Rêveries autour d'un (demi) salaire...

Nous y voilà !
Enfin...

Le mois est terminé. J'ai bien travaillé, j'ai bien souri, j'ai bien fait la conversation, j'ai même peut-être apporté quelques spéculoos made in Belgium pour amadouer mes nouveaux collègues.

Bref, je l'ai bien mérité, ce salaire, durement acquis de la pointe de mes doigts (qui tapent sur le clavier toute la journée), de la pupille de mes yeux (qui inlassablement regardent un écran d'ordinateur), de la graisse de mon majestueux fessier (qui évite les crampes dues au tout-assis pendant 8h), et des connexions de mon cerveau (qui rament, rament pour tout mettre en relation, analyser, synthétiser, retenir)... Vous en convenez, n'est-ce pas ?

Et puis, c'est aussi pour cette raison que je mets l'ensemble de mon corps à rude épreuve ! 
Le plaisir de voir mon compte en banque qui se remplit à nouveau, cela faisait si longtemps...

Et cela fait aussi très longtemps que je réfléchis à la meilleure façon d'utiliser les précieux euros de ce charmant salaire. Enfin, demi-salaire, pour être précis, car je n'ai travaillé qu'à partir du 12. A mon grand désespoir d'ailleurs, tellement j'étais enthousiaste et motivée pour commencer tout-de-suite-maintenant-j-arrive !

Là, mes réflexions arrivent à maturité, et je crois que ma liste au père Noël à moi-même est prête à faire feu !

Voici donc les folies que je prévois pour ce premier mois :

- un bon restau avec Chéri. Mais un bon, quoi ! 
Pour le remercier de m'avoir supportée pendant 1 an, moralement et pécuniairement. Je n'ai jamais réussi à me faire à l'idée de me faire entretenir, du coup, j'avais beaucoup de mal à sortir la carte bleue et à m'acheter des futilités le coeur léger...
Côtelette-d'agneau-tuerie pour notre anniversaire de mariage
- un I-Pad
Ou pas. 
C'est cher quand même, non ?
Ce genre d'envie de geekette m'arrive par vague. Et là, je suis dans le haut de la vague. Mais j'en redescends assez rapidement une fois que j'ai vu le prix, en vrai, à côté de l'objet tant convoité. Non mais c'est cher quand même. Pour le prix, je pourrais m'acheter un ordi, quasiment. Avec des vraies touches, avec un vrai lecteur de DVD et de vrais ports USB. 
Bref.
Finalement, on va peut-être attendre le prochain salaire pour prendre une décision et entretemps, peser le pour et le contre, tout en sachant pertinemment que le contre va l'emporter, la raison au delà du coeur (que c'est beau ce que j'écris quand même...).

Photo empruntée ici
- des snickers... mmmhh, coeur caramel, cacahuète, chocolat... 
Euh, non, en fait je parle de sneakers.
Et plus précisément des Bowie Corail de la marque Ash, dont je suis tombée amoureuse au premier regard, d'abord en allant flâner du côté de Shoezilla (qui entre parenthèse, devrait avoir honte de nous montrer aussi crûment comment assassiner notre portefeuille.), puis du côté de la Bourse, à Bruxelles. Et franchement, elles gagnent à être vues en vrai ! Je n'en revenais pas qu'elles soient si fines et si élégantes. Bref, je craque, là... Donc j'espère juste qu'entre le moment où je les ai vues et la prochaine fois où je suis à Bruxelles, elles seront toujours en magasin et dans ma pointure si possible, hein (je vais quand même pas serrer les orteils ou rembourrer les pompes avec du coton).

- une palette MAC et quelques fards. Oui, j'ai décidé de me Mac-ifier sérieusement, car je suis un peu déçue de la qualité de certaines fards d'autres marques. Ou plus précisément, j'ai toujours l'impression que ça va être pile ou face : les bons jours, je vais tomber sur un fard super, pas poudreux pas pénible à travailler et qui tient bien, et les mauvais jours, sur de la m**de. 
Donc je pense miser sur MAC pour mes prochains achats, et me prendre des classiques comme satin taupe, club, carbon, blanc type, humid, etc. Sans doute pas tous à la fois par contre, le salaire n'y suffira pas, vu que j'ai déjà une liste d'une vingtaine de couleurs !
Photo A Fleur de Peau, qui a un très bon tuto sur les fards de base
Et ce qui reste (s'il en reste... je sais pas pourquoi, je doute un peu, sur ce coup-là), ça filera sur le PEL, au cas où...


Et vous, avez-vous fait des folies avec votre premier salaire ? 

Commentaires

  1. C'est réjouissant comme perspective, juste à la veille d'un weekend propice en général au shopping... Le premier salaire dans un nouveau job, c'est toujours un peu grisant, étoudissant et on se sent le coeur léger ! Allez courage, dans un mois c'est un salaire complet sur lequel tu pourras t'appuyer pour lister tous tes rêves. Tu l'as bien mérité ! Bravo et bon vendredi ! Bises

    RépondreSupprimer
  2. Avec mon premier salaire (qui était en fait des droits d'auteur pour un livre de Fantasy publié il y 12 ans), je me suis achetée une chaîne hi-fi. C'était juste avant de partir de chez mes parents pour emménager avec mon chéri, et cette chaîne hi-fi a connu tous les coups de cœur musicaux de nos premières années en tête à tête, et notamment Norah Jones qu'on se passait en boucle. Il y a eu Evanescence aussi, qu'on mettait à fond pour couvrir les cris de la voisine qui s'envoyait en l'air la fenêtre ouverte. (On donnait tous sur la même cour et c'était pendant la canicule de 2003.) C'était fun ^^

    RépondreSupprimer
  3. Oh, mon premier salaire...ça a pas été marquant. Celui qui a été marquant par contre, c'est mon premier salaire d'étudiante après avoir passé 1 mois au GB à ranger des chaussures. J'en bâille rien que de l'écrire...Je me souviens que je me sentais tellement riche que je savais pas quoi en faire de ce fric et que j'avais peur de mal le dépenser. La top honte, quoi!

    RépondreSupprimer
  4. Ah non n'achète pas l'I-Pad...je me retiens depuis quelques temps déjà alors si tu craques je vais craquer!!

    RépondreSupprimer
  5. Mon premier salaire ??? humpf, je ne sais pas c'est trop loin... Mais c'était très probablement un voyage !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]