Que manger quand on s'em*rde avec ses collègues ?


Comment ça vous ne voyez pas le rapport entre la bouffe et l'ambiance collégiale monacale au boulot ?

Attendez, j'illustre :
Ce midi, j'ai mangé des coquillettes bolo. 
Voilà. 
Tout est dit.

Vous ne comprenez toujours que pouic ?
Bon, ok, je développe.

Ce midi, j'ai mangé des coquillettes bolo à la cantine au milieu de mes collègues dont la conversation ne m'intéresse pas (ou sur laquelle je n'ai absolument rien à dire, comme la politique ou le foot par exemple). 
La coquillette est un met délicat qui se mange en 2 coups de cuillères à pot. Pof, on charge la fourchette, tac on enfourne, pof on avale. Pas besoin de mâcher.
La bolo est une sauce – industrielle dans mon cas, pardonnez mes péchés, je n'ai plus rien dans mon frigo – quasiment liquide à la base mais étrangement pâteuse après 2 min au micro-onde, qui permet de lier les pâtes les unes aux autres, comme ça on en attrape encore plus avec la fourchette, ça colle, ça fait un paquet, hop on enfourne, toujours pas besoin de mâcher.

Encore, j'aurais fait des spaghettis, j'aurais eu à les découper au couteau – Pardonnez-moi encore une fois, je pèche fort, je ne sais pas manger les spaghettis à la cuillère ou en les enroulant avec la fourchette. Je coupe. J'ai honte. Un peu. Enfin, ça ne m'empêche pas de vivre quand même ! Mais je songe sérieusement à prendre des cours de "mangeage de spaghettis" avant un quelconque éventuel voyage dans la botte. Chéri si tu m'entends (pour la botte, pas pour le cours, je crains qu'il ne soit aussi doué que moi sur ce thème).

Bref, pour vous la faire aussi courte qu'à midi, en 5 min, mon plat principal était terminé.
Et en dessert, j'avais une compote. Idem – Je sais, en ce moment, je suis très molle de la nourriture. Faute à mes dents. RIP ma molaire.

Donc, disais-je. J'ai mangé en environ 10 min. En faisant durer au maximum. Genre en faisant tomber des coquillettes de ma fourchette dans l'assiette pour faire plus de bouchées.
Genre en posant la fourchette régulièrement.
Genre en me levant, mince j'ai oublié un verre.
Ah et puis j'ai oublié de le remplir d'eau.
Bon, j'ai fini mon plat, il est 12h35. J'attends. 
J'attends encore.
Je baille, non, je ne baille pas, c'est impoli. Je planque mon bâillement derrière ma serviette de table sous prétexte de m'essuyer la bouche.

Rien à faire : en 10 min, j'avais torché mon repas.
Restaient environ 20 min à rester à table à écouter mes collègues et tenter (vainement) de prendre part à la conversation.

Bref. La prochaine fois, je me préparerai un plat bien pénible à manger, parce que quand on est bien occupé à décortiquer une caille ou à croquer dans une cuisse de poulet, on a un bon prétexte pour (rayer les mentions inutiles) :
- s'occuper les mains, les yeux, la tête
- ne pas écouter 
- ne pas avoir à faire semblant d'écouter 
- ne pas déprimer car on n'a rien à dire 
- ne pas se sentir intégrée
- se sentir seule au monde
- rêver de rentrer dans son chez-soi minuscule situé approximativement à 5min du bureau mais non on reste manger à la cantine parce qu'on est maso on a bien compris que c'était le seul moment de la journée où les gens discutent. Un peu. Et qu'on veut qu'on m'aaaaaaaiiiiiime s'intégrer.
- rêver de rentrer dans son vrai chez-soi situé approximativement à 650 km mais non on reste parce qu'on aime travailler voir un chiffre positif sur son compte en banque.
- rêver de sa terrasse plein sud avec son transat mais non, là, même pas en rêve. A 650 km aussi il pleut/neige/vente/tempêtise/grêle.

Je propose donc :
- un taboulé, mais c'est bête, j'aime pas les raisins secs, je vais devoir les enlever un par un ;
- des crevettes sauce curry à décortiquer dans la sauce, puis s'essuyer les doigts après chaque crevette décortiquée (c'est gras la sauce curry) pour attraper sa fourchette, manger sa crevette, poser sa fourchette, décortiquer sa crevette...
- un civet de lapin bien mijoté, avec plein de petits os qu'il faut trier avant de manger ;
- du riz sans aucun amidon à manger grain par grain avec des baguettes ;
- une orange à peler avec les petites peaux blanches à gratter ;
- ...

