Le pigeon qu'est bourré


Hier soir, je profitais de la dernière lueur du jour pour me bronzer prendre l'air dans mon parc favori.

Je lisais mon bouquin, Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi, que j'ai fini d'ailleurs – faudra que je vous en parle, je suis très "déceptionnée" par Katherine Pancol, très très "déceptionnée" – et j'en profitais pour regarder autour de moi.

Bon, en fait, je reluquais les pigeons, j'avoue.

Personne n'est parfait, que voulez-vous ! J'ai un tic. J'adore mater le pigeon ! (et je n'utilise pas un langage codé là).

Chais pas, le pigeon, c'est mon dada. Quand je vais à Paris, je suis toute folle, à marcher le nez au sol pour pas rater LE pigeon le plus sexy du coin. Vous savez, celui qui a le jabot qui brille d'une lueur fushia ! Ou celui qui est marron et blanc et se la joue "pigeon sexy" ! Oui, non, en fait, vous savez pas, je parie ! Y'a bien que moi pour faire attention aux grands pestiférés des villes.

Et pourtant, ces pauvres pigeons, vous ne les plaignez pas quand vous les voyez boiter, avec leur petite patounette toute estropiée ? A Paris, y'en a plein, dans les autres villes un peu moins... Ca me donnerait presque envie de les adopter ! 
Et puis c'est super utile, un pigeon ! Pensez aux pigeons-petits-pois de grand-mère aux pigeons voyageurs pendant la guerre, quoi !  

Bref, si j'en venais au fait ?

Hier soir, j'avais droit au pigeon super star, la plume luisante, le col rose, l'oeil vif, la patte élancée... il se baladait devant moi, à quelques mètres, essayant de se faire remarquer. Forcément, j'ai suivi des yeux mon nouveau compagnon... et surtout son parcours. 
Et bien vous savez quoi ? Mon pigeon n'avait absolument aucune logique dans sa promenade. Un coup à droite, un coup à gauche, et que j'accélère sans raison, et que je fais un tour sur moi-même, et que je reviens sur mes pas... sans fin ! Un coup à avoir le tournis à la fin de la journée !

Mon pigeon, l'était complètement alcoolisé. Pauvre bête, la crise, elle est aussi passée chez eux, et il a noyé sa misère dans le Côte-du-Rhône, je vois que ça...
Ou alors, un pigeon, c'est complètement débile. Mais ça, ça n'est juste pas envisageable !

Commentaires

  1. Moi aussi j'aime bien les pigeons, j'essaye d'en prendre en photo un par jour mais j'y arrive pas x'D J'aime bien quand ils marchent avec leur tête qui se balance on dirait qu'y vont s'casser la gueule. Parfois quand ils viennent vers moi par le côté et que je les regarde avec trop d'insistance ils font un écart pour m'éviter x'D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage que je n'ai pas eu mon appareil avant-hier, celui-là était vraiment magnifique !

      Supprimer
  2. Mddrrrr mais tu es terrible Kimie, tu m'as fait rire ! C'est tellement vrai !

    RépondreSupprimer
  3. Lol j'adore cet article (et tes dons d'observation) ! Viens chez moi, tu feras pareil avec les mouettes !

    Bises
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, quand je pars en vacances sur la côte, je fais pareil ! Les mouettes, c'est encore mieux que les pigeons : y'a l'océan en arrière-plan !

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Tiens, parlant de vache, j'aime aussi les vaches ! Mais ça se déplace moins !

      Supprimer
  5. J'étais morte de rire, il est génial ton article...je n'oserais jamais dire qu'un pigeon est con...oh non....même pas celui qui s'est pris la fenêtre de mon salon, pourtant il a tenté de ralentir juste avant mais ça 'a pas suffit, c'est triste...le tien je crois que les côtes du rhone ne lui ont pas réussi en effet ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as fait rire aussi sur ce coup ! Pauvre pigeon...

      Supprimer
  6. moi j'aime bien repérer le "chef pigeon", celui qui est plus gros et qui donne des coups aux autres pour récupérer leurs miettes de pain ^^

    RépondreSupprimer
  7. moi je dirais... Qu'un pigeon est en effet complètement débile ^^"

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]