21 nov. 2012

Cuisiner : une utopie dans la vie de tous les jours ?


Les plats tout prêts qui pullulent dans les hypermarchés ou dans les magasins de surgelés, ou les "préparations toute faites" dans lesquelles on rajoute de l'eau et zou au four...
Les restau qui font de plus en plus de vente de plats à emporter, voire de livraison gratuite.
Et les sandwiches qui occupent une part importante dans les étals de toute boulangerie qui se respecte.

Dans notre société d'aujourd'hui, ça paraît une réalité : on ne cuisine plus "utilitaire". On cuisine les grands soirs pour se faire plaisir, une tarte le dimanche midi, un plat mijoté pour épater les amis, une caille aux raisins pour séduire son Chéri... mais la cuisine des soirs de semaine, la cuisine de tous les jours, où est-elle passée ?

On ne cuisine pas, pour tout un tas de bonnes raisons : flemme, pas le temps, facilité d'acheter du tout prêt, grand choix des plats cuisinés, coût, organisation...

Depuis que j'ai repris le travail et que l'on vit ensemble avec Chéri, je m'interroge : quand ma journée commence à 6h45 pour se terminer par un retour à la maison aux alentours de 19h, et ce 5 jours par semaine, quand suis-je sensée dégager du temps pour cuisiner
Et encore, nous n'avons pas d'enfant à gérer en plus, juste Minette qui cela dit, n'est pas la dernière à pleurnicher dès qu'on a passé le pas de la porte pour qu'on s'occupe d'elle !

Sans rire, faudrait-il se lever plus tôt pour se préparer le repas du soir ? 
Rater "N'oubliez pas les paroles" pour cuisiner en catastrophe à 19h, à peine le manteau lavé et les mains enlevées (ou le contraire sans doute...) ?
Ou avoir toujours un temps et un repas d'avance et préparer son repas du lendemain une fois le dîner du soir terminé, après 21h00 ?
Ou encore plus loin, avoir 5 temps d'avance et passer le samedi en cuisine pour se faire des repas variés pour toute la semaine, puis les congeler pour n'avoir qu'à mettre les pieds sous la table les soirs ?

Franchement, je me pose vraiment la question de comment on va réussir à empêcher la "malbouffe" (je mets le terme entre guillemets car je suis consciente qu'on peut tout à fait acheter du tout prêt qui soit sain, comme des légumes surgelés, et rapide à préparer) d'arriver chez nous après quelques semaines...

Pour cette semaine, on avait préparé les menus samedi matin, puis dans la foulée, on est allé au marché couvert près de chez nous, puis à l'hypermarché acheter tous les ingrédients pour la semaine.
Et tous les soirs en arrivant (je ne me remets d'ailleurs pas de regarder "N'oubliez pas..." entre 2 découpages de légumes et touillage de gamelle !), on fait le repas.

Mine de rien, on met bien une grosse 1/2h à 1h pour nous faire à manger, et on ne fait rien d'exceptionnel. Ce soir par exemple, un chili con carne, le plus long étant le découpage du poivron et de l'oignon et la cuisson...

Pour l'instant, on est motivé. Mais combien de temps avant que l'on succombe au repas-fromage, à la livraison de pizza ou au 1/2L de soupe Liebtruc (histoire de bien caler l'estomac pour la nuit !) suivie du  traditionnel grignotage de biscuits et chocolat devant la TV ??

Chéri me réclame des biscottes, comme avant... comme quand je ne travaillais pas et que j'avais le temps de faire la pâte, la laisser monter, la bouler, la laisser monter une deuxième fois, la cuire, laisser le pain durcir plusieurs jours, couper les tranches et les faire griller au four... Mais là, faire de la boulange en semaine quand on travaille, c'est tout simplement impossible !
Bon, j'ai bien proposé à Chéri de donner immédiatement ma démission pour pouvoir lui faire plein de petits plats, mais étrangement, il a refusé. J'ai pas compris !!

Bref, pas de réponse sur ce post, mais plutôt une question : pour celles et ceux qui bossent ou ont bossé, mais comment diable faites-vous pour gérer la préparation des repas en semaine ?