Si vous voyez autre chose, n'hésitez pas, parce qu'avec ça, je vais vite saturer du lapin à l'orange !

Commentaires

  1. J'ai pas trop d'idées de menus mais par contre je pense qu'on peut faire quelque chose niveau ustensile... Déjà, tout manger à la baguette (oui, une seule, pour le challenge) ou à la petite cuillère. Et pourquoi pas avec des moufles? :)
    Bises en passant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la baguette, j'y ai pensé aussi quand j'ai choisi la photo de l'article !! La caille à la baguette, en plus, ça peut être drôle et détendre l'atmosphère !

      Supprimer
  2. Euh, là, comme ça, tout de suite, j'ai pas d'idée supplémentaire à te fournir, à part un pétage de plomb en règle où tu sautes sur la table, tu attrapes le premier collègue venu par le col de sa chemise et tu lui hurles aux oreilles que tu EXISTES !!!!

    D'accord, c'est pas très peace and love, mais ça défoule. Non ?

    Sinon, je viendrai bien manger avec toi le midi, mais le nombre de kms doit être à peine moins élevé...

    Courage !

    Bises
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, pas sûr que j'ose hurler debout sur la table ! Et dommage que tu habites si loin, ce serait avec plaisir !

      Supprimer
  3. A ta place,je chercherai vraiment autre chose. C'est pas bon pour la santé de se forcer comme ça. Je sais de quoi je parle :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah oui, je sais... suite dans quelques articles...

      Supprimer
  4. Lol ! j'adore ;) et je rajouterais pour t'aider des pommes à éplucher, des morceaux de cuisse de poulet car je trouve que c'est galère à enlever bien toute la viande et THE BEST : les cuisses de grenouille ! il n'y a pas mieux pour galérer ;) hihi. Bon courage avec tes collègues, ils ont l'air passionnants ;)
    Bonne soirée à toi, à bientôt, des bises.

    Clara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, les cuisses de grenouilles, je n'y avais pas pensé ! Maintenant, ne reste plus qu'à en trouver et apprendre à les cuisiner ! Je suis sure qu'avec une petite sauce bien grasse, ça pourrait être bien pire ! ;-)

      Supprimer
  5. un artichaut...c'est long à manger !! et sinon, un mp3 discret....sont ch... tes collègues...trop sérieux et pas assez fantaisistes ces gens là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair ! Parler foot et π, c'est d'un dépassé !
      Je note l'artichaut, en plus, ils me font de l'oeil en ce moment !

      Supprimer
  6. Autre solution, tu te prépares des andouillettes. J'imagine que réchauffées au micro-onde ça schnouffe toujours autant. Une bonne méthode pour que tes collègues accélèrent leur repas.

    Bon courage, ça ne doit vraiment pas être marrant comme situation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà fait le coup des andouillettes, mais je n'ai pas réussi à faire fuir qui que ce soit... et pourtant, l'odeur était là !

      Supprimer
  7. Les trucs qui chlinguent c'est bien aussi. Mais du coup tu risques d'être seule à table :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais en étant seule, je peux prendre un bouquin et du coup ne pas m'ennuyer !

      Supprimer
  8. Ce qui serait bon pour toi ca serait de trouver un autre boulot,mais c'est pas si simple...alors en attendant, je coupe aussi mes spaghettis mais pas mes tagliatelles, alors une salade de tagliatelles avec des lardons de saumon et une sauce huile d'olive/citron/échalottes, c'est mon menu de ce soir que je te donne la :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mmmmh, tu me donnes l'eau à la bouche ! Je note vite ton idée, miam miam !
      Et pour ce qui est d'un autre boulot... pas simple effectivement !

      Supprimer
  9. du homard ou des crevettes à décortiquer :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du homard, mâdame !!! Cela dit, je suis incapable de faire cuire un homard...

      Supprimer
  10. la choucroute ? sinon l'orange oui ça occupe pas mal !! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'orange, c'est bien, mais le souci, c'est que ça commence à ne plus trop être la saison (et je sature des oranges et des mandarines à force !)

      Supprimer
  11. Quoi ? Tu ne mâches pas tes coquillettes ? Ben moi, oui ! :=)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]