28 sept. 2012

J’aime lire mais pas Lire



Ca y est, vous vous dites que le camping sauvage dans son appart lui a fait perdre la tête, qu’elle commence à dire tout et son contraire en plein milieu d’un titre, que son blog va partir à vau-l’eau et elle aussi.
Que nenni ! (oui, je sais, j’ai envie d’être pompeuse des fois, et alors ?)

Que nenni donc ! Je m’explique : oui j’aime la lecture, me balader de la chambre à la terrasse en passant par la case WC avec mon bouquin sous le bras, je le promène même jusqu’au boulot pour pouvoir le lire dans le tram (mais pas aux WC du boulot par contre !). Bref, en un mot, j’aime lire.

En revanche, s’il y a bien un bouquin que je n’aime pas lire, c’est bien Lire. D’ailleurs, c’est plutôt un magazine qu’un livre par ailleurs.

Ca peut sembler paradoxal, certes. Mais moi, acheter un magazine avec des résumés de livres ou des extraits, bah ça m’intéresse pas. Si j’ai envie de lire des résumés de livres, je vais à la Fn*c, dans le rayon, et je retourne les livres qui m’inspirent un par un. C’est moins cher, sauf si l’on compte 1 ticket AR en tram, mais bon, en général, je ne vais pas uniquement en ville pour tripoter tous les livres des rayons de mon libraire préféré !

En plus de ça, c’est le genre de magazine péremptoire qui te dit ce qu’il faut acheter et quand. Aaaahh, la fameuse rentrée littéraire ! Celle que je ne chéris absolument pas. Sans surprise, on aura notre Amélie Nothomb quotidien annuel, si on est sage un petit Beigbeder… Comme c’est utile, n’est-ce pas, d’avoir un magazine qui nous rappelle ce qu’on sait déjà ! Le tout quasiment pour le prix d'un livre de poche !

Et le pompon (pour moi en tout cas), c’est d’avoir des interviews des auteurs. Je sens que certain(e)s vont s’étrangler à lire ce qui va suivre, mais pour ma part, les auteurs et leur vie, je m’en contrebalance sérieusement. Sérieusement, oui (pour rester polie). Quand j’achète un livre, c’est pour ce qu’il contient, l’histoire, les personnages, la manière d’écrire, les mots, etc. Et pas pour la personne qui l’a écrit. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir une préférence pour certains auteurs et de lire tous leurs livres. Mais pour caricaturer, ce n’est pas le chapeau et l’extravagance d’Amélie Nothomb qui me fera acheter ses livres (ou pas d’ailleurs). D’ailleurs, j’ai un peu l’impression que ça casse le « mythe » du livre une fois que l’on connaît la vie de l’auteur.
J’exagère, il y a des exceptions quand même, des livres qui me donnent envie de connaître la vie de leur auteur, par exemple Primo Levi. Parce que sa vie et son œuvre sont mêlés.

Après, cette petite diatribe n’engage vraiment que moi, chacun fait-fait-fait, ski lui plait-plait-plait, hein ? D’ailleurs, s’il y a parmi vous des lecteurs/trices de Lire, qu’ils parlent ou se taisent à jamais, je suis curieuse de savoir ce qui vous intéresse dedans…

4 commentaires:

  1. Je n'aime pas Lire non plus SAUF le spécial polars qui me fait découvrir des auteurs que je ne connais pas (ce qui à force devient rare mais quand même...).
    PS : j'ai ôté le MDP.

    RépondreSupprimer
  2. hahaha rien du tout, je suis bien d'accord avec toi, je l'ai acheté une fois et c'est bien trop frustrant comme magasine ! pareil, j'aime autant aller fureter dans une librairie :)

    RépondreSupprimer
  3. Entièrement d'accord itou.... d'ailleurs je ne savais même pas que ça existait "Lire" ou vaguement (mais alors très-très vaguement).

    Bizzzzz

    RépondreSupprimer
  4. Tu m'étonnes, moi non plus ça ne m'intéresse pas ce genre de magasine, trop pas intéressant. Et puis si je veux des avis résumé et critique direction le net :)
    Bises à toi

    Clara

    RépondreSupprimer