Ca fait maââl, de vivre sans touââââ...


Ca y est, c'est définitif, mon employeur confirme qu'il ne souhaite pas me renvoyer en Belgique. Malgré un poste vacant, la politique est de recruter plutôt sur la France, sur Lyon ou Paris.

Quand j'ai passé mon entretien pour ce poste, je pensais vraiment pouvoir faire des allers-retours en train vers Paris quotidiennement. Techniquement, c'est possible. Economiquement, ça l'est beaucoup moins... Avec un coût mensuel de près de 1'700€, autant vous dire que ce n'est pas tout à fait réaliste, humhum !

Donc voilà. La seule solution est que Chéri trouve un poste à Lyon, ce qui : 1) ne l'enchante pas, vu qu'on lui propose dans sa boîte une évolution plutôt intéressante de sa carrière ; et 2) n'est pas si évident que ça en ces temps de crise...

Chef est en train de chercher une solution B ne comprenant pas : 1) m'envoyer en Belgique ; et 2) du télétravail. Et bien je lui souhaite bien du courage ! Nous, ça fait 3 mois qu'on la cherche, la solution miraculeuse, et à ce point-là, à part un voyage à Lourdes, je vois plus trop...

Et ma solution B à moi, elle est en cours. J'ai passé l'entretien téléphonique, ils semblent intéressés, mais il faudrait encore faire un entretien sur place (ah chère fonction publique, comment avais-je pu un instant croire que tu avais changé à ce point depuis que nous nous sommes quittées, entre nous en assez mauvais terme ?!!).
Oui, ma solution B est un poste sur Lille, ce qui me fait un temps de trajet assez conséquent mine de rien (1h environ, de porte à bureau). Et donc envolés veau, vache, maison en pleine campagne namuroise, etc.
Une solution B plutôt bancale donc, et qui à vrai dire, ne m'enchante pas plus que ça.

Bref, j'ai vraiment l'impression qu'on s'est fourré dans une situation inextricable comme seuls on en est capable, Chéri et moi (la précédente étant le coup de la Belgique, et celle d'avant le coup de Poitiers, tous perpétrés par un Chéri en puissance ; un jour promis, je vous expliquerai !). 

On n'est vraiment pas sorti de l'auberge, moi j'vous l'dis ! 

Et en attendant, non seulement je n'ai pas mon vrai toit mais surtout je n'ai pas mon "toi"...

Commentaires

  1. En effet ça à l'air bien compliqué tout ça! C'est dur, dur, dur, pour le boulot en Belgique c'est vrai qu'il y'a 1heure de route, mais à la limite le jeu en vaut la chandelle ma jolie!Ne plus avoir ce manque, ça ronge le manque :'(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que je ne vais pas tarder à être un vrai gruyère à force de me ronger !! ;-)

      Supprimer
  2. Y'a pas moyen que tu bosses en Belgique?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas dans ma boîte en tout cas, sauf de manière ponctuelle sur des projets... Ils préfèrent développer l'agence parisienne et envoyer les parisiens sur des projets en Belgique que de recruter directement sur la Belgique...

      Supprimer
  3. Ton couple est à dure épreuve on dirait. C'est un sacré grand écart entre la réalité et les rêves que tu caresses. A chacun d'entre vous de mûrir sa décision pour savoir qui va céder son poste pour un autre.... Courage à toi et bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui... pour le moment, ça a beaucoup été moi qui ai suivi môssieur... pas facile pour lui en tout cas, et je le comprends.

      Supprimer
  4. Je ne sais pas quoi te dire, à part que ton chef est un idiot (ils ne t'avaient pas plus ou moins promis un poste en Belgique à plus ou moins court terme ?) et que j'espère que vous trouverez une solution le plus rapidement possible. Je sais ce que c'est que de vivre à 1000 km de l'être aimé, ce fut l'année la plus longue de ma vie !

    Bises
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est bien vrai ! Non, en fait, il a été clair dès le début, la Belgique, ce n'était ni à court ni à moyen terme... mais bon, j'y croyais quand même...

      Supprimer
  5. Oh ma belle, j'éspère vraiment que ça va s'arranger, et que vous allez trouver La solution!! :( je suis de tout coeur avec vous! et j éspère vous revoir très très vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, j'espère que ça va s'arranger... mais c'est pas gagné !

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Mais :-)))))))) pour se voir, c'est le bon côté des choses...

      Supprimer
  7. tu ne tenterais quand même pas l'entretien sur place en prenant un jour de congé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'ils m'invitent à un entretien, bien sûr que j'irai, tu penses bien ! C'est la suite de la démarche, en fait !

      Supprimer
  8. Ben si tu décroches le poste à lille, tu trouves un logement à mi-chemin entre le boulot de ton chéri et le tien, comme ça, vous faites l'effort de faire une demi heure de route matin et soir tous les 2, c'est pas la mort !!!! Non ?
    Bizzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème, c'est que Chéri ne travaille pas à Bruxelles même, mais déjà à 35-45min (dépendant des bouchons) au sud de Bruxelles... Donc pas le choix : si travail à Lille, on reste à Bruxelles même...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]