Visite guidée du Mons Memorial Museum - 1ère guerre mondiale

Aujourd'hui, nous avons profité d'une visite guidée organisée par d'autres parents pour visiter une partie du Mons Mémorial Museum, celle sur la 1ère guerre mondiale. Le groupe était assez hétérogène, avec jeunes enfants (4-5 ans), des ado, et des adultes... en voyant la diversité des âges (et du coup des objectifs de visite), je me demandais bien comment la guide allait pouvoir nourrir tout le monde. Et chapeau à elle : elle s'en est super bien sortie...

Les espaces
Le musée se trouve dans l'ancienne Machine à eau de Mons, un immense halle en acier et verre, entièrement réaménagé.
Scénographie du musée (en l'air, ce sont des obus)

Pour dire simple, malgré le nom "pompeux" du musée, il s'agit d'un musée sur la guerre, vue par le prisme de la ville de Mons.
La visite fait passer les visiteurs par un cheminement "style ik*a", commençant par le Moyen-Âge, puis la 1ère et enfin la 2nde guerre mondiale. 
La scénographie est relativement sombre, me rappelant un peu le musée Mode et Dentelles (et du coup mes photos sont toutes moches, snif).

La visite
Nous avons commencé la visite par un rappel des alliances et des enjeux territoriaux qui ont mené droit à la guerre (l'assassinat de l'héritier du trône austro-hongrois par un serbe, alors que l'Autriche-Hongrie cherchait un bon prétexte pour aller envahir son voisin serbe, la France cherchant à récupérer l'Alsace et la Lorraine, devenues territoires allemands depuis la guerre de 1870...).

Puis nous avons observé les uniformes (presque d'apparat) du début de la guerre, complètement inadaptés (couleurs criantes, boutons bien brillants), puis les uniformes qui les ont remplacés.
Uniforme belge au début de la guerre
Uniforme américain
Dans la 2ème salle, nous avons regardé une animation hyper bien faite, montrant jour après jour sur une carte les masses des soldats avec le front qui bougeait (guerre de mouvement) en début de guerre, puis qui s'immobilisait avec la mise en place des tranchées (guerre de position), puis l'arrivée déterminante des américains en 1917.
En beige les belges, vert les allemands, bleu les français, et rouge les britanniques

La visite s'est poursuivie par un petit film d'animation d'une dizaine de minutes, montrant la Bataille de Mons vue par un anglais, avec à la fin le miracle de la vision des anges, qui auraient sauvé un groupe d'anglais encerclés par des allemands.

Puis nous avons eu un aperçu de la vie quotidienne des montois, avec les cartes de rationnement, les sacs de céréales envoyés par les Etats-Unis, les très nombreux "avis à la population" pendant l'occupation allemande (dont celui qui ordonnait aux habitants de tuer leurs pigeons voyageurs et de les remettre aux allemands... bien sûr dans le but d'empêcher toute communication). 
Photos de stock de marchandises et magasin à Mons
La guide a également évoqué la résistance et ses actes (détruire les ponts, fabriquer de faux papiers, récupérer des anglais parachutés...).

Nous avons pu voir divers matériels utilisés par les soldats : les gamelles pour les repas, les carnets, jeux de carte, les masques à gaz...

La visite s'est terminée par l'évocation de l'armistice, le 11/11/1918 à 11h, et l'après-guerre, notamment l'essor de la chirurgie esthétique pour les "gueules-cassées", et de la kinésithérapie.

Après la visite, nous avons eu une activité manuelle : chacun d'entre nous a reçu un obélisque en carton, avec comme mission de le décorer, avec les éléments qui faisaient sens pour nous suite à la visite. Nous avions énormément de matériel à notre disposition : feutres, pastels, gouache, colle, photos à découper, feutrine, tissu, plumes, bouchons de liège, etc. 
Décoration d'obélisques en action (les coquelicots sont la fleur symbole de la 1ère GM)

Bilan des courses
Nous avons tous bien apprécié notre matinée au musée, mais à mon avis pour différentes raisons ! Les enfants ont adoré fabriquer leur "obélix" (pour la Miss), "fusée" pour Titom (hum hum...).
 Quant à moi,  j'ai trouvé la guide très intéressante : elle a réussi à intéresser à la fois les petits, les ados et les adultes, avec des explications très claires. 
Le musée aborde différents aspects de la guerre (la vie des soldats, des infirmières, de ceux restés hors des champs de bataille), et le fait qu'il soit axé sur la ville de Mons permet de rendre les choses plus concrètes et de mieux comprendre la vie quotidienne, à la fois pour les civils comme pour les soldats. 
J'ai aussi vraiment apprécié la façon dont la guide a expliqué, à plusieurs reprises, que les soldats, aussi bien les belges que les allemands, n'avaient absolument pas envie de se battre, qu'ils étaient obligés de le faire...
 Les enfants n'ont certainement pas tout suivi ; pour Titom, c'était bien entendu trop long, et en même temps, il a pu trouver des espaces un peu cachés pour papoter avec les copains, ou admirer un canon sous toutes ses coutures !
"Le" canon de Titom
Détails pratico-pratiques

Le musée se situe le long du ring, donc extrêmement accessible en voiture. Notre RDV étant à 9h30, je n'ai eu aucun mal à garer ma voiture dans les rues bordant le musée (stationnement gratuit en dehors des rues intramuros), mais en sortant du musée à 12h30, les places semblaient plutôt rares.
En train, le musée est exactement à l'opposé de la gare de Mons par rapport aux grands boulevards, il faut donc traverser le centre-ville, soit 15 min à pied environ (1,3 km).

Le musée fait partie du Museum Pass.

Il dispose de casiers relativement grands, et d'un énorme espace avec des tables et des chaises, où je pense que l'on peut apporter son repas. 
Pour notre part, j'avais laissé le pique-nique dans la voiture, et nous étions garé juste à côté d'une plaine de jeux vraiment sympa, nous avons donc mangé dehors (glaglagla) et nous sommes réchauffés à la plaine de jeux !

Plaine de jeux rue Jean Van den Eeden

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Aborder la graphie avec un enfant de 2 ans et demi [Montessori inside]

Bébé : la méthode miracle pour faire venir le rot... son petit frère et son cousin (souvent ils viennent en famille)

Les paniers à trésor Montessori