"Sur la route" : sex, drug... et road again & again & again &...


Attention, spoiler inside ! Euuh, enfin non, pas vraiment. Pas de spoiler, car pas d'histoire en fait !

Et pourtant, la bande-annonce m'avait séduite. J'y avais vu un film avec des personnages forts, des paysages sublimes, de l'action tournée vers un idéal, un peu à la "Into the Wild", film qui m'a vraiment touchée et fait réfléchir.

Là, rien à voir. A part des scènes où se suivent les débauches d'alcool, drogue, sexe et voiture... 

Les personnages sont caricaturaux. Le personnage principal, Sal, archétype de l'écrivain maudit à qui manque une sérieuse dose d'inspiration et imagination, rencontre Dean, le mec trop cool qui a fait les 400 coups et est toujours partant pour une petite pipe entre amis (mon dieu, je deviens vulgaire !). 
Sal passera 95% du film à faire tout ce qu'il peut pour suivre les délires de Dean (donc à rouler), qui lui, incapable de vivre sans nouveauté, va toujours plus loin (dans le sexe, la déchéance, a drogue, la route...).
Et à la fin, Sal dit non. Et l'inspiration, comme par magie, revient instantanément. 
Youhouuuu !

Bref, je n'ai pas aimé le film. Par contre, je serais curieuse de lire le roman de Jack Kérouac ; je pense que l'on y retrouve le liant et la psychologie des personnages que le film peine à nous transmettre...

Commentaires

  1. Sûrement!Moi, je m'aprête à voir Cloclo (je suis toujours un peu en retard) samedi, mon amoureux me tannant depuis 2 mois pour aller le voir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cloclo, par contre, j'avais bien aimé ! J'en ai parlé quelque part ici d'ailleurs...

      Supprimer
  2. Ah, je viens de lire une critique disant que non, en fait, le bouquin est chiant... Je suis super curieuse, du coup ! Et puis, comme je trouve Garrett Hedlund absolument craquant, il FAUT que je vois ce film.
    (Comment ça, c'est pas une bonne raison ? ^^)

    Bises
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca, par contre, c'est vrai que les acteurs valent le coup d'oeil... heureusement d'ailleurs ! ;-)
      Mince pour le livre... je vais quand même me faire ma propre opinion (surtout qu'il est dans ma liste de livres à lire) quand j'aurais fini ma pàl... pas encore donc !

      Supprimer
  3. Je te trouve dure... J'ai lu le livre il y a des années, un livre extrêmement dur à lire, car long, complètement linéaire, avec des centaines de personnages, des centaines de noms de routes et de ville, un tas de descriptions hallucinées, un ton passant du monocorde à l'haletant... Un vrai carnet de route, avec toutes les figures qui le jalonnent, toutes les histoires de tous les personnages... Il y a autant de drogue, de sexe, d'alcool et de vulgarités que dans le film. Alors j'ai aimé pouvoir mettre des visages sur des personnages, j'ai aimé voir la route, j'ai aimé voir la fameuse voiture, j'ai aimé les acteurs, sauf peut-être l'interprète de Dean Moriarty que je trouve un peu trop lisse. C'est une vision du livre, une vision comme une autre, et un pari risqué. Beaucoup se sont essayé à la réalisation de ce livre, et ils se sont tous cassé les dents et les films n'ont jamais abouti. Voilà pourquoi je reste assez indulgente à propos de ce film, et j'irai même jusqu'à dire que c'est réussi, car c'est plutôt très fidèle au livre : long, inégal, suintant, sale.
    Bref, un livre que j'admire, et un film que j'ai aimé regarder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, ce que tu dis du livre se retrouve dans le film de façon assez similaire. Ce qui ne me donne pas vraiment envie de lire le livre du coup !
      Après, ça n'est que mon avis, je ne suis pas une cinéphile avertie non plus...

      Supprimer
  4. Echaudée par Cosmopolis, je n'y suis pas allée... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu y as gagné au change avec Madagascar, c'est sûr !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]