Comment se tuer les yeux en 1 leçon (de généalogie !) et autres considérations futiles


Suis-je vraiment sensée réussir à trouver quelque chose dans ce gribouillis sombre, flouté, et mal écrit (en latin qui plus est !) ?

Il faut croire que oui...

Je ne sais pas comment font les généalogistes, mis à part miser sur une bonne paire de lunettes à défaut de leurs yeux, morts depuis longtemps, comme ces inconnus que l'on scrute à la loupe pour deviner LE nom connu, LE nom qui fera avancer nos recherches...

Aujourd'hui, j'ai passé un bon moment sur les archives du Bas-Rhin, avec quelques résultats, des dates de baptêmes, de mariages, de décès.
Rien de transcendant, pas de quoi remonter une nouvelle génération.
Je crois d'ailleurs que sur cette branche alsacienne, je suis arrivée quasiment au bout.

De toute façon, mes ancêtres sont comme mon père (cf. mon article de vendredi), ils me font tourner en bourrique !
Entre les 2 qui refusent de se marier dans leur patelin (j'ai passé 20 ans d'actes de mariage, et ce 3 fois, alors ils ne peuvent pas m'avoir échappé !), les 2 couples qui se sont mariés juste pile AVANT la création des registres en 1685 (les salauds !), et celui qui a un nom tellement commun que j'en retrouve à la pelle sans savoir lequel est le bon, ils m'auront TOUT FAIT !

Le moment le plus palpitant de ma journée : à l'instant où mon oeil rencontre un nom d'ancêtre, mon téléphone sonne. 
C'est un recruteur qui m'appelle ! 
Je crains que vu mon état d'obsession avancée, je ne lui aie que modérément fait l'effet de la jeune femme dynamique que je suis en temps normal.
Bon, en même temps, cette boîte-là me fait traîner depuis 6 mois, c'est la crise, ma bonne dame, qu'il me fait. Ah oui, la crise ?! M'en suis pas aperçue, tiens donc ? Et c'est la crise qui empêche de traiter un candidat avec respect et politesse et au moins le tenir au courant de la situation ? Mouis, ça doit être ça ! Vilaine crise ! Panpan culcul, pas gentille !
Au final (parce que le recruteur, on s'en fout un peu, l'essentiel est ailleurs !), c'était bien le nom de mon ancêtre, mais le baptême de sa fille qui n'est pour moi qu'une grand-grand-etc.-grand-tante. Je note quand même, qui sait ? Un jour peut-être, je serai assez tarée désespérée motivée pour attaquer ma généalogie descendante...
Sinon, (parce que je sais que le suspense est à son comble sur ce sujet particulier) j'ai fini par trouver mon ancêtre, après ses 3 frères et soeur ! Of course, c'était l'ainé ! Ou pas d'ailleurs, car j'étais quasiment au bout du rouleau des archives. 1690, donc.

A part ça, je ne fais pas la une de Hellocoton (dieu m'en garde ! Ce jour-là, je jouerai au Loto), mais celle de La Gazette des Ancêtres
Et c'est carrément plus classe ! Et toc !



Voilà un billet un peu décousu qui n'a d'autre but que de me reposer les yeux sur mon blog, en attendant la revanche des archives départementales ce soir !

Commentaires

  1. Whaoooouuuuu ! Bravo ! C'est sympa de se voir à la une ainsi ! Moi non plus je ne fais pas la Une de HC. J'ai fait celle de Paperblog, 2 fois autrefois. Une avec la rénovation du Louxor à Barbès et l'autre avec un article fumant sur la journée de la femme ! Mais HC, je n'ai pas trop le profil je crois. Tant pis, on se fait des copines sympas quand même ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, au final, l'intérêt majeur d'HC pour moi, c'est d'avoir les derniers articles de mes blogs favoris en 1 seul coup d'oeil ! Et d'en découvrir de nouveaux chaque jour (mais à un moment, il faudra que ça s'arrête, sinon, je n'aurais plus assez d'une journée pour tout lire !)

      Supprimer
  2. J'adore toujours autant te lire ! Tu as un talent ;-) Je n'ai jamais fait de recherches pour ma part, je ne saurais pas par quel bot commencer, comme je n'ai pas d'origine Belge, il faudrait chercher en Ukraine et en Sicile, pas simple :-// Bisous bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !
      Oui, effectivement, pour toi, ça risque d'être un peu compliqué. Quoique, ça se trouve, les archives aussi sont en ligne là-bas aussi...

      Supprimer
  3. Une petite astuce : la passer en négatif peut aider à lire lorsque le texte est effacé à ce point.

    Félicitations pour votre persistance, l'important est de continuer à s'amuser !

    Sophie (La Gazette des Ancêtres)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette astuce !
      Malheureusement, le site des archives du Bas-Rhin ne propose pas cette fonctionnalité...
      Mais je saurai y penser quand je me mettrai sérieusement à l'étude des ancêtres de Chéri, qui, pour le peu qu'on en a vu, promettent de beaux moments de suspense !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Organiser la rotation des jouets de Bébé [Montessori-à-ma-sauce]

Céline Alvarez et sa révolution bienveillante

"Elle est dégourdie, cette petite !" [Montessori inside]