23 janv. 2012

Le fanfaron et moi... en cuisine ! [Recette à tester inside]


Y'a des gens comme ça qu'on ne supporte pas. Enfin, c'est pas vraiment eux qu'on ne supporte pas, c'est la part de caractère qui est en eux et qui est juste incompatible avec la nôtre.

Moi, c'est les vantards qui me gonflent ! Dans mon ancien travail, j'en ai vu un paquet : ceux qui savent mieux faire que toi ton travail, ceux qui ont les meilleurs résultats en tout et pour tout, ceux qui t'expliquent comment t'améliorer, les "indispensables" qui franchement ne peuvent pas partir un jour en vacances car la boîte ne s'en sortira pas sans eux... 

Ceux-là, c'est bien simple, je ne les supporte pas !

En général, quand je ne connais pas une personne, je parle peu et j'observe beaucoup. Là, je le repère direct, le fanfaron ! C'est bien simple, toutes ses phrases commencent par "moi, je fais ci" ou "moi je fais comme ça" et bla bla bla... De toute façon, il n'écoute pas ce que tu as à dire, tu n'as aucune valeur ajoutée pour lui, puisque lui, sait mieux que toi !

Aujourd'hui, j'ai eu l'occasion de voir un fanfaron en pleine action. Celui-là, je n'étais pas encore sure qu'il en soit un, mais j'étais déjà alertée.

Rien à voir avec la vie professionnelle, là, c'était le fanfaron "moi-je-cuisine-mieux-que-tout-le-monde". J'avais déjà eu droit à l'énoncé de son menu gastronomique, celui qu'il s'était cuisiné pour le réveillon, et puis ses blablas sur la cuisine, sur les cours qu'il avait suivis, son mépris affiché pour les gens, qui, comme moi, cuisinent avec leur balance et leur carnet de cuisine.

A la base, cela partait d'une bonne intention : apprendre la cuisine à une de ses amies qui ne cuisine que le minimum du minimum, pas envie, pas le temps, bref.
Il m'avait bien expliqué la semaine précédente que lui, de toute façon, quand il cuisinait, c'était toujours rapide, que ses plats, il mettait au plus 1/2h, cuisson comprise, particulièrement aujourd'hui, parce que, bon, l'objectif était de cuisiner puis de déguster dans la foulée.

J'ai proposé d'expliquer le dessert, parce que la cuisine, j'aime bien aussi, et puis c'était l'occasion de l'aider (d'habitude, je propose d'amener le dessert, mais là, c'était pas le but !). 
J'ai donc cherché dans mon carnet de recettes une idée simple, sans cuisson, rapide à préparer et qui ne nécessitait pas d'ustensiles trop évolués, puisque l'idée était, je me répète, de cuisiner puis de manger tout de suite après, le tout avec quelqu'un qui n'a pas l'habitude de cuisiner...
J'ai choisi de faire un tiramisu, c'est très simple en fait. Dans mon carnet, ça ne prend que 3 lignes, c'est pour dire !

Et bien lui, il a choisi de faire un atelier tourte ! La tourte n'étant que l'entrée, je précise !
Il a donc fait une pâte brisée avec de la farine (au pif, hein, pas besoin de balance), du beurre et... de l'huile d'olive.
Oui, je sais, c'était gras...
La pâte a ensuite été étalée... au poing, parce que pas de rouleau et pas l'idée de prendre un grand verre.
Après ça, il a mis la garniture de légumes crus et de viande, puis il a généreusement vidé une brique de crème liquide... et enfin, car ce n'était pas suffisant, il a rajouté du lait...
Après ça, vu la tête que j'ai fait, il m'a rétorqué que "bien sûr que si, voyons, le dessous de la pâte allait cuire sans problème !
Et puis il a voulu étaler son reste de pâte pour faire le couvercle... avec un grand verre comme je le lui avais conseillé... mais sans fariner le verre, alors bonjour la pâte qui colle (surtout une pâte beurre + huile) !
Et puis la pâte collait aussi à son plan de travail, du coup il l'a mise en plusieurs morceaux sur sa garniture... et il n'en avait pas assez !!! 
Il a essayé de rabattre la garniture au centre ainsi que la pâte du dessous pour faire une tourte plus petite mais entièrement couverte de pâte. Sauf que, avec tout le liquide (crème+lait), c'était impossible !
Alors il a refait une pâte avec juste de la farine et de l'eau pour recouvrir le reste et "cuire à l'étouffée"...
Et le meilleur pour la fin : comme il était persuadé que la tourte allait cuire en 20min, on l'a faite... en dernier !
Du coup, on a mangé le plat avant, et la tourte ensuite, tourte à moitié crue, parce qu'en 20min, ni les légumes, ni la pâte du dessous n'avaient eu le temps de cuire !

Dans ces cas-là, j'avoue, je suis assez cruelle ! Je me fais un malin plaisir de faire mille petites remarques sur "comment tu aurais dû faire ça", ou alors, "moi, j'aurais plutôt fait comme ça"...

Oui, je joue les fanfarons !! Mais uniquement pour rabattre le clapet à ce genre de personnes ! Parce que pour le coup, moi aussi je cuisine plutôt bien, mais au lieu de le crier à tout bout de champ, je préfère le montrer en invitant à dîner, en ayant le plaisir de cuisiner et de voir le sourire sur le visage de mes invités, vous savez, le sourire qui dit "mmmh, c'est bon !"

Cela dit, je me moque, mais ça reste quelqu'un de très gentil, très serviable... mais crâneur, quoi !

Alors, prêt(e)s à essayer cette merveilleuse recette de tourte ? Qui s'y colle ?!

1 commentaire:

  1. haha j'avais raté ça, pas mal l'asticot dis donc, perso je ne sais pas comment je pourrais réagir, je pense que je lui clouerais le bec assez rapidement, genre "tu sais mieux que moi mais en fait tu t'y prends comme un manche" ! bien vu pour les petites remarques, j'y aurais ajouté une dose d'acide moi !! bisous

    RépondreSupprimer