2 août 2012

Bimbamboum : mon avis sur le livre "les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi"




Je suis sure que vous connaissez, au moins de nom, cette série en 3 tomes de Katherine Pancol : les crocodiles…, les tortues…. et le dernier, les écureuils.

Ca faisait un moment que j’avais lu les deux premiers tomes, et que je traînais à acheter le troisième. Car comme pour tout, je n’aime pas devoir terminer un livre que j’ai vraiment aimé, avec des personnages attachants et drôles, et des péripéties de la vie ordinaire d’une jeune maman divorcée. Je n’aime pas tourner la page, surtout la dernière !

Mais à la lecture du troisième tome, franchement, je regrette de ne pas être restée sur ma bonne impression des 2 premiers !

Oui, j’ai été terriblement déçue. Je ne m’attendais pas à de la grande littérature, loin de là (et ce n’était pas le but de la manœuvre en lisant cette auteure), mais juste à me laisser porter par Jo, Philippe, Zoé et la terrible Hortense, vivre à travers eux un peu de leur vie de papier, et passer d’agréables moments sur ma chaise longue au soleil lyonnais !

Et pour tout vous dire, je me demande bien pourquoi l’auteur a écrit ce dernier tome (à part pour faire du fric) : les péripéties des personnages sont complètement loufoques, à la limite du ridicule (je ne citerai comme exemple que l’enfant de Josiane qui, à 2 ans, parle comme s’il était un grand philosophe doublé d’un génie des mathématiques, avec des phrases alambiquées au possible). Je n’ai pas dû saisir l’humour de situation.

Ca ne serait que ça, encore. Mais absolument tous les personnages virent au caricatural façon grotesque. 

On ne peut pas dire que l’histoire en elle-même ne tient pas debout. Non, il n’y a même pas d’histoire, mais une suite de scènes montées les unes après les autres jusqu’à ce que le volume du livre soit suffisant pour en réclamer 8€ au pauvre lecteur qui estimera qu’avec ce poids-là, il fera bien son affaire estivale.

Bref, un livre que je ne recommande pas, et qui n’apporte rien (sauf une bonne dose d’absurde) aux tomes précédents.

Si vous voulez continuer à avoir de l’estime pour le travail de Katherine Pancol, ne faites pas comme moi, passez votre chemin !

12 commentaires:

  1. Tu sais que depuis que j'ai lu ce dernier tome, j'ai peur que mon fils parle comme celui de Josiane...Sérieusement, déjà le deuxième tome, j'avais nettement moins accroché que le premier et le dernier, j'ai eu énormément de mal à le terminer. Le pire que c'est le plus long!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, j'ai du mal à imaginer un gosse comme ça en vrai quand même !

      Supprimer
  2. J'ai lu les 3 à la suite et en effet, le 3ème est moins réussi, mais je le savais, j'avais entendu des critiques tv-radio qui l'annonçait. Et tu as raison, c'est un peu exagéré, le coup du bambin érudit, qui a priori serait plutôt un ange envoyé de là-haut (si je me souviens bien). Et un peu long aussi, et pourtant, quand j'aime bien, je suis comme toi, je voudrais que ça ne finisse jamais...
    Bizzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouais... le coup de l'ange, j'y crois assez moyen ! Ca me semble limite pire que le bébé-génie !

      Supprimer
  3. J'ai été déçu aussi mais pas tant à cause de l'histoire mais à cause de la fin bâclée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la fin est un peu Bisounours... bofbof !

      Supprimer
  4. Moi c'est le 2e qui m'avait terriblement déçue... du coup, j'avais hésité à lire le 3e parce que j'avais ma dose de Pancol. Et finalement, quand je l'ai lu, j'ai été moins déçue que ce que j'imaginais! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? C'est bizarre, je reste sur une bonne impression pour le 2ème. D'ailleurs, je vais bien me garder de le relire de peur d'être déçue du coup !

      Supprimer
  5. au moins le titre est chouette ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les titres de ses livres sont bien trouvés !

      Supprimer
  6. J'ai lu le premier... Je n'ai pas du tout aimé.
    Cet espèce de misérabilisme que de tout façon t'as pas a chercher "trompe ou soit trompé(e)" et "il y a que la thune qui compte" Ça m'a dégouté, j'ai pas été au bout...

    RépondreSupprimer
  7. Depuis des lustres, je le vois dans ma librairie. Je n'avais pas encore passé la pas. D'autres livres me faisaient de l'oeil. Et puis, le packaging, bien qu'original, n'est pas tout-à-fait dans mes goûts... ;-)

    Et là, tu confirmes que mes lectures du moment sont bien plus chouettes (et donc prioritaires, of course) ! :-D

    RépondreSupprimer