Décision d’indécise



Il y a des fois où je me trouve relativement pénible. Voire très pénible.
Voyez vous, c’est dans mon caractère. Je suis comme ça, c’est ma nature profonde, et je doute très franchement qu’à mon âge avancé on puisse faire quelque chose pour moi. Mais ça n’empêche. Je suis une éternelle indécise. Plus exactement, je suis longue, très longue, trop longue, à prendre une décision. Bon, pas le genre de décision entre nouilles et riz pour ce midi, là je parle des trucs importants dans une vie.

Par exemple, mon canapé. Allez-y, traiter moi de matérialiste ! J’aurais pu choisir l’exemple de mon boulot actuel, y aller, ne pas y aller. Mais la démonstration sera plus facile avec le canapé.

Bon, un canapé, c’est tout simple à la base.  Quelques coussins rembourrés, un dossier et roule ma poule.
Surtout que depuis que je suis ado, je savais exactement quel canapé je voulais, à savoir un canapé en tissu tout doux et rouge. Comme celui des voisins de mes parents que j’admirais tant (le canapé, hein, pas les voisins ?!). Avec Chéri, à l’époque (c’était en 2007), on a fait le tour de tous les vendeurs de canapés de la Haute-Vienne. Tous. Pas un ne nous a échappé. Tous et plusieurs fois !

Parce que finalement, un canapé, rouge tout doux, ce n’est pas juste un canapé rouge tout doux, c’est beaucoup plus de variantes à prendre en compte :
  • deux places, trois places ?
  • canapé d’angle ou pas ?
  • convertible ou pas ? (cette question en particulier a beaucoup fait travailler notre cerveau)
  • gamme moyenne (Fly, Confo, But), moyenne gamme (Atlas), gamme supérieure (Monsieur Meuble, Crozatier, Mobilier de France) ???
Bref, un calcul compliqué prenant en compte l’âge du capitaine, la taille des griffes de Minette, notre capacité à déménager plus vite que notre ombre (qui ne sera pas démenti quelques années plus tard par ailleurs, après Grenoble, Lyon, Poitiers, Limoges, Bruxelles et enfin re-Lyon), et nos moyens financiers.

Bref, au final, j’ai pris un canapé plutôt classique, intemporel (de mon point de vue en tout cas), et plutôt pas donné (mais c’était les soldes, heureusement !). Sachant qu’on a quand même mis au moins 2 mois (et pas mal de km en 106 de luxe) à se décider.

Où est-ce que je veux en venir ? Très simplement.
Là, j’ai eu besoin d’un frigo. Besoin urgent. Car en plein été, vivre sans frigo commence à être compliqué, même si on peut exclusivement se nourrir d’amour et d’eau fraiche de salades de tomates et raviolis en boîte.
En clair, j’avais exactement 3h à consacrer à l’achat du frigo, entre un abonnement EDF et celui d’une box internet.  Sans préparation préalable (comprendre comparaisons à tout va sur sites internet des magasins) vu que je n’avais pas internet. Et sans chéri pour me conseiller (ou pas, vu qu’on a exactement ce même trait de caractère qu’est la prudence exacerbée).

Je ne vous cache pas : ça a été dur. J’ai fait Dartruc. Puis Boulangère. J’ai pris des photos des frigos. Je suis revenue chez Dartruc, j’ai comparé les photos avec les modèles exposés. J’ai pigné. J’ai soupiré. J’ai hésité. J’ai tourné 10 fois autour des frigos, autant que l’aiguille des minutes autour de son axe. Puis je suis repartie chez Boulangère où j’ai, la mort dans l’âme, fini par acheter un frigo.
Tout ça pour que ma mère, quand je lui ai envoyé la photo du frigo par mail, me réponde : « il est petit quand même, non ? »

Arggghhh, c’est vrai, il est trop petit !
Rongeage d’ongles, nœuds au cerveau, projection d’images du futur d’une Kimie essayant en vain de faire rentrer sa bouteille de bière belge dans un frigo débordant qui la recrachera inéluctablement… Enfer et damnation.


PS : sinon, après livraison, mon frigo est juste parfait. Ou presque !

Commentaires

  1. Je suis du genre très indécise en matière d'achat et quand je me décide, il n'y en a plus ! Et puis quand j'achère à l'impulsion, il y a toujours quelque chose qui cloche. Que faire ? Mais ta maman a raison, ne pas prendre trop petit un frigo car finalement ça se remplit vite !
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. ah comme je te comprend, le besoin irrepressible de faire tout les magasins du coin est important pour moi, on aura mis 3 mois a choisir un canapé, ne parlons pas bibliothèque, lit etc...
    Mais du coup vu qu'on aime les vieux trucs on prend et on remplace au coup de coeur, après pour les frigos, machines a laver etc...vaut mieux faire le bon choix, c est des trucs qu'on garde longtemps quand même...bon t'es sure qu'il est assez grand hein? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, si vous aimez faire les brocantes et autres, alors là, vous n'avez pas trop intérêt à attendre avant de vous décider pour le coup !

      Supprimer
  3. Je suis comme toi, alors je compatis ! Et je suis bien contente que le frigo soit presque parfait au final !

    Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On verra à l'usage, mais il me va bien pour l'instant !

      Supprimer
  4. Ahah! Je suis comme toi! Je mets toujours du temps à me décider!

    Et comme toi, je voulais un canapé rouge! Sauf que je l'ai pas car j'ai celui de chéri et qu'il est pas rouge! Enfin chez mon ex j'en avais un rouge, (d'ailleurs je crois que ça a pas mal joué dans le fait qu'on se mette ensemble, (avec l'ex hein))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooooo ! Et le canapé rouge n'a pas suffit quand même pour que vous restiez ensemble ?!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]