30 juil. 2012

Good bye Bruxelles, it’s been nice…

… hope you’ll find your sun in summer !!

Je ne résiste pas à l’idée de vous annoncer qu’enfin, après 4 mois de douloureuse séparation et de difficile célibat (qu’on est bien à ronfler seule les bras en croix dans un lit !) Chéri et moi devrions régler définitivement l’épineuse problématique de la séparation conjugale (géographique seulement, je tiens à le préciser !).

Bref, pour vous la faire simple : YOUUUUUUUHOUUUUUUUUU !!!!!

Mais en même temps : BOUUUUUUUHOUUUUUUUUU !!!!!

Et oui ! Youhou, parce que le train, c’est bien, surtout quand on ne le prend pas plus d’une fois par an pour aller en vacances.

Mais bouhou, parce qu’on a l’impression tous les deux de n’avoir pas vécu tout ce qu’on devait vivre à Bruxelles.

C’est étrange, n’est-ce pas ? Cette ville qui n’est pourtant pour nous qu’une ville d’adoption, un pays étranger...
Certes, au jour le jour, on pouvait oublier qu’on ne vivait plus en France, car la culture et la langue des deux pays sont proches (je dis bien « proches » et pas « équivalentes », vous noterez).
Mais en fait, il y a entre a France et la Belgique mille et un petits détails qui les différencient : pas la même histoire, pas la même approche politique, pas les mêmes références culturelles, pas la même capacité d’intégration (la France est globalement assez enfermée sur elle-même, genre elle serait une personne, elle serait affreusement égocentrique !), pas les mêmes habitudes de vie…

Bref, même si quelquefois, la vie a été dure (découvrir la baguette à 1,50€ par exemple), globalement, on s’est plutôt bien intégrés, et surtout, on s’est beaucoup plu en Belgique.

L’architecture, la gastronomie, le tourisme (on n’a jamais autant voyagé que depuis que nous y vivons ! Et je ne parle pas des voyages Lyon – Bruxelles, hein ?!), l’humour des belges (le vrai j’entends) et les pains mi-gris (la baguette à 1,50€ est définitivement difficile à avaler) (et pas terrible, qui plus est !).

Alors oui, nous partons. Nous allons quitter la grisaille bruxelloise contre l’étouffante Lyon (comme il y fait chaud et lourd, j’avais oublié ça). Nous oublierons les élégantes et fantasques façades d’Art Nouveau et les briques colorées de la Belgique pour la rigueur et la bourgeoisie des immeubles lyonnais.

Nous ne partirons pas sans un pincement au cœur, voilà, c’est dit !

20 commentaires:

  1. Voilà, c'est fini.... comme chante JL Aubert... Jolie mosaïque belge en tout cas. Mais peut être n'est-ce qu'un au revoir après tout. Qui sait ? Je te souhaite plein de belles chose à venir et grosses bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi tu es sur du JL Aubert, et moi sur du Supertramp, on se complète !

      Supprimer
  2. Je suis très contente pour vous, et en même temps je te comprends, car la Belgique me manque terriblement depuis que nous avons quitté Lille il y a un an. Nous passions très régulièrement la frontière car nous aimons beaucoup ce pays où nous avons d'ailleurs pas mal d'amis.

    Bisous
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi que la Belgique va me manquer... nous regarderons les photos pour compenser...

      Supprimer
  3. Oui mais...re-bienvenue en France !!! Et de Lyon, il y a des tas de virées à faire : Grenoble, les Alpes, la Suisse, la Loraine (si si !!) ou le sud - Est aussi...l'embarras du choix en fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Humhum, concernant la Lorraine, comment te dire ? Il me semble que c'était quand même plus près de Bruxelles que de Lyon !
      En tout cas, Grenoble est très contente que l'on soit si près d'elle ! ;-)

      Supprimer
  4. Je sais pas où t'as été pour trouver une baguette à 1,50€, mais c'est vraiment pas comme ça partout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mes boulangeries de quartier... et je pense que clairement ils en profitent...

      Supprimer
  5. Youhooou et Bouhouuu : c'est un peu l'effet que ça me fait à moi aussi.
    Je vous souhaite plein de bonheur dans votre conjugalité géographique retrouvée! C'est avec un pincement au coeur que je te vois t'éloigner de Bruxelles (même si on ne s'est jamais rencontré) mais avec joie que je vous imagine à Lyon, qui est dans mon top 10 des villes où il doit faire bon vivre :)
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait bon vivre, mais chaudement !
      Cela dit, je n'écarte pas complètement le fait de revenir en Belgique plus tard... dans quelques années...

      Supprimer
  6. C'est cool que tu puisse vivre à nouveau avec ton chéri!

    Bruxelles c'est sympa mais il parait que Lyon aussi!
    Et puis vous pourrez toujours venir en visite!

    Pour l'instant, je ne me sens toujours seule et pas chez moi ici mais peut être un jour!

    Bonne continuation à Lyon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca va venir, j'en suis sure ! Et c'est quand on part vraiment qu'on se rend compte de ce que l'on perd ! Bon, ok, Bruxelles contre Nice, Bruxelles n'a absolument aucune chance de gagner ! ;-)

      Supprimer
  7. Je ne retiens que le YOUHOUUUUUUUUUUUUUU!!! C'est vachement chouette, ça!! Et puis, à 2, Lyon est super sympa aussi!

    RépondreSupprimer
  8. Et les chocolats Corné... Et les gaufres... et les croquettes aux crevettes (Qui a dit "grosse bouffe" ? :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, je sais. M'en parle pas ! Je compte faire quelques indigestions dans les 3 mois à venir !

      Supprimer
  9. ooooh triste :(
    (c'était une baguette de luxe que tu as acheté?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Triste aussi...
      Baguette "ixelloise" ou "uccloise"...

      Supprimer
  10. ha oui ça c'est le prix dans ton quartier mdrrr !!! mais sinon pour moi bouhhouuuuuu hein !!! n'empêche, contente quand même que la séparation géographique avec chéri soit bientot terminée
    tiens moi au courant pour la suite, j'aimerais beaucoup te revoir avant que tu ne partes au bout du monde :) de gros gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep, j'espère revenir en septembre, je te dis quoi ! et j'attends ton mail !

      Supprimer