L'école de la liberté - Daniel Greenberg [avis de lecture]

Un livre chaudement recommandé par une autre maman en IEF, et hop, direct réservé à la bibliothèque... si bien qu'à force de réserver à tout va, nous avions 3 livres sur l'école et ses alternatives à lire pendant les vacances, chéri et moi ! Soirées lecture au programme, à fond les ballons ! ;)


C'est koâââ l'histoire ?

Ce livre présente l'école de Sudbury Valley, ouverte en 1968 aux Etats-Unis, vue par l'un de ses membres fondateurs. Il s'agit d'un lieu de 5 Ha où les enfants font ce qu'ils veulent quand ils le veulent. C'est eux qui décident du programme de leur journée, semaine, mois, années. Une centaine d'enfants de 4 à 18 ans sont rassemblés quotidiennement dans cette école. Ici, il n'y a pas de cours, pas d'exercices, par non plus d'activités proposées (et vivement recommandées). Les enfants apprennent seuls (ou en groupe), en jouant, en discutant, en se passionnant pour telle ou telle activité (pêche, photo, cuisine par exemple). 

En résumé

Le livre comporte 36 chapitres, chacun éclairant un petit pan de vie de l'école de Sudbury. Ils sont divisés en 2 parties :
- la première s'intitule "apprendre", et décrit comment les élèves apprennent (par eux-mêmes, et chacun différemment en fait) à lire, écrire, compter. L'auteur parle de la constitution de la bibliothèque mais aussi des moments de cuisine avec les élèves, du mélange des âges, où des enfants très passionnés pendant des années sur un seul sujet (par exemple un enfant qui pendant plusieurs années, est allé tous les jours pêcher...).
- la seconde partie concerne la vie à l'école, en particulier comment la communauté s'organise, au niveau du fonctionnement quotidien : conseil d'école, budgets, cour de justice, mais aussi la question du ménage, de l'accueil des visiteurs et de l'importance des parents.

Ce que je vais appliquer au quotidien

Je vais clairement arrêter d'asticoter (discrètement mais sûrement) la Miss pour qu'elle apprenne à lire, compter, écrire. Je vais nous laisser du mou, de la liberté, de la joie de vivre et de la simplicité... tout simplement ! Les choses viendront quand elles viendront...

Mon avis

Simple à lire, ce livre se lit comme on mange un petit pain : avec délectation ! Tout semble beau et propret, les difficultés sont pourtant présentées, mais l'école semble un lieu tellement enchanteur qu'on les oublie vite, pour se souvenir plutôt des moments de vie racontés, avec brio, par l'auteur.
J'ai beaucoup aimé ce livre, j'adorerais qu'une telle école ouvre près de chez moi ! L'école démocratique où la Miss est allée pendant un an n'était absolument pas conçue ainsi, grosse déception pour nous qui, avant de l'y inscrire, avions déjà rêvé en regardant un reportage sur l'école de Sudbury Valley.
Ce livre est un véritable ode au lâcher-prise, arrêter de stresser pour que l'enfant apprenne à lire, compter... il le fera quand il en aura envie ou besoin. Bref, un livre qui était salutaire pour moi, tellement je me sens tiraillée entre mes convictions profondes de unschooling, et l'épée de Damoclès du quand-dira-t-on sociétal "un enfant lit à 6 ans" etc.

Quelques citations pour finir

La lecture nous met sérieusement à l'épreuve. Comme pour tout le reste, nous laissons l'initiative venir de l'enfant. Il n'y a aucune pression de notre part. Personne ne dit "Apprends à lire maintenant!" Personne ne demande : "Est-ce que tu aimerais apprendre à lire maintenant ?" Personne ne suggère : "Est-ce que tu ne crois pas que ce serait une bonne idée d'apprendre à lire maintenant ? " Et personne ne propose non plus, avec un enthousiasme feint : "Ça ne serait pas amusant de lire ?" Notre credo est : "Attends que l'élève fasse le premier pas." "

"A l'école, nous prenons le jeu au sérieux. Comme nous ne songeons pas à le perturber, il rencontre un franc succès à tous les âges. Et lorsque les élèves diplômés quittent l'école pour entrer dans le monde, ils savent se donner à fond dans tout ce qu'ils entreprennent, en n'oubliant pas de rire et de profiter de la vie comme elle vient."

"A l'école, les adolescents ne manquent pas de remarquer l'énergie et la vitalité des plus jeunes. Non parce que ceux-ci les ennuient, mais simplement parce qu'ils existent. Au bout de quelques temps, on voit des adolescents nouveaux venus faire la lecture à des gosses, travailler avec eux, jouer avec eux. Ceux qui sont déjà plus anciens dans l'école considèrent cette interaction comme allant de soi."


Et vous, ce type d'école, ça vous parle, ça vous inspire, ça vous fait peur ?

Petit aperçu en vidéo par ici :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Aborder la graphie avec un enfant de 2 ans et demi [Montessori inside]

Bébé : la méthode miracle pour faire venir le rot... son petit frère et son cousin (souvent ils viennent en famille)

Les paniers à trésor Montessori