La fille qui a un chat



Tout a commencé un beau jour de mars. J’étais enrhumée. Ca faisait déjà… ouh là, un bon mois que j’étais dans cet état. Peut-être même deux.
Nez bouché en permanence, utilisation abusive de mouchoirs en papiers – ça te redécore un chevet, incroyable ! – et prise 3 fois par jours de Fervex ou de Doliprane. Sans que rien ne change…

J’ai fini, la mort dans l’âme, par aller voir mon médecin. Redoutant de l’entendre prononcer la terrible sentence.
Prise de sang, réception des analyses.

Et oui, j’étais bel et bien allergique. A mon chat. Et à la poussière.
Je finirais presque par penser que quelque part se cache un bonhomme qui doit bien se marrer des fois, et particulièrement ce jour-là en voyant ma bobine s’allonger de 3km.

Les deux allergies les pires qui pouvaient me tomber dessus !
La poussière, vu que genre je dois bien passer l’aspirateur 1 fois toutes les 3 semaines (et encore, ça, c’est en période faste), et le chat, vu que Minette et moi, on est un peu collées l’une sur l’autre, bien qu’indépendantes, cela va sans dire (surtout Minette d’ailleurs).

Bien sûr, le médecin m’a dit que la meilleure chose à faire était de se débarrasser de la cause de l’allergie.
Mais oui, bien sûr ! Et le jour où je suis allergique aux poils de Chéri, je divorce, c’est ça ?

Donc depuis, nous vivons avec. Avec des hauts et des bas. Minette n’a plus accès au lit, mais toujours à la chambre, la prochaine étape étant de descendre son panier dans la salle à manger – déchirement.
Je passe des nuits pas toujours faciles, avec des crises d’asthme, le nez bouché, et forcément, des difficultés à m’endormir.
Certains matins, je peux me moucher 3-4 fois à la minute. J’ai l’impression que tout le liquide en réserve dans mon corps s’écoule par mon nez. Délicat !
Certains jours, j’ai des difficultés à respirer quand je fais mon jogging ou quand je cours pour attraper mon tram. Ventoline, quand tu nous tiens…

Et là, le pire du pire, le pompon du pompon, ça a été Minette dans le studio lyonnais. Ingérable. Obligée de mettre de la ventoline 2 à 3 fois par nuit. Et toute la journée à me moucher, avec des cernes jusqu’aux genoux.
A Pâques, Belle-maman et Beau-papa ont récupéré leur « petite-fille », qui passe depuis d’agréables vacances 4 étoiles, avec jardin exposé sud, grand canapé et coussins rouges (Minette a un faible pour les coussins rouges, allez comprendre ?), et une Belle-maman aux petits soins pour elle… et moi, je suis toute seule dans mon studio. Snif.

Commentaires

  1. ya pas moyen de te faire désensibiliser ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, sûrement, faudrait que j'aille voir un allergologue !

      Supprimer
  2. Oh, je compatis ! :(

    Il n'existe pas des traitements de désensibilisation ? (Je n'y connais rien, il me semble juste en avoir entendu parler.)

    Bisous
    Isa

    RépondreSupprimer
  3. ca c 'est pas cool... pour toi du moins!!! parce que minette je suis sure que elle, elle va bien.
    c 'est soiuvent les amoureux les plus transi des animaux qui ont ces saletés d'allergies!!! ceux qui aiment pas les animaux, je te rassure ils vont tres bien. le monde est injuste!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec toi ! La vie est injuste des fois...

      Supprimer
  4. ça, c'est vraiment triste... courage ! Et la désensibilisation, c'est envisageable dans ton cas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Je pense, oui, faudrait que je me renseigne...

      Supprimer
  5. C'est moche les allergies. Mon fils a la même que toi aux poils de chat. Grand asthmatique quand il était petit, il a considérablement amélioré son état avec de l'homéopathie et il a dit adieu à la ventoline. A essayer peut être... Pour ma part, allergies alimentaires de grande envergure au sarrazin et basilic... Adieu galettes saucisses et pizzéria... ca réduit mon horizon restauration ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je crois que c'est le pire, les allergies alimentaires...

      Supprimer
  6. c'est sûr que c'est vraiment pas cool, mais heureusement, elle a un chouette lieu de vacances la minette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair ! Elle en a de la chance, miss Minette !

      Supprimer
  7. Oh, trop chiant! Mais valait mieux t'en séparer un petit temps étant donné l'état dans lequel tu étais. Maintenant,ouais, la désensibilisation, si c'est possible, me paraît être THE solution :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut vraiment que je prenne RDV chez un allergologue, je sais !

      Supprimer
  8. Oui fait toi désensibiliser mais par piqûre pas par voie orale. J'ai déjà fait la voie orale quand j'étais petite et autant te dire que c'est super chiant, que j'ai oublié une fois sur 2 et donc ça n'a pas marché...
    En tout cas je compatis! Pense à moi : il fait beau, le pollen vole à cœur joie et moi je ne peux prendre aucun médicament cause Bob....du coup, je regarde la météo tous les jours pour voir quand il va pleuvoir! Et quand j'en peux vraiment plus de me moucher, de m'arracher le nez et les yeux à me gratter, je me soulage avec les moyens du bord (serum phy)...bref, je vais retenter la désensibilisation l'année prochaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé à toi la semaine dernière (enfin, en 8), j'ai compati fortement d'ailleurs... Vraiment pas drôle non plus, le pollen !

      Supprimer
  9. punaise, c'est chiant, ça... pour avoir vu une allergie (au pollen, dans mon cas) me tomber dessus du jour au lendemain, je comprends combien ça peut être dur physiquement. et là, c'est ton chat, alors c'est dur psychologiquement aussi!
    Il y aura moyen de te désensibiliser, une fois les crises contrôlées?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est clair, c'est pénible des 2 côtés... et elle me manque affreusement, c'est ça le pire !

      J'espère, la suite quand j'aurai enfin pris RDV chez le médecin ad-hoc !

      Supprimer
  10. Punaise, ça c'est rude !
    Je suis allergique à plein de choses, pas encore au chat, mais je ne pense pas pouvoir vivre un jour sans chat. D'un autre côté, je suis allergique au pollen et je cohabite bien (contre mon gré certes) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, je ne me vois pas vivre sans mon chat... heureusement, Chéri la récupère fin juin !
      Et ça y est, RDV est pris chez l'allergologue ! YES !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]