36 commentaires:

  1. Attends, tu faisais toi-même tes biscottes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah je travaillais pas, j'avais le temps !
      En plus, c'est super bon les biscottes maison, miam !

      Supprimer
  2. J'ai toujours travaillé la mal-bouffe n'est jamais rentrée à la maison.
    C'est aussi une question d'envie. Moins on cuisine, moins on en a envie
    Gros bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  3. Hu hu hu !
    Cui-si-ner ? C'est quoi ça ? :D

    Moi j'ai pas le temps, en plus pour moi cuisiner c'est partager. Et célibataire, c'est pas simple de partager avec soi même. Alors depuis que j'ai un micro-ondes... Je te fais pas un dessin mais le four fonctionne une fois par mois et la plaques une fois par semaine. ;)

    RépondreSupprimer
  4. je cuisine tous les soirs, des trucs simples (par exemple hier côte de veau + pâtes + courgettes 30 minutes chrono, avant-hier poisson + pâtes + tomates 20 minutes chrono) (et si j'ai mangé des pâtes 2 fois de suite c'est parce que mardi ce fut repas fait à l'arrache pour cause de retard de train). en rentrant à 18h30 je fais en sorte que le repas soit prêt pour 19h30. ce soir ce sera hachis parmentier, ça me prendra un peu plus de temps, on mangera peut-être à 20h. je fais mes courses sur l'heure de midi (j'ai un frigo au bureau ça aide et un delhaize à 5 minutes) 3 fois par semaine. le samedi est réservé aux grosses courses au colruyt.
    par contre, quand j'entends un copain dire "hier ma femme m'a préparé ceci avec cela avec une sauce à ça, un émincé de ceci cuisiné comme ça" je ne sais pas comment elle fait (enfin, si, elle rentre plus tôt que moi mais bon, même si je rentrais plus tôt je ne ferais pas dans la grande cuisine tous les soirs, je reste dans le simple viande/poisson, légume et féculent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, on a fait un hachis parmentier ce dimanche soir... fameux ! Mais beaucoup de vaisselles et de casseroles à laver après...
      Pour les plats en sauce, si, avec une cocotte-minutes, c'est faisable...

      Supprimer
  5. Nous on bosse tous les deux et on n'a presque pas de plats préparés à la maison, ça ne prend pas 1 heure de préparer le repas du soir... Après si tu n'y arrives vraiment pas, tu peux essayer de préparer les repas de la semaine pendant le weekend, le simple fait de savoir ce que tu vas cuisiner ça te fait gagner beaucoup de temps, et puis tout ce qui peut être précuit (féculents et légumes) peut être préparé à l'avance. Et puis le weekend quand tu fais des plats mijotés, fais toujours du rabe et mets au congélo ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qu'on va essayer de faire, préparer à l'avance... déjà, quand on cuisine pour nous 2, on double les proportions, soit pour amener sa gamelle le lendemain midi, soit pour congeler pour plus tard...

      Supprimer
  6. Avec toute la bonne volonté dont je pouvais faire preuve, quand j'ai commencé à travailler en coupé (midi+soir) pour rentrer à minuit et plus, j'avoue que les premiers jours j'essayais quand même de préparer des repas plus ou moins équilibrés et sains. Raté !
    Au bout de quelques mois c'était pizza un soir sur deux, apéro dinatoire un autre soir et puis souvent rien du tout quand j'étais trop crevée, sauf si Monsieur se motivait (cas rare) à passer derrière les fourneaux pour faire cuire des pâtes. Hum...

    Je dresse un tableau bien noir hein ? :D
    L'ennui c'est que j'ai pas la solution, et je "redoute" de retourner bosser justement parce que ça devenait n'importe quoi niveau malbouffe, moi qui pourtant suis de plus en plus regardante... (Ceci dit quand j'aurai retrouvé un job tu penses bien que j'aurai de nouveau toutes ces belles résolutions de continuer à cuisiner et puis... Pouf !).

