9 juil. 2012

La limace transformée en fourmi...

Ce soir, je me sens presque l'âme d'une grande poétesse, en héritage direct de La Fontaine :

Quand ce dimanche la limace fut levée (à 10h, donc, normal et même presque tôt pour une telle race),
Par la fenêtre un coup d'oeil elle eut jeté,
Et pas une seule goutte de pluie elle eut constatée (même pas un quart de moitié de nuage menaçant qui plus est, saleté de temps),
Alors d'un grand soupir à fendre l'âme, elle se fendit,
"Pas d'excuse, y'a pas à débattre, rien ne l'interdit,
Va falloir que j'aille courir aujourd'hui"...

Bon, les vers, c'est bien gentil,
Mais j'en ai ma claque désormais,
Je retourne normalement parler,
Pour la suite de mes soucis !

Donc je disais que ce matin, bordel de bordel, le temps était sec et qu'aucune bonne raison à la c*n allait pouvoir me sauver du footing.
Non mais c'est pas ça. J'aime bien courir et tout. Mais bon, j'avais la grosse flemme, quoi !
Donc j'ai mis mes affaires de sport, mes chaussures, et je me suis installée pour prendre mon petit-déj', histoire d'avoir des forces pour l'effort.
Et entretemps, j'ai allumé l'ordi... humhum !

Je suis désolée de vous dire, mesdames les blogueuses, que vous n'avez pas eu une productivité débridée ce matin, et que j'ai à peine tenu une heure à lire mes blogs favoris.
Bref, à 11h, y'avait rien à faire de plus, j'étais plus que très à jour sur HC (après avoir appuyé plusieurs fois sur mon fil d'actu, plus de nouvel article, rien de rien de rien).
Dehors, le temps était on-ne-peut-plus-sec.
Tout était contre moi.

Je suis allée courir.

Tout compte fait, une belle heure ! A mon rythme, sans point de côté, sans fatigue, nickel. Je suis rentrée vidée.
Et pleine d'une énergie telle que non seulement je me suis fait un petit plat bien sympa malgré mon frigo vide et une envie de facilité à base de spaghettis bolo, mais en plus j'ai rangé de fond en comble le studio (et y'avait de quoi, je vous assure), j'ai passé le balai et même la serpillère !

Incroyable mais vrai !

Même que je me suis dit qu'une telle énergie puisée en moi après le sport était si salvatrice que je ne pourrais me défendre désormais d'aller courir aussi un ou deux soirs en rentrant du boulot.

C'est beau l'espoir !

Avec cet article, je participe à la fierté d'Aggie ! Si vous avez vous aussi une fierté à lui proposer, n'hésitez pas ! Les conditions de participation sont affreusement simples : mettre le logo sur votre article, citer son blog et aller lui dire que vous participer !

16 commentaires:

  1. Bravo, tu as bien raison d'être fière :) Merci pour cet article qui m'a bien fait rire, Kimie de la Fontaine !

    Bises
    Isa

    RépondreSupprimer
  2. Y'a de quoi être fière je trouve aussi :D

    RépondreSupprimer
  3. Alors sincèrement bravo, je serais bien incapable de courir 1 heure (au bout de 2 minutes j'ai un point de côté). En plus ça a été productif!!
    Merci beaucoup pour ta participation et d'avoir lancé un appel au peuple ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'était un plaisir ! J'aime beaucoup tes fiertés du mois !

      Supprimer
  4. J'aimerais tellement trouver le courage de faire pareil... allez, bientôt, je m'y mets!
    Mais bientôt, c'est quand?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça qui est bien : ça peut être n'importe quand : aujourd'hui peut-être ! ;-)

      Supprimer
  5. J'ai bien ri. Footing, lecture de blog, rangement intégral ... la journée à était efficace !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut des fois... mais la journée du lendemain a été affreusement inutile, alors ça compense !

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Merci !
      Et même que lundi, j'étais pleine de courbatures ! Ca m'apprendra aussi à arrêter de courir plusieurs semaines (mois ?) !

      Supprimer
  7. Quand je n'ai rien à faire, je prends un livre, mais la grosse limace que je suis ne va jamais courir ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème, c'est que souvent, même quand j'ai quelque chose à faire, je prends un livre !! D'où l'exploit d'être allée courir au lieu de me poser dehors au soleil avec un bouquin !

      Supprimer