Cette manucure que je ne fais pas


Avant de partir de Belgique, j'ai dévalisé les magasins en produits de beauté qui n'existent pas en France. J'ai notamment ramené une horde de vernis Catrice, à croire qu'il n'existe pas de vernis dignes de ce nom en France...
Au fur et à mesure de l'emménagement, j'en ai trouvé dans plusieurs endroits, sacs à main, sacs à dos, cartons, à droite à gauche, je les ai rassemblés dans la salle de bain, pile devant l'évier, bien en évidence.
Il y a ce cuivré qui sent l'automne, et ce doré qui appelle les fêtes de fin d'année, et ce givré avec des promesses de "changing colour" comme autant de brins de neige en hiver. Et ce vert, un vrai sapin de Noël à lui seul. 
Bref, ils sont là, en rang d'oignons, bien propres sur eux. Ils attendent.
Tous les jours, je me dis que le soir venu, enfin je prendrai le temps d'en essayer un. Au moins un.

Et tant pis pour mes mains qui sont sèches de travaux manuels, d'installation d'étagères, de fermetures et d'ouvertures de cartons, de nettoyage de dessus de portes.
Tant pis pour mes ongles dans un état plus que pitoyables, cassés chacun à une longueur différente (eau, cutter, produits ménager, etc.), avec des belles cuticules bien raides.

Mais jamais je ne mets un de ces vernis. Même pas sur un seul doigt, juste pour voir. Avant le déménagement, j'avais testé un vernis à paillettes dans un magasin, sur le pouce. Il ne m'en reste qu'une seule paillette, bien décidée à tenir bon, malgré tout ce que je lui fais subir.

Il y a eu le pont du 1er novembre, où nous avons trimé pour ranger le plus gros, installer nos éléments de cuisine (la base de la base, toute la bouffe et la vaisselle étaient éparpillées partout dans la salle à manger), et planquer au mieux le reste dans les placards disponibles.
Il y a eu la semaine suivante où les beaux-parents sont venus nous rendre visite, où nous avons ripaillé chaque soir, et continué à s'installer avec leur aide le WE.
Il y a eu la semaine dernière, où comme de par hasard, j'étais en formation OBLIGATOIRE dans le cadre du boulot en Suisse et où je n'ai pu rien faire à part de la "corporate attitude".
Et il y a eu le WE dernier, où nous avons encore installé des étagères pour délester une partie des placards et de ce qui traînait encore à droite à gauche dans la chambre d'amis et la nôtre... car les amis, les premiers sur les lieux, arrivent ce WE, et il faut être prêts à les accueillir dans de bonnes conditions (pas question qu'ils dorment comme nous la tête dans le filet à pêche de chéri !!).
Et cette semaine qui commence très studieusement, avec chaque soir, des envies de faire la cuisine, de bons petits plats.
Et de me coucher à 21h30 pour compenser cette fatigue latente ! Et le rhume chopé en Suisse !

Bref, ce n'est pas encore ce soir que je mettrai du vernis.

Vous aurez compris que le mot "vernis" est à prendre au sens plus large de (au choix) :
- "ne rien faire",
- "se poser sur mon canap' enfin retrouvé",
- "finir mon livre commencé avant le déménagement",
- "écrire un article qui me trotte dans la tête pour le blog",
- "me chouchouter",
- "chercher ces fichus eyeliners Kiko achetés juste avant le déménagement et qui ont mystérieusement disparu, contrairement aux vernis Catrice (cela dit, vu le stock acheté, même si quelques uns avaient disparu, je crois que je ne m'en rendrais pas compte !)",
- "jouer avec le chat qui pleure dès qu'on rentre",
- "traîner avec chéri au lit et pas que pour ronfler dès que la lumière s'éteint à 22h pétantes",
- "passer chez le pharmacien pour acheter des médocs contre la toux que je me traîne depuis vendredi dernier",
- et tant d'autres choses encore...

Bref, (je me répète), ce n'est pas ce soir que je mettrai du vernis. Mais j'ai écrit un article, c'est déjà un pas en avant !

Commentaires

  1. Yeah ! Welcome back ! :)
    Le vernis peut attendre, l'essentiel c'est que tu te reposes et que vous vous sentiez bien chez vous.

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais j'ai quand même très envie de me faire une manucure !!

      Supprimer
  2. J'adore te retrouver les mains sèches et couche tôt car tu nous as manqué ! Voilà c'est dit. A présent on attend ta manicure. Tu as encore 5 semaines avant les fêtes .... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là là, que 5 semaines seulement ? Mais je ne vais jamais être prête !

      Supprimer
  3. Et au moins, tu es revenue... c'est toujours ça, la pose du vernis attendra ! Na !
    J'ai découvert la semaine dernière qu'il y a un magasin Kiko à l'espace Coty au Havre... pas eu le temps d'y entrer mais du coup j'ai pensé à toi :)
    Bizzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va falloir essayer Kiko, c'est pas mal du tout !
      Moi aussi je pense à toi quand je réussis à choper 5min de "N'oubliez pas les paroles" !!

      Supprimer
  4. Donc quand nous pourrons admirer tes ongles vernis, cela voudra dire que tu es enfin bien installée
    Bisous et courage

    RépondreSupprimer
  5. Wouhou, un article!!! J'attends avec impatience la manucure :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai beaucoup rigolé merci pour ce bon moment :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]