25 juil. 2012

J'ai testé : le jorky avec les collègues

Et j'ai pas aimé !

C'était pas tant le fait que ça soit avec les collègues, au contraire, ça c'était plutôt positif, et croyez-moi, sur ce point, on revient de loin (remember). 

Non, le souci était ailleurs. Genre entre le fait que la dernière fois que j'ai joué au foot, c'était en 2005 et le fait que je hais tout ce qui ressemble de près ou de loin à une bande de tarés en puissance à la poursuite d'un ballon.

Oui, je sais. Je suis en train de traiter mes collègues ni plus ni moins que de tarés. Bahhh... Faut dire que je me suis pris le ballon dans la cuisse, et j'ai un bleu énorme. Et y'en a un qui a eu un truc au doigt qui a nécessité un passage aux urgences. Mais à part ça, je fais un peu ma chochotte...

Donc, pour en revenir au jorky, c'est simple. C'est du foot en salle, dans une cage plus exactement, et on y joue à 5 contre 5 (ou 4x4 pou 3x3, la taille des terrains variant en proportion du nombre des joueurs).

Jusque là, ok. Mais là où le bât blesse (et en l'occurrence ma cuisse, si vous suivez bien), c'est le ballon. Je pensais (naïvement) qu'il serait en mousse. Genre jeu gentil et mignon tout plein. Que nenni ! C'est un vrai ballon, bien raide et lourd (et qui laisse de belles marques par ailleurs).

Encore, le ballon serait traité en proportion de la taille du terrain (donc dou-ce-ment), ça pourrait aller. Mais non, les footeux de base, ils tirent tout pareil que si le terrain faisait 100m de long. D'où l'intérêt certain de ne pas se trouver sur sa trajectoire !

Enfin, dernier petit détail qui a son importance, ici, tous les coups sont permis, du genre tirer bien fort dans le mur autour du terrain pour faire rebondir le ballon. Donc si tu croyais te mettre à l'abri planquer discrètement près d'un bord, non seulement c'est raté, mais en plus, ça peut aussi être dangereux. Les rebonds, c'est con !

Je passerai rapidement sur le fait que mon équipe a lamentablement perdu (mais ils n'avaient qu'à pas insister pour que je vienne aussi !), que j'ai eu l'impression d'avoir 2 pieds gauches dès que l'un d'entre eux qui avait pitié de moi me faisait une charitable passe, mais que j'ai quand même réussi (comment ?) à marquer un but !

Bref, en conclusion, le moment le plus sympa a été quand on s'est posé au bar boire une bonne bière ! Si seulement on pouvait ne faire que ça pour les prochains jorkys...

16 commentaires:

  1. Une forme de balle au prisonnier en somme ... 'Funky' tout ça !

    RépondreSupprimer
  2. lol, j'imagine que je serais aussi douée que toi sur le terrain (moi et les sports de ballon en équipe ça fait trois !) Bravooo pour ce but, cela dit !

    RépondreSupprimer
  3. Jamais essayé, mais ça ne me tente pas non plus!! Comme tu dis, au moins ça fait passer un moment convivial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était bien là le seul intérêt d'ailleurs... avec celui de boire une bière ensuite ! ;-)

      Supprimer
  4. Je n'aime pas du tout ce genre d'activité entre collègues! Comme toi, le verre en terrasse me suffit largement! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On fait ce qu'on peut pour s'intégrer, que veux-tu ?
      Cela dit, j'ai eu le mérite de faire dire à certains que le jorky, c'était certes un sport exceptionnel, mais que de temps en temps, autre chose (un badminton par exemple ?) ne serait pas de refus !
      YES !

      Supprimer
  5. Pfff...c'est presque pire qu'un we d'intégration ton truc...et ça me rappelle un souvenir catastrophique d'une partie de Paint Ball, où après avoir le bras semi paralysé par le choc de deux balles...j'ai tout laissé en plan, et j'ai attendu la fin de la partie dans le local du gérant ( plus jamais on ne me fera faire du paint ball !!! ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent !
      J'ai fait tout pareil, j'ai tout laissé en plan au bout d'une 1/2h (heureusement que j'avais un remplaçant) et j'ai été me réfugier près des terrains de badminton, j'ai admiré les performances !

      Supprimer
  6. Ce que tu décris est proche de l'enfer
    (j'ai peur des ballons, alors enfermé dans une cage avec des footballeurs fous...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que franchement, je ne faisais pas la fière...

      Supprimer
  7. Aaaaaaah mais ça a l'air horrible, une fois j'ai jouée au squash j'ai déjà trouvé ça violent alors que ça venait que d'un mur en face...alors la ça rebondit partout, moi j'me couche au sol et j'attend la bière ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihi, pareil, me suis planquée dans un coin, mais ça n'était pas très efficace !

      Supprimer
  8. je ne connaissais pas ce truc mais ça a l'air infâme, et si en plus tu ne peux pas glander tranquille dans un coin, ça craint :D

    RépondreSupprimer