30 nov. 2012

Poursuites, retards et tremblements – Partie 2 ou les joies du bus



Remember hier le début de ma folle aventure en sortant du boulot, pour rentrer à Bruxelles en passant prendre le chat à l'appart.

- 16h10 : dans l'ascenseur, je check mon courrier. Oh, ma carte de bus illimitée pass travail est arrivée… Peut-être que je ferai un effort alors.
- 16h10 bis : elle n'est valable qu'à partir du 1er décembre. La voiture est mon amie. J'aime polluer, j'aime faire rugir le moteur, j'aime voir les gens s'étouffer derrière le nuage noir de mon pot d'échappement. Je me retiens d'écharper la carte pass travail de bus.
- 16h13 : le chat est dans sa cage, mon sac sur mes épaules, je cours.
- 16h15 : le bus de bâtard de sa mère de tous les bâtards de bordel de merde démarre au moment où je débouche.
- 16h16 : je maudis la TCL (compagnie de bus)
- 16h17 : je maudis les chauffeurs de bus en avance
- 16h18 : je maudis chéri qui ne veut jamais garder le chat alors que de toute évidence il y a un dysfonctionnement de mon côté.
- 16h18 : j'attaque un ongle.
- 16h19 : je vais quand même pas commencer à ronger mes ongles à 29 ans !
Les minutes passent.
- 16h31 : le bus arrive.
- 16h32 : le bus est bloqué à un feu rouge juste avant l'arrêt, c'est ballot.
- 16h33, le feu passe au vert, le bus s'arrête, je saute à l'intérieur, me retenant de supplier le chauffeur de griller deux-trois feux.
- 16h35 : ce feu rouge va durer encore combien de temps, y'a plus aucune voiture qui ne sort de nulle part ? Quel est le con d'ingénieur qui a conçu ce putain de plan de feu ?
- 16h36, j'ai envie de mordre les gars de chez Siemens.
- 16h37 : pourquoi le chauffeur ne redémarre pas, tout le monde est monté, youhouuu…
- 16h39 : le chauffeur échange sa place contre un autre chauffeur. Je l'entends dire dans son "talkie-walkie" qu'il est en retard. Le coup du changement de chauffeurs en plein circuit, j'avais jamais donné encore.
- 16h43. J'étais sensée arriver à 16h43. Je maudis tous les gens qui montent dans le bus, tous les gens qui sont autour, tous les feux rouges qui se foutent entre la gare et moi, et le reste de la terre entière.
- 16h48 : après un nème feu rouge à 50m du terminus, je finis par m'extraire en courant et bringuebalant le chat à droite à gauche. J'en connais un qui doit me maudire.
- 16h49, la gare est bondée, les gens font une queue énorme aux bornes de l'entrée. Je me précipite plus à l'intérieur, me frayant un chemin en lançant la cage du chat devant moi et en m'excusant après. Efficace.
- 16h50 : 3 personnes devant moi à la borne, et personne ne veut me laisser passer. Forcément, tout le monde veut prendre son billet à la dernière minute.
- 16h55 : il apparaît que le mec qui est à la borne depuis plus de 5min ne voulait rien. Sauf faire joujou avec. Je songe à lui filer un coup de cage à l'endroit qu'il faut pour me soulager.
- 16h56 : le mec juste devant moi vient de mettre tellement longtemps à retirer sa carte de fidélité que l'opération est annulée. Je songe aussi à un petit coup pour lui raffermir les idées.
- 16h57 : j'accède à la borne. Faut que je tape les 6 lettres de mon dossier et les 5 de mon nom. Pas facile quand la borne est détraquée.
- 16h58 : je suis dans les starting-block, genoux fléchis, buste penché cage en main droite, la main gauche au niveau de la sortie de mes billets. Ca imprime.
- 16h59 : j'attrape le billet en amorçant un demi-tour, lance 5 fois la cage, contourne 20 vieux et 35 lambinards, je cours dans les escaliers roulants, j'entre dans le train. Mauvaise voiture. Il faut ressortir pour changer de rame.
- 17h : en compagnie d'une dame et sa poussette, aussi infortunée que moi,  je cours aussi vite que possible vers la deuxième rame. On entre, on transpire, on halète comme si on avait fait le marathon. Un petit vieux nous congratule en nous disant de ne pas stresser. Qui veut un cou-coup dans les cou-couilles ???
- 17h01 : les portes se ferment. Je demande au petit vieux si je suis bien dans le train pour Bruxelles, au fait… (remember) Il apparaît que oui. Je dois encore traverser tout le train pour prendre ma place.
- 17h05 : je m'installe comme je peux, coincée dans mon siège, entre la fenêtre, la cage du chat et ma voisine, au milieu d'un concert de "pauvre chat" , de "jamais je n'oserais emmener mon chat dans un train" et autres conneries. Je fais semblant de ne rien entendre, bienheureux soient les cons qui se permettent de juger (parce qu'il est bien entendu que je trimballe uniquement le chat pour mon seul petit plaisir d'humaine égoïste en mal de bébé qui  compense comme elle peut avec un animal de compagnie qui souffre le martyre car il serait mieux à rester seul dans un appartement pendant 7 jours)… Je regrette que mon chat soit trop bien élevé pour miauler à la mort pendant 4h.

Minette ignore royalement la petite vieille de la rangée d'en face qui persiste au bout de 5min à lui faire des tsss-tsss…  Cela dit, Minette m'ignore tout pareil. Je comprends.

En plus, je me suis cassée un ongle. C'est dur la vie d'artiste !!

12 commentaires:

  1. ha bah j'ai l'impression d'y être, et ça me rappelle des souvenirs vécus !! plein de bisousssss - barbara exilée hors de bruxelles !

    RépondreSupprimer
  2. Ouhlala tu m'as stressée avec ton récit !!! C'est la théorie des dominos, rien ne va comme prévu... Mais tout est bien qui finit bien, tu as pu prendre ton train, et Minette n'a pas déprimé toute seule dans l'appartement :)

    RépondreSupprimer
  3. Purée ! Je crois qu'à ta place, je me serais juste effondrée en chouinant ! ^^

    RépondreSupprimer
  4. Ne m'en veux pas, mais j'ai bien ri ! :) Allez, un bisou pour me faire pardonner ♥
    Et sinon, Minette s'est remise des coups de cage et contournements de vieux et lambinards ? Ça devait secouer là dedans ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle devait être en pleine tempête là dedans !

      Supprimer
  5. Ma pauvre puce, quel calvaire les transports en commun, surtout avec un chat !!!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  6. Hey bien! Quelle affaire!
    Tu viens encore en Belgique, vous n'aviez pas enfin déménager définitivement?

    Sinon vu que tu fais voyager ton chat, je me demande si il leur faut vraiment un passeport?

    Ici il fait froid, mais le marché de Noël à commencer hier!!!!

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement, oui, il faut faire faire un passeport par ton vétérinaire, mais surtout qu'il ait ses vaccins à jour. Cela dit, j'avoue, je n'ai jamais pris le passeport du chat avec moi...

      Supprimer