêtes, c'est rageant... Désolée pour vous, vraiment... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que l'on n'a pas dû être des "bons clients", on ne roulait pas sur l'or littéralement parlant ! ;-)
      Merci...

      Supprimer
  7. Je suis archi désolée...Je lis ce message juste avant de partir chez mes parents pour fêter et l'annif de Nicolas, et Noêl et ça me fait ch...C'est nul! mais bon, au moins, toi et ton chéri, et ton chat, vous n'avez rien! Bisous, bonnes fêtes quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, heureusement Minette va bien, bonnes fêtes à toi aussi Lialia !

      Supprimer
  8. Et bien, je comprend pourquoi tu te faisais rare. Je compatis, ça ne nous est jamais arrivé mais je me doute que ça doit être traumatisant. De tout coeur avec vous, essayez quand même de passer de bonnes fêtes de Noël. Je vais dire une banalité qui ne te consolera peut-être pas : mais vous êtes tous les deux en vie et en bonne santé et tout le reste n'est que du matériel. Plein de bisous....
    Banzaï-Sylvie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a pas que ça, j'ai aussi du mal à trouver le rythme entre le boulot, le chéri, le blog et la fatigue...
      C'est vrai, le principal, c'est qu'on aille bien ! Bisous à toi aussi

      Supprimer
  9. Oh merde! Je suis désolée pour vous!

    Quelle merde pour l'ordi! C'est clair que notre vie tiens dans ces petites choses! (ça et nos smartphone!)

    J'espère que tu passeras malgré tout de bonne fêtes de fin d'années!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      J'avais envie d'un smartphone pour Noël mais tout compte fait, je vais rester avec mon vieux truc, au moins il ne se fera pas voler, j'en suis sure !

      Supprimer
  10. :( la période des "fêtes" est propice on dirait a ce genre de mauvaise aventure, mauvaise expérience, ici pas de cambriolage mais une nouvelle dont je me serais bien passée aussi ... de gros bisous !! on papote par mail plus tard

    RépondreSupprimer
  11. A ïï!! Sale histoire!! En effet, c'est pas un viol mais c'est tout comme. Courage à vous!!
    Je te souhaite malgré tout un joyeux Noel et de bonnes fêtes Bises

    RépondreSupprimer
  12. Ben mince alors, je suis drôlement désolée pour toi, c'est ma hantise de me faire cambrioler... Ma porte est en papier machée, le proprio n'a pas l'intention de la changer, je suis très contente de déménager bientôt et d'avoir un jour une porte un peu plus robuste.
    L'oreille sur la porte, c'est... A vomir. :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Méfie-toi quand tu achèteras surtout, ils te vendent une porte blindée sécurisée, mais d'après notre serrurier, il y a 3 niveaux de sécurité, et dans les apparts neufs, ils te mettent de base le plus bas, comme celui qu'on avait...

      Supprimer
  13. punaise!! depuis que mon premier ordi a scratché, je mets tout sur un disque dur chaque mois... et encore plus depuis qu'on m'a cambriolé et laissé mon ordi... la chance dans son malheur... au moins tu peux demander des kdos de dernières minutes (pas drole...) courage!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Nous aussi on se met à faire des sauvegarde des photos et du peu qu'on a gardé...

      Supprimer
  14. Je suis vraiment désolée de ce qui t'es arrivé, je t'envoie tout le réconfort possible. La chose à faire en urgence: investir dans un plaid bien chaud et du chocolat pour te ré-approprier ton chez toi en mode cocon pendant les fêtes :)
    Des tonnes de bises,
    Ness

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Le plaid, c'est bon, on a, ils ne nous l'ont pas volé ! Et le chocolat, on a fait nos provisions avant de partir de Bruxelles, hihi. On a tout bon !

      Supprimer