19 mars 2013

Je hais les gens qui ont toujours chaud...



... au mauvais endroit ou au mauvais moment !

Genre quand il fait soleil derrière la fenêtre en salle de réunion (mais super froid dehors) et que la personne tout au bout de la salle loin-loin-loin de la fenêtre à un coup de chaleur...

Dans ces cas-là, toi, bien sûr, tu es juste à côté de la fenêtre sus-mentionnée... tranquillement en train de comater réfléchir intensément les yeux demi-clos (à cause de la luminosité bien sûr !), en T-shirt les bras étendus façon lémurien (pour la vitamine D bien sûr, bien que je ne sois pas contre un début de bronzage léger effet bonne mine !).

A cause de ces gens-là, adieu vitamine D, bronzage et bonne mine. Bienvenue rhume, toux et maux de gorge !

Ces gens-là, encore, ils seraient limite torse nus, suant et transpirant à grosses gouttes, les front luisant et les auréoles sous les bras, je dis pas. Et encore, à ce niveau de liquéfaction, mieux vaut carrément sortir et se foutre la tête dans un lavabo sous de l'eau glaciale !

Mais bien sûr que ce n'est pas le cas ! Ah non, ces gens-là, c'est les bobos bon chic bon genre, cadre dynamique et futur chef d'entreprise, avec leur chemise blanche à rayures fines, chaussettes à pois et derbies vernies à bout pointu... et leur veste de costume.

Et oui, monsieur a chaud. Mais monsieur refuse d'enlever sa veste, sous peine sans doute de perdre de sa superbe...

Bref, j'en appelle à la population masculine : pitié messieurs, quand vous avez chaud, plutôt que de faire chier toute une rangée de personne en chuchotant fort "ouvrez la fenêtre", de faire risquer à vos collègues un rhume carabiné grâce à une différence de température d'environ 25°C entre l'extérieur et l'intérieur... si vous enleviez votre veste, tout simplement ?


Image issue de ce site.
Pays/territoire : Lyon, France

16 commentaires:

  1. Je suis une fille, je ne connais pas les manches longues et j'ai toujours chaud...
    Tu me pardonne si je te dis que j'essaye toujours de m’asseoir proche des issues dans ces cas là ? X)

    Bon, ceci dit, je reconnais que celui qui garde sa veste et qui fait ouvrir la fenêtre, c'est un peu abusé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui mais c'est différent ! Quand tu as vraiment chaud et que tu es au minimum vital de fringues sur toi, là je comprends !

      Supprimer
  2. Peut-être que sous la veste, sa chemise est décorée de magnifiques auréoles et qu'il n'a pas très envie de les montrer. ;) Je me souviens d'un prof de maths qui changeait de chemise à chaque cours, il vivait son truc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut-être la raison, mais bon, les auréoles ne vont pas s'améliorer en gardant la veste !

      Supprimer
  3. Pour avoir eu de sacrées bouffées de chaleur pendant ma ménopause artificielle, j'avoue que je comprends. Tu ouvres la fenêtre parce que tu étouffes et que tu manques d'air, mais tu gardes tes fringues car en même temps tu grelottes de froid.
    Tout ça pour dire que je suis mal placée pour juger (même si je suis plutôt une grande frileuse et que j'aime mes fenêtres bien fermées !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que là, c'est différent. Pas très agréable d'ailleurs...

      Supprimer
  4. J'en appelle à ces femmes d'un certain âge qui ont toujours chaud (mais ça paraît il que c'est la ménopause)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais là, mon bonhomme en veste, j'espère qu'il n'avait pas la ménopause, ou j'ai loupé un truc !
      Cela dit, c'est vrai que les bouffées de chaleur, ça existe, mais en général, tu tombes la veste avant de faire geler toute une salle, non ?

      Supprimer
  5. Merci !!! MERCI !!!
    Je suis en lutte perpétuelle avec ces gros égoïstes qui doivent avoir un TOC avec les fenêtres (c'est pas possible sinon).

    Et sache que, sérieusement, c'est celui qui a froid qui a raison. Il paraît que si, dans un bus, 10 chieurs veulent la clim à fond mais que 2 personnes ont froid et se manifestent, le chauffeur est obligé d'enlever cette [TUUUUT BIIIIP] de clim :) Ca, c'est bon à savoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est ça, un toc !
      Bon à savoir pour le bus...

      Supprimer
  6. Je fais partie de la catégorie trop chaud aussi ^^ Mais je suis toujours habillée légèrement donc je suis pas la plus casse-pied. Et quand j'ai trop chaud, je tourne de l'oeil et c'est tout !

    Mais dans ton cas, peut-être avait-il une tâche honteuse sur la chemise donc il ne pouvait pas l'enlever ? Genre du café, des marques de sueur énormes et bien jaunes ??? :P
    Ou c'était juste un rustre, je te l'accorde cette hypothèse est la plus réaliste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En général, j'ai souvent trop chaud moi aussi, d'ailleurs j'ai toujours des T-shirts sans manche contre les auréoles...
      Et je penche aussi pour la dernière hypothèse !

      Supprimer
  7. je compatis, mon ex patron était dans ce cas, j'ai fini par refuser d'aller dans son bureau sauf s'il me payait mes frais médicaux ! du coup il fermait la fenêtre :)

    RépondreSupprimer
  8. C'est infernal ces gens qui veulent ouvrir les fenêtres, même par moins treize. Même avec mes gros pulls et mes écharpes je suis constamment gelée (grosse frileuse) alors quand des profs en nage ouvrent les fenêtres de la salle et qu'évidemment t'es juste en plein dans le courant d'air, ça a de quoi t'énerver !
    Mais bon faut de tout pour faire un monde ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là là, j'ai connu ça, la prof de maths qui ouvrait tout en grand en plein hiver sous prétexte qu'on s'endormait... la folle ! On avait les doigts tellement gelés après qu'on arrivait plus à écrire... N'importe quoi !

      Supprimer