    A part ça, le micro-ondes est devenu mon meilleur ami, avec ses potes cuiseur à riz et cuiseur vapeur y passant. Ca fait gagner pas mal de temps, j'y cuisais les poissons+légumes en même temps (deux étages), environ 20 minutes au total (à moins d'avoir deux micro-ondes huhu !)

    Bref, j'arrête là mon pâté, il est déjà monstrueux, désolée ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes... rentrer à minuit et réussir à cuisiner, pfff...
      On n'a pas de cuiseur vapeur (pas de plan de travail pour lui trouver une petite place), mais on a la cocotte-minute, ça gagne du temps déjà.
      Merci pour ton pavé !!

      Supprimer
    2. Pour le cuiseur vapeur, il en existe en silicone qui passent au micro-ondes (j'en avais gagné un un jour, il est devenu l'un de mes meilleurs amis, mais à l'achat je ne sais pas trop combien ça vaut).

      Merci de ton passage chez moi ! :D

      Supprimer
  7. du simple et du très simple. J'utilise des légumes surgelés et déjà coupés. Quand c'est plus long, j'en fais plus pour congeler une partie. Et je simplifie les recettes.
    Mais ça prend entre 20 et 40 min, pas moins...
    Et là, franchement, si je pouvais me passer de devoir cuisiner tous les soirs, je le ferais, mais financièrement, ça revient à moins cher de cuisiner.
    Après, tu prends aussi le tour de mains à force de cuisiner et tu finis par y passer moins de temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en forgeant qu'on devient forgeron !
      Pas bête d'utiliser des légumes surgelés, mais ça coûte un peu plus cher que des légumes frais, non ?

      Supprimer
    2. grr ma réponse n'est pas passée.
      Je disais que ce n'est pas forcément plus chère, pour certains légumes, ça revient même à moins cher. Et quand c'est plus cher, vu que tu n'utilises pas le paquet en entier d'un coup, tu t'y retrouves.

      Supprimer
  8. Mets une télé dans ta cuisine ;-)

    Pour ma part, j'ai toujours eu horreur des plats cuisinés tout faits pas pour le concept mais parce que je ne me régale pas. Alors je cuisine. Pas des trucs de ouf non plus mais j'optimise mon temps. Parfois, je fais de la soupe qui me dure plusieurs jours. Ou alors une cuisse de poulet, quelques herbes un filet d'huile d'olive et hop au four. Et moi aussi je cuisine entre une émission, le blog, le ménage... Faut juste trouver le pli. Sinon, j'ai récemment découvert Picard. Ils ont d'excellents produits (et rapides à cuisiner) avec certains vraiment pas très chers... Faut que tu trouves des astuces dans le genre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, la TV dans la cuisine, c'est le mâââl !! C'est un coup à laisser les trucs cramer dans la poêle pendant que je regarde le petit écran !
      On va réussir à se mettre dans le bain, faut juste prendre nos nouvelles habitudes...

      Supprimer
  9. Je suis loin d'être une experte mais on planifie à l'avance nos repas et ne choisissant que des recettes rapides à préparer en semaine. Comme on n'est pas parfaits, on choisit toujours un repas super facile à préparer genre poisson panné et légumes.

    Par contre on a pas d'enfants et on alterne entre mon compagnon et moi les jours de cuisine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On essaie aussi de planifier, mais pas facile de suivre ensuite les menus... Nous on essaie de faire les repas ensemble, comme ça on peut papoter aussi...

      Supprimer
  10. Non tu faisais des biscottes? Je n'y aurais jamais pensé!!
    Moi je cuisine en rentrant (vers 18h) mais je fais assez simple en général: gratins, tartes salées, émincés, risotto,... Et depuis que nous faisons construire une maison, ma mère nous prépare régulièrement des bons petits plats (elle a peur que nous n'ayons plus de sous ;-) ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les biscottes maison, c'est super bon, faudrait que je note la recette sur le blog...
      Trop bien d'avoir ta mère en renfort !

      Supprimer
  11. Moi j'ai lutté un moment mais je me confesse : le soir c'est pizza télé maintenant ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô, pas bien ! Mais je comprends ! (pizza maison, au moins, hein ?!!) ;-)

      Supprimer
  12. Des repas, vite-fait, bien-fait, mais je suis à la maison à 18h... alors j'ai un peu de temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça te laisse une petite marge effectivement...

      Supprimer
  13. Je me pose également la question depuis que j'ai repris le travail et que j'arrive à 19h30 à la maison. Se pose aussi le problème de la VARIETE des repas...parce que Coupin et moi avons vite l'impression de tourner en rond et de manger les mêmes choses tout le temps... Et nous non plus nous n'avons pas (encore) d'enfant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous pareil, on a l'impression de toujours manger la même chose au fur et à mesure, c'est ça le problème. Alors on achète des magazines de cuisine pour innover, mais ça prend du temps de faire de nouvelles recettes... le serpent qui se mort la queue !

      Supprimer
  14. On se force en fait, c'est comme pour le ménage. On se force à faire au moins 2 vrais repas les soirs de semaines, le week-end on cuisine aussi et on essaie de préparer des choses pour la semaine, que nous congelons si possible. On essaie de faire un planning des repas aussi.

    Il y a aussi beaucoup de plats qui se cuisinent rapidement et qui sont sains :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous aussi on fait des menus, sinon je crois qu'on ne s'en sortirait pas ! Et puis ça nous motive à faire les repas...

      Supprimer
  15. Avec un enfant allergique et comme toi des grosses journées de travail, je n'ai pas le choix: je cuisine tous les jours. Moi aussi, avec beaucoup de produits "bruts"= "non cuisinés à cause de l'allergie". Pour la variété, il faut cuisiner les fruits et légumes de saison, avec une base relativement constante les soirs de semaines, et très variée le week-end.
    Je partage mes planning repas et mes listes de courses sur mon blog si tu veux. Il sont sans lait et sans beurre, mais on revient facilement à une version lactée en remplaçant les desserts!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là là, les allergies alimentaires, c'est le pire, je crois...
      Le problème, c'est que souvent, les légumes de saison, on finit par s'en lasser à force de les préparer. J'irai voir sur ton blog les bonnes idées, merci !

      Supprimer
  16. Oué c'est galère de cuisiner tout les soirs!
    Nous on cuisine au maximum maison mais c'est vrai que parfois on sors la soupe liebig ou on fait des pâtes. Le lundi et le mercredi c'est Mamour qui cuisine parce que je rentre du cours de néerlandais à 22h/22h30. Et les autres jours c'est celui qui sait faire la recette! Et on en prépare un peu plus pour que j'en ai le lendemain midi!

    Picard sinon c'est pas mal! Leur plats cuisiner ne contiennent pas trop de mauvais trucs et puis t'as les légumes congelés. Par exemple pour le poivron à l'époque j'avais compté que ça coutait le même prix sauf que version surgelé pas besoin de couper!

    Tu vas prendre tes marques et ça ira mieux!

    bisous

    RépondreSupprimer
  17. La cuisine de tous les jours, ça demande du temps (au moins une grosse 1/2h comme tu le soulignes dans ton article) et un peu de motivation... J'ai la chance de rentrer relativement tôt du boulot et j'essaie de cuisiner tous les jours. Mais j'avoue que j'ignore comment je ferais si j'avais un enfant, par exemple...

    RépondreSupprimer
  18. coucou !! quand je travaillais, oui je passais mon samedi après midi et soir et/ou le dimanche à cuisiner plein de choses, genre une bolo, des chicons au gratin, j'avais un stock de légumes nature surgelés, histoire d'avoir un temps minimum de préparation quand je rentrais vers 18h30, fallait que ça aille vite pour que les filles puissent aller se coucher tot les jours d'école, quand je préparais une quiche salée, en fait j'en préparais toujours deux, une pour le soir et une coupée en 6 parts au congélo ... je cuisinais toujours double ou triple portion, pour avoir des restes, et assurer la tournante dans le congélo, c'était un geste à attraper en effet au début j'étais assez débordée (vu que mon ex mari ne foutait RIEN alors qu'il ne bossait pas) j'avais pas le choix j'ai du m'organiser, mais alors agenda de ministre presque !! bon courage

    RépondreSupprimer