Au fond de la mine de Blegny-Trembleur

Une visite que j'avais repérée et planifiée bien longtemps à l'avance, j'avais hâte d'y aller, pressentant qu'elle serait riche en découvertes et en émotions...

Les espaces

Le site est immense, et se compose de plusieurs zones / activités que l'on peut combiner entre elles, suivant le temps que l'on a (et le budget) :
- la visite guidée de la mine proprement dite, qui dure 2h.
- le petit train touristique, qui fait en 1h le tour de la campagne et des villages environnants
- la promenade sur le terril, avec découverte de la biodiversité du site <pas fait>
- le musée, en visite libre <pas fait>

Plan du site à l'entrée avec les différents espaces
La visite

Pour notre part, comme Blegny-Mine se trouve quasiment à 1h en voiture de chez nous, au vu des horaires des visites guidées, nous étions un peu ric-rac pour y aller le matin (et en plus j'ai vu un peu tard qu'il fallait réserver avant, et je n'arrivais pas à joindre le site à 9h30...). 
Nous sommes donc arrivés vers 14h, avec l'idée de commencer par la visite en petit train (passage obligé avec Titom...) puis continuer par la visite guidée de la mine.

Le tour en petit train dure près d'une heure, nous bringuebalant sur les routes plus ou moins en bon état de la campagne environnante. Il y a assez peu d'explications au final, car assez peu de points remarquables. Bon à savoir, le train est vitré (parce que le jour de notre visite, le vent était à décorner les boeufs !).

Vue du petit train sur le bâtiment de la mine au loin
Place à la visite guidée, qui était quasiment une visite privative, car nous étions 6 en tout (nous 4 et un autre couple !). Nous avons croisé, en débutant, la visite précédente, ils étaient plus d'une trentaine !
La visite commence par un petit film très instructif, expliquant la formation géologique du charbon, puis l'histoire de la mine de Blégny, du Moyen-Age jusqu'à sa fermeture dans les années 90.
Formation d'une couche de charbon (en noir)

Après ça, nous nous sommes rendus dans les vestiaires pour enfiler un casque et une veste de mineur.
L'ascenseur arrive...

Puis nous voilà en train d'attendre l'ascenseur qui allait nous mener à 30m sous terre... dans le noir le plus complet (surprise ! C'étaient les conditions réelles des mineurs, et encore, la vitesse à l'époque était 4x plus rapide, soit plus de 50km/h, je n'imagine même pas l'impression de descente aux enfers...).

Là, sous terre, dans l'humidité ambiante, nous déambulons dans les galeries souterraines, en suivant les explications de la guide. Elle-même n'a pas connu la mine quand elle était ouverte, mais elle a été formée par un ancien de la mine, son "parrain" qui lui a raconté toutes les anecdotes qu'elle nous transmet.
Du coup, on a l'impression d'y être. De temps en temps, elle actionne des marteaux-piqueurs ou autres engins fonctionnant à l'air comprimé pour nous donner un petit aperçu du bruit qui existait à l'époque (et encore, il n'y avait alors pas qu'un seul engin, mais plusieurs en fonctionnement...). Bref, si l'enfer existe, ça n'était sûrement pas loin de cet endroit.
Malle de dynamite et tuyau d'air comprimé
La veine et un mannequin en position d'extraction (couché en travers)
Nous descendons ensuite un escalier qui suit une veine de charbon. Nous sommes alors à 60m de profondeur, nous voyons les différentes conditions de charroi qui ont existé au fil des siècles : d'abord des enfants qui tiraient et poussaient les bacs plein de charbon (bacs rudimentaires, sans roues...), puis les chevaux, qui tiraient les wagons (appelées berlines) et vivaient toute leur vie dans les galeries  souterraines (des écuries étaient carrément installées à l'intérieur de la mine), puis le train, qui avait l'avantage d'épargner les bêtes mais l'inconvénient de créer encore plus de bruit, et de pollution...

Puis nous remontons à l'air libre, (dans le noir toujours, mais cette fois, nous savons à quoi nous attendre), 12m au-dessus du sol, pour visiter le triage-lavoir : les wagons de pierre allant d'un côté alimenter le terril, les wagons de charbons allant de l'autre être lavés, cassés au marteau-piqueur pour les plus gros, avant d'être triés selon leur diamètre dans de grosses machines.
Triage
Mannequins en train de casser les gros morceaux
Puis le minerai sortait, selon les époques, dans des wagons tirés par des chevaux ou une locomotive.
Charbon prêt à vendre, selon les diamètres les plus courants
En fin de parcours, relâchement et détente avec une magnifique aire de jeux, que les enfants ont adorée et qui est toute neuve (il en existe 3 différentes selon les âges, mais les nôtres sont directement partis vers celle prévue pour les enfants de plus de 6 ans).


Bilan des courses

La partie petit train était selon mon avis plutôt inutile, très longue pour juste se faire balader dans la campagne. Bien sûr, les enfants ont a-do-ré ! 

La visite guidée de la mine était juste... quelque chose qu'il faut absolument faire. Rien d'époustouflant, de magique, mais une visite intense, vraie, un témoignage authentique de notre mémoire collective. 

Le documentaire du début était hyper intéressant et pédagogique, avec des images et des explications très claires, aussi bien sur la formation du charbon que sur l'historique des mines.
Quant à la visite guidée, elle est vraiment très bien conçue. La guide était géniale, avec plein d'anecdotes diverses. Ses explications étaient limpides, aidées par des petits panneaux qu'elle montrait de temps en temps.
Panneau montrant les galeries et les veines de charbon
Franchement, j'ai vécu toute la visite comme si j'y étais à l'époque où elle était encore ouverte (et j'avais très envie de remonter à l'air libre le plus vite possible dès que je m'imaginais y travailler... brrhh, glaçant !).
Pour moi, s'il y a une visite à faire pour montrer d'où est issue notre civilisation moderne, c'est bien celle-là. Car c'est le charbon et le travail de ces hommes (pénible, dangereux, dans le noir, le bruit, l'humidité, les rats et j'en passe) qui a permis la révolution industrielle du XIXème siècle et l'émergence de nos modes de vie actuels...



Détails pratico-pratiques

Le site ne fait pas partie du Muséum Pass, et le prix pour la visite guidée, le train et la promenade audio-guidée autour du terril (pas fait, car il faisait nuit quand nous sommes sortis de la visite guidée) est de 15€ par adulte (13€ sans le petit train), gratuit pour les moins de 6 ans.

Je vous conseille de bien regarder à l'avance les horaires des visites guidées, et du petit train si vous souhaitez le faire pour combiner efficacement les deux, et éventuellement garder du temps pour visiter le terril (que je regrette de ne pas avoir fait au final).
Il est possible de manger sur le site, il y a un restaurant et une brasserie, et par beau temps, il doit être vraiment sympa de pique-niquer dans les coins.

Nous sommes venus en voiture, le parking est immense.
Il n'y a pas de gare à proximité, la plus proche est Visé qui est quand même à 7 km. 
Il y a également le bus TEC de la ligne 67 (Liège-Visé) qui dessert le site, à l'arrêt "Trembleur route de Mortier", mais il faut quand même compter 50 min de trajet depuis Liège-St-Lambert.

A noter, il existe plusieurs livrets pédagogiques téléchargeables depuis le site (ici, CLIC) qui sont très complets, et peuvent être un point d'entrée préalables à la visite.
Désormais, je regarde systématiquement les sites internet des musées avant la visite, et même si je ne vais pas jusqu'à imprimer quoi que ce soit, je retiens les points essentiels pour en toucher 2 mots aux enfants en partant faire la visite (1h de voiture, c'est amplement suffisant pour introduire le sujet et aborder les grands points !).

Et pour terminer, un avant-goût de la visite avec Michel, le parrain de notre guide :



Commentaires

  1. Merci beaucoup pour ce partage. Nous allons nous y rendre prochainement.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Aborder la graphie avec un enfant de 2 ans et demi [Montessori inside]

Bébé : la méthode miracle pour faire venir le rot... son petit frère et son cousin (souvent ils viennent en famille)

Les paniers à trésor Montessori