Causeries autour d'un ourlet

Je suis une pro de la procrastination.

Je suis une pro de la procrastination et pourtant, je suis à la maison 24h/24, 7 jours sur 7, sans obligations autres que de faire un peu de ménage pour ne pas vivre dans les moutons, et faire les repas pour que Chéri ne mange pas des sandwiches tous les midis, le pôôvre.

La procrastination, c'est comme une vipère. Elle se glisse, lente, discrète, rampante, au plus près de sa proie (moi en l'occurrence) et puis d'un coup, paf, elle attaque, pof, elle te mord et toc j'allume l'ordi.

Oui, la procrastination et l'ordinateur vont de pairs. Ils s'entendent super bien, ces deux là, pour me piéger.

Et à partir du moment où internet se met en branle, plus rien ne bouge dans l'appart, le silence est total, interrompu de temps en autres par les petits claquements secs des touches du clavier ou le miaulement plein de reproche de Minette, qui s'ennuie.

Bref.
Vous noterez que même dans mes articles, je procrastine. La preuve : j'ai déjà écrit 5 paragraphes sans en venir au sujet principal !

Bref bis.

J'ai acheté un pantalon pendant les soldes. Soit. Un jean basique, évasé. Ca fait au moins un mois et demi. Et depuis tout ce temps, bien sagement accroché sur une patère, il attend.
Il attend que je daigne enfin m'occuper de son cas. A savoir : faire son ourlet.

Je rappelle que je suis chez moi tous les jours, peinarde, tranquille. Et bien pas moyen que je réussisse à faire ce malheureux ourlet. Un pauvre ourlet de base, même pas un ourlet caché pénible à faire à la main. Non non, un ourlet de jean, tout jaune, bien visible, et en points droits. De base, je vous dis, de base...

Mais là, bon, je vais devoir sortir 5 jours sur 7 pour travailler. Sociabiliser. Pas faire ma grosse crade qui porte, les rares fois où elle sort, le même pantalon pendant 2 mois (Je force le trait, hein, pour les gens qui me connaissent !) et le reste du temps un vieux jogging tout pourrave avec des trous au cul (là par contre, je ne force rien du tout, hum).

Et donc d'ici à peine quelques jours, je vais avoir besoin du nouveau pantalon. Ce qui implique, dans l'ordre, de faire ce satané ourlet, de le laver pour vérifier qu'il ne décolore et ne rétrécit pas, et de le repasser.

On en revient toujours au même... Il faut faire cet ourlet.
C'est ce que je me suis dit ce matin en me levant. J'ai même sorti le pantalon de la pile de fringues qui le recouvrait et l'ai posé bien visible sur la table de la salle à manger. Allez, je prends mon petit déj, et je fais l'ourlet. Bingo, j'ai allumé l'ordi.
C'est ce que je me suis dit en me préparant mon déjeuner. Je mange et je fais mon ourlet. Tiens, quoi de neuf sur HC ?
C'est ce que je me suis dit vers 16h, alors que j'émergeais (enfin) du PC. Cette fois, j'ai rien de mieux à faire, je fais cet ourlet. Oh crotte, j'ai un article à rédiger absolument d'urgence sur mon blog...
C'est ce que je me suis dit à 18h. Là, plus moyen de reculer... Il fallait le faire, sachant qu'à 19h, je regarde N'oubliez pas les Millionnaires, et qu'après je dîne, puis l'engrenage Skype, TV, ordi.

J'ai sorti mes chaussures-témoins (celles qui ont pile la bonne hauteur de talon, ni trop ni pas assez), j'ai enfilé le fute, et j'ai sorti mes épingles, craies, ciseaux et machine.

Finalement, ce qui est le plus long dans un ourlet, c'est de prendre les mesures. Ni trop court (surtout pas trop court) ni trop long (mais assez long quand même si jamais il rétrécit), qui couvre bien la chaussure, et qui soit symétrique des 2 côtés... ce qui m'a pris 40 min.
Entre 2 essayages, avec le cul à l'air en culotte, les grosses chaussettes et les chaussures, j'espère que personne ne regardait par sa fenêtre, dans les appartements d'en face...
La couture en soi, le temps de brancher la machine, enfiler le fil dans le chas et insérer la bonne couleur de fils de navette, ça n'est rien. A peine 10 min...
Franchement, me suis-je dit, admirant ma-vie-mon-oeuvre-mon-ourlet, j'aurais bien pu le faire plus tôt ! C'est si vite fait...

Commentaires

  1. extra, je me reconnais bien dans ce portrait aussi ! sauf que moi je ne couds jamais rien, meme pas un bouton, je donne ou je jette, mais maintenant je connais quelqu'un qui fait de beaux ourlets mdrrrr !!! plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, comment dire ?
      Si tu n'as pas besoin de ton nouveau pantalon pendant quelques semaines, c'est ok, je te fais tes ourlets ! Faut juste pas être pressée avec moi !

      Supprimer
  2. Oulala tu t'es lancée dans la difficile tache de faire un ourlet! bravo à toi mais tâche ardue quand même. J'ai déjà essayé mais le résultat ne fut pas très beau ni très bien fait, lol. Résultat je n'ai plus jamais remis ce pantalon, et voilà, je me suis fait engueler par ma maman car il ne faut pas gacher. ;)
    Bonne journée à toi, à bientôt, bises bises.

    Clara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, on passe beaucoup de temps pour que l'ourlet soit parfait, et au final, ça ne se voit pas tant que ça s'il ne l'est pas !

      Supprimer
  3. LOL ! Tiens, çà me rappelle une chose que je dois faire : faire l'ourlet du pantalon que j'ai acheté il y a 8 jours !!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai pu te servir de pense-b^te, c'est déjà ça ! ;-)

      Supprimer
  4. Déjà une procrastineuse qui sait faire un ourlet, je trouve ça bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grâce à ma grand-mère, qui elle, ne connaît pas la procrastination !

      Supprimer
  5. On dirait moi ;) J'ai acheté il y a des années des pantalons dont je n'ai jamais fait les ourlets. la plupart je les porte quand même en retournant juste le bas et en me disant : je le ferai plus tard. Pffff tu parles ! Mais j'en ai un que je n'ai jamais porté car n'étant pas un jean, je pouvais pas le retourner. Maintenant je rentre plus dedans... Ca valait le coup !!! Et dire que j'ai des jambes très courtes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, moi aussi, je fais ça avec deux pantalons "straight". Mais là, déjà, c'était un bootcut, et en plus, il était vraiment trop long, je n'avais pas le choix...

      Supprimer
  6. La procrastination et ma volonté se livrent une lutte sans merci depuis que j'ai eu un travail sans horaire de travail :-) Concernant la couture, elle commence dès le moment où je me dis que ce serait bien, un jour, que j'apprenne à coudre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement... pour la couture, ça semble mal parti ! ;-)

      Supprimer
  7. Je suis une "pro" dans ce registre... J'ai des pantalons, finalement, que je garde tout neuf pour l'année suivante tant je procrastine...
    J'espère que tout va bien se passer pour toi côté boulot et je croise les doigts.
    A très bientôt et bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Effectivement, tu es pire que moi niveau procrastination ! A ce niveau-là, mieux vaut faire appel à une couturière... quoique, aller chez la couturière peut donner lieu à une bonne période de procrastination !

      Supprimer
    2. Bein moi j'ai acheté un pantalon il y a 2 ans et un autre il y a 1 an. En venant au mois de septembre, ma mère a eu pitié quand je lui ai dit que les horaires du couturier ne correspondaient pas avec ceux du boulot et que le samedi j'oubliais...donc elle a pris mes pantalons pour les donner à ma tante qui est une pro. Elle me les a rendus à Noël. Donc là je pense que je gagne! :-D

      Supprimer
    3. Oh la honte !
      Franchement, la prochaine fois, programme toi un WE à Bruxelles et je te fais tes ourlets ! Bon, ça sera pas plus simple que de passer par la terre de nos aïeux, cela dit !

      Supprimer
  8. Euh, sinon tu ne fais pas d'ourlet, tu portes ton jean tout un mois durant et avec l'usure il va se déchirer lui même à la bonne longueur (comment ça je suis pire que toi ? oui, c'est vrai :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, là, tu es largement pire que moi !
      Je ne me vois pas porter un pantalon tout effrangé pour aller au boulot en plus ! Et je déteste marcher sur mes pantalons !